Nous suivre

Euro 2020

Euro 2020 : La Suisse ne veut plus être neutre

Julien Correia

Publié

le

Euro 2020 : La Suisse ne veut plus être neutre
Photo Swiss Nati Men

EURO 2020 – La rédaction de Dicodusport vous propose en préparation de l’Euro 2020, une présentation de chaque sélection engagée. Place aujourd’hui à la Suisse. La Nati, si elle est devenue une participante régulière des derniers tournois majeurs, voudra désormais briser son plafond de verre.

Une histoire de la Suisse

Le palmarès international de la Suisse ne peut nullement faire rougir les favoris du tournoi. Si les Helvètes ont été 3 fois quart de finalistes du Mondial, le dernier date… de 1954 ! En ce qui concerne l’Euro, nos voisins vont participer à leur 5ème phase finale. A leur actif, une désillusion énorme en 2008. Co-organistrice du tournoi avec l‘Autriche, les coéquipiers d‘Alexander Frei n’allaient pas passer la phase de poules. Maigre consolation tout de même, une première victoire dans une phase finale face au Portugal sur le score de 2-0. Un passé loin d’être des plus glorieux donc, et qui pourrait s’avérer être inquiétant au regard du tournoi qui débute le mois prochain. Mais depuis 2014 et la prise en main de la sélection par Vladimir Petkovic, la donne est différente. Depuis cette date, la sélection n’a raté aucun tournoi majeur.

Mieux, les coéquipiers de Granit Xhaka ont même toujours réussi à passer la phase de poules. Cependant leur parcours s’est à chaque fois arrêté en 8èmes de finale comme, à l’Euro en France en 2016 face à la Pologne et une fatale séance de tirs aux buts. Pour sa 5ème participation à l’Euro, la Suisse voudra donc franchir un cap. Et pour cela, elle pourra s’appuyer sur ce qui reste son plus beau parcours lors d’un tournoi international. En effet, lors de la saison 2018-2019, la Nati a réussi à atteindre le dernier carré de la Ligue des Nations. Une défaite face au futur vainqueur, le Portugal, dans les tous derniers instants du match. La Suisse serait-elle en passe de grandir ?

La qualification de la Suisse pour l’Euro 2020

Après un début de campagne plutôt compliqué, les Suisses sont sortis vainqueurs de leur groupe de qualification. Avec 17 points, ils ont devancé d’une unité le Danemark qui verra lui aussi l’Euro. Au contraire de l’Eire, de la Géorgie et de Gibraltar qui faisaient également partie de ce groupe. Loin d’être la sélection la plus impressionnante lors de cette phase de qualification, avec notamment un nul et une défaite face aux Danois, la Suisse devra donc hausser le ton dans un groupe qui s’avère être assez homogène derrière l’Italie.

Les joueurs à suivre

On pourrait évoquer des joueurs phares comme Granit Xhaka, Yann Sommer ou Xherdan Shaqiri, mais notre choix s’est porté sur une potentielle révélation. Il s’agit de Ruben Vargas. Joueur de 22 ans, évoluant à Augsbourg, cet ailier gauche virevoltant qui pourrait donner des maux de tête aux défenses adverses, de part sa faculté de percussion.

Ruben Vargas

Ruben Vargas – Photo TDG



Le pronostic de la rédaction

Présente dans le groupe A en compagnie de l’Italie, de la Turquie et du Pays de Galles, la Suisse pourrait avoir un rôle à jouer. Cependant, l’entrée en lice face aux Gallois risque déjà d’être déterminante. Le faux pas est presque interdit pour prétendre à une qualification. Si l’Italie fait office de favori dans ce groupe, la lutte s’annonce acharnée. Mais on mise tout de même sur une qualification des Helvètes, pour qui un quart de finale serait déjà une réelle performance.

Le calendrier de la Suisse à l’Euro

Samedi 12 juin (15h, beIN SPORTS) : Pays de Galles – Suisse
Mercredi 16 juin (21h, M6) : Italie – Suisse
Dimanche 20 juin (18h, beIN SPORTS) : Suisse – Turquie


Journaliste/rédacteur depuis janvier 2019 - Tombé dans le monde du ballon rond étant petit, j’aurais pu devenir pro sans ces foutus ligaments croisés. Défilant sur les champs (mais pas Elysées) en 98, j’ai été bercé par les exploits de Mister George, piqué par la technique du Snake, grandi avec Captain Rai et Ronnie, mûri avec Pauleta et Edi. Mais Ibracadabra, je suis désormais reconverti en runner/traileur. Moins rapide que Bolt et moins endurant que Jornet, c’est donc plume à la main que je partage les exploits de ces athlètes !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une