Nous suivre

Euro 2020

Euro 2020 : la Belgique, ou la possession d’un rêve

Jordane Mougenot-Pelletier

Publié

le

Euro 2020 : la Belgique, ou la possession d'un rêve
Photo Belgian Red Devils / Visuel Dicodusport

EURO 2020 – La rédaction de Dicodusport vous propose en préparation de l’Euro 2020 une présentation de chaque sélection engagée. Aujourd’hui, c’est du lourd avec un grand favori : la Belgique.

Une histoire de la Belgique

C’est une équipe qui se cherche toujours un destin international. Voilà plusieurs années que la Belgique est annoncée comme un épouvantail. Voilà plusieurs années qu’elle n’en finit pas de décevoir. Des années glorieuses, l’équipe masculine belge de football en a connu quelques-unes.

La première d’entre elles traverse les années 1980 et commence par une surprise. A l’Euro italien de 1980, les Diables Rouges s’en vont défier la RFA en finale. Ils avaient tenu tête à un groupe composé de l’Italie, de l’Espagne et de l’Angleterre. En finale, les hommes de Guy Thys perdent 2-1. Il faudra attendre le championnat d’Europe en France en 2016 pour que les Belges retrouvent le goût des cimes. Un goût jusqu’à présent pas davantage récompensé qu’une troisième place glanée en Russie en 2018, lors du dernier Mondial.

Les éliminatoires de la Belgique pour l’Euro 2020

Le parcours de la Belgique a été très facile. 10 matchs, 10 victoires, merci au revoir. Les hommes de Roberto Martinez avaient hérité d’un groupe largement à leur portée. Ils devaient se départir de la Russie, de l’Écosse, de Chypre, du Kazakhstan et de Saint-Marin.

Les matchs spectaculaires seront bien sûr restés dans les mémoires outre-Quiévrain. Les fessées 6-1 et 9-0 respectivement administrées à Chypre et Saint-Marin en font partie. Meilleure attaque et meilleure défense, la Belgique sort des éliminatoires comme la meilleure équipe du lot. De quoi faire rougir quelques diables.

Les joueurs belges à suivre

La meilleure défense, c’est l’attaque parait-il. A ce compte-là, la Belgique pourrait bien être une équipe imbattable. Les munitions offensives belges semblent, sinon illimitées, en tout cas devoir faire peur à beaucoup d’engagés. Dans l’animation offensives des Diables Rzouges, on pense évidement à Kevin De Bruyne, Youri Tielemans et Eden Hazard. Ces trois-là auront pour mission d’alimenter la machine à buts, Romelu Lukaku.

C’est tout de même derrière que la machine belge pourrait semble plus grippée. Si Thibaut Courtois semble revenir à son plus haut niveau, le reste des défenseurs ne semble pas tout à fait à la mesure. C’est là leur point faible.

Thibaut Courtois

Thibaut Courtois – Photo Belgian Red Devils



Notre pronostic

La Belgique abordera une nouvelle fois une compétition internationale avec la pancarte du favori. Une pancarte qui a toutefois semblé trop lourde dans le passé. Aucun problème a priori pour passer la phase de groupes et le Danemark, la Finlande et la Russie au sein du groupe B. Leur statut les oblige presque à accrocher le dernier carré de la compétition.

Le calendrier du Danemark à l’Euro

Samedi 12 juin (21h, M6) : Belgique – Russie
Jeudi 17 juin (18h, beIN SPORTS) : Danemark – Belgique
Lundi 21 juin (21h, beIN SPORTS) : Finlande – Belgique


Journaliste/rédacteur depuis mai 2018 - Dans mon sang coule à la fois le feu des penne à l'arrabiata et la glace du Grand Colombier. Amoureux des belles lettres et des Talking Heads, je supporte un club olympique. Intéressé par les relations qu'entretient le sport avec la société, je m'intéresse autant à Marc Cécillon qu'à Pep Guardiola, à Tonya Harding qu'à Philipp Roth. Enfant des 90's, on ne me fera pas croire qu'il y a eu plus beau à voir depuis Zinédine Zidane, Marco Pantani et Pete Sampras. La béchamel est une invention du diable, la Super Ligue aussi.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une