Nous suivre

Euro 2020

Euro 2020 : les chiffres à retenir avant les huitièmes de finale

Maxime Boulard

Publié

le

Euro 2020 - Les chiffres à retenir avant les huitièmes de finale
Photo Icon Sport

EURO 2020 – On connait à présent les 16 pays qualifiés pour les huitièmes de finale de cet Euro. Après les 36 matchs de la phase de groupes, penchons-nous sur quelques statistiques à suivre pour les matchs à éliminations directes. Meilleure attaque, meilleurs buteurs, passeurs, cartons… on vous dit tout. 

Les statistiques collectives

Les chiffres suivants concerneront uniquement les équipes qualifiées pour la suite de la compétition.

  • Meilleure attaque

Emmenée par un grand Georginio Wijnaldum, l’équipe des Pays-Bas termine cette phase de groupe avec 8 buts inscrits, ce qui fait d’elle la meilleure attaque. Dans un groupe peu relevé, les Oranjes ont d’abord su se défaire d’une équipe d’Ukraine accrocheuse (3-2), avant de ne plus encaisser le moindre but contre l’Autriche (2-0) et la Macédoine du Nord (3-0). Viennent ensuite l’Italie, la Belgique et le Portugal qui ont inscrit 7 buts.

  • Meilleure défense

Ce coup-ci, deux pays se sont distingués par une défense infranchissable. L’Italie, favorite du groupe A, n’a pas failli. Opposé à la Turquie, la Suisse et au Pays de Galles, Gianluigi Donnarumma n’a pas eu à aller chercher le ballon dans ses propres filets. Les Transalpins se sont imposés par deux fois 3-0 contre la Turquie et la Suisse, puis 1-0 contre les Gallois. Une performance imitée par Jordan Pickford pour l’équipe d’Angleterre. Même si dans le jeu les Three Lions n’ont pas convaincu, ils ont tout de même eu le mérite d’avoir rarement été mis en danger défensivement. Les Anglais signent aussi trois clean sheets contre la Croatie (1-0), l’Ecosse (0-0) et la République Tchèque (1-0). L’Espagne et la Belgique sont juste derrière avec un seul but encaissé.

  • Moins bonne attaque

Ils sont peut-être en place défensivement, mais les Anglais ont beaucoup de mal à se trouver offensivement. Avec deux petits buts en trois matchs, inscrits par Raheem Sterling, les joueurs de Gareth Southgate vont devoir régler la mire en vue du huitième de finale contre l’Allemagne. Harry Kane sera notamment attendu au tournant, lui qui a très peu pesé sur les défenses adverses. On retrouve ensuite les Tchèques et les Gallois qui ont été à peine plus efficaces avec 3 buts.

  • Moins bonne défense

Si tout avait plutôt bien commencé avec une victoire 3-0 contre la Hongrie, le Portugal commence à inquiéter défensivement. Alors qu’ils menaient contre les Allemands lors du second match, Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers ont pris l’eau en encaissant 4 buts. Une lourde défaite 2-4 qui aurait pu coûter une élimination dès la phase de groupes. Quatre buts encaissés auxquels il faut ajouter les deux autres contre l’équipe de France (2-2). Une chose est sûre, c’est qu’il faudra resserrer les lignes lors du prochain match contre la Belgique. Également qualifiés, les Suisses et les Ukrainiens ont encaissé 5 buts chacun.

Euro 2020 : Les tops et flops de la phase de groupes

L’Italie au top – Photo Icon Sport


Les statistiques individuelles

  • Meilleurs buteurs

Co-recordman de but à l’Euro avec un certain Michel Platini (9), Cristiano Ronaldo est devenu le seul meilleur buteur de l’histoire de la compétition. Il totalise maintenant 14 réalisations, dont 5 rien que dans cette édition 2020. Cinq buts, dont trois penalties qui le mettent en tête du classement des buteurs. Dans le sillage du Portugais, ils sont cinq joueurs ayant inscrit 3 buts, mais seuls quatre d’entre eux peuvent encore le rattraper. C’est le cas de Romelu Lukaku (Belgique), Georginio Wijnaldum (Pays-Bas), Patrik Schik (République Tchèque) et Emil Forsberg (Suède). La star polonaise Robert Lewandowski verra son compteur bloqué à 3 réalisations puisque la Pologne est désormais éliminée. Douze joueurs ont inscrits 2 buts, dont le Français Karim Benzema.

  • Meilleurs passeurs

Pour marquer, il faut une bonne passe et dans cet exercice, il sont deux à sortir du lot. Le Danois Pierre-Emile Højbjerg compte trois passes décisives, une contre la Belgique et deux contre la Russie. C’est également le cas du Suisse Steven Zuber qui les a toutes réalisées lors de la victoire 3-1 contre la Turquie. Ils sont 13 joueurs à totaliser 2 passes décisives et 11 d’entre eux sont encore en compétition.

  • Joueurs du match

Ils ne sont que deux à avoir élu plus d’une fois « joueur du match » : le Belge Romelu Lukaku contre la Russie et le Danemark mais également le Néerlandais Denzel Dumfries contre l’Ukraine et l’Autriche. Quatre pays ont eu le meilleur joueur du match dans leurs rangs sur les trois matchs, la Belgique, les Pays-Bas mais aussi l’Italie et la Suède, avec trois joueurs différents.


La discipline

Si ce n’est pas ce qui fait gagner un match, c’est ce qui peut le faire perdre. Le manque de discipline et les cartons accumulés peuvent littéralement handicaper une équipe pendant tout un tournoi. En 36 matchs, 97 cartons ont été sortis par les arbitres, dont 2 cartons rouges. Parmi les pays qualifiés, 47 joueurs ont déjà été avertis. C’est pour l’instant le Pays de Galles qui est l’équipe la plus indisciplinée avec 5 cartons jaunes et le seul carton rouge direct. L’Allemagne, la Suisse, la Croatie et la France ont reçu cinq avertissements, tout le contraire de l’Angleterre, de la Belgique, du Portugal et de l’Italie qui n’en ont reçu qu’un. Deux joueurs seront par ailleurs suspendus pour les huitièmes de finale, Dejan Lovren (Croatie) contre l’Espagne et Jan Boril (République Tchèque) contre les Pays-Bas.


Dans le jeu…

Pour l’heure, 7 buts ont été inscrits sur penalty, c’est un de moins que lors de l’Euro 2016 en entier.

  • 3 pour le Portugal (contre la Hongrie et la France x2)
  • 1 pour la France (contre le Portugal)
  • 1 pour la République Tchèque (contre la Croatie)
  • 1 pour la Suède (contre la Slovaquie)
  • 1 pour les Pays-Bas (contre l’Autriche)

On note également une certaine maladresse de la part des défenses : on a assisté à 8 buts contre son camp, déjà 5 de plus qu’il y a cinq ans.

  • 2 du Portugal (contre l’Allemagne)
  • 2 de la Slovaquie (contre l’Espagne)
  • 1 de l’Allemagne (contre la France)
  • 1 de la Finlande (contre la Belgique)
  • 1 de la Pologne (contre la Slovaquie)
  • 1 de la Turquie (contre l’Italie)

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une