Et si on courait ? #1 : bien choisir sa course


Chaque mois, Dicodusport vous propose de s’intéresser à une question essentielle liée à la préparation d’une course à pied, et ce, quelle que soit la distance et le défi qui vous attend. Aujourd’hui, Bastien, notre rédacteur spécialisé dans le running, vous propose de s’intéresser au choix de votre course, une décision pas toujours si simple que cela.

Un choix toujours plus important

Selon un récent sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Groupama, un Français sur trois pratique la course à pied et 14% d’entre eux ont déjà envisagé de prendre part à un marathon.

Vous l’aurez remarqué, un nombre toujours plus important de courses se déroulent chaque année aux quatre coins de la France. Alors quand il s’agit d’en choisir une pour se lancer un nouveau défi, pas toujours simple de s’y retrouver dans toutes ces offres. Plusieurs éléments sont à prendre en compte au moment de votre décision.

La distance

Élément primordial au moment de choisir le rendez-vous de course à pied qui deviendra votre prochain défi, la distance de ce dernier est un critère majeur. Du 5 km, qui permet de découvrir cette discipline et d’accrocher un premier dossard dans de bonnes conditions, à la distance reine du Marathon et ses 42,195 km, qui représente bien souvent le graal chez les coureurs, on trouvera des distances appréciées du plus grand nombre comme le 10 km ou le semi-marathon (21 km). Pour les plus aguerris, la distance pourra être encore plus longue si l’on souhaite quitter la route et s’aventurer sur le trail.

Au-delà d’un choix purement lié à la distance en elle-même, c’est un tout qu’il faudra prendre en compte. En effet, plus la distance parcourue sera importante, plus le volume d’entraînement idéal devra être important. Le nombre de séances hebdomadaires sera ainsi plus conséquent pour une préparation à un marathon que pour un 10 km. Votre expérience en course à pied sera également à prendre en compte, l’idéal étant d’évoluer en termes de distance de manière progressive.

Le 10km, une course accessible au plus grand nombre – Ski Nordique

Le lieu

Une fois la distance déterminée, il vous faudra vous interroger sur le lieu de cette course. Pour vous faciliter la tâche, une course proche de chez vous vous permettra de réduire au maximum l’aspect logistique de cette course. En effet, un départ pris le dimanche matin à plus d’une centaine de kilomètres de votre domicile engendrera la quasi-nécessité de vous loger sur place et donc de vous organiser un minimum en amont.

L’autre interrogation sur le lieu concernera le type de course que vous souhaitez réaliser, à savoir une course à taille humaine dans une petite ville ou bien la participation à un grand rendez-vous de running. A titre d’exemple, une personne qui décide de s’aligner pour la première fois sur un marathon aura le choix entre un marathon avec peu de participants dans une ville de taille moyenne en France, lui offrant de bonnes conditions de courses, proches de celles qu’il peut rencontrer à l’entraînement notamment, ou bien avec un marathon plus important. Ce dernier lui offrira généralement une course avec bien plus de participants, mais une ambiance plus importante et un soutien plus fort de la part des spectateurs. A l’image du Marathon de Paris, de nombreux néophytes sur cette distance choisissent le prestige de cette course pour relever le défi de la distance reine de la course à pied.

Le Marathon de Bordeaux, une course idéale pour atteindre son objectif sur cette distance – Avis de Runners

La date

La date de votre course est le troisième critère majeur dans le choix de votre course. Outre la place de cette dernière dans votre propre agenda, il faudra s’assurer de votre disponibilité les semaines précédentes ce rendez-vous afin de pouvoir réaliser dans de bonnes conditions votre phase de préparation. On évitera ainsi la course située à la rentrée en septembre pour une personne qui part trois semaines en vacances en août et qui ne pourra pas s’entrainer au cours de ces dernières…

De la même manière, les personnes qui éprouvent des difficultés à pratiquer une activité physique et sportive en période hivernale ne choisiront pas spécialement un rendez-vous running dès le début du printemps.

La date de votre course est un critère essentiel, notamment en fonction des conditions météo – Le Pape Info

Une fois ces éléments pris en compte, le choix de votre prochain défi en course à pied commence alors à s’éclaircir… Le choix final sera dicté par votre propre motivation, car c’est cette dernière qui vous permettra de vous préparer le mieux possible pour relever ce défi qui sera le vôtre, et celui de personne d’autre !

L’avis de notre rédacteur

Pour un 5 ou 10 km : favoriser le côté pratique de la course, avec un évènement pas trop loin de chez vous, ne nécessitant pas une grande organisation le week-end de votre course (que vous soyez novice ou à la recherche d’un chrono), ces distances étant très nombreuses dans chaque région.

Pour un marathon : le côté exceptionnel de cette distance, qui représente bien souvent un défi majeur dans la vie d’un sportif, me pousse à vous conseiller de prendre le départ d’une course prestigieuse, qui vous a souvent fait rêver. Pour bon nombre d’entre vous, ce sera bien souvent le seul marathon auquel vous participerez, autant en garder un souvenir mémorable.

Quatre fois marathonien et finisher de la SaintéLyon, Bastien, notre rédacteur running, vous propose chaque mois d’aborder des sujets indispensables pour pratiquer la course à pied, quel que soit votre niveau. Un regard d’amateur passionné, pour les amateurs passionnés. Suivez ses récits au quotidien sur Instagram : #LeNormandquiCourt

Bastien Pitte

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des