Nous suivre

Euro 2020

Euro 2020 : les limites de la méthode Didier Deschamps

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Euro 2020 : les limites de la méthode Didier Deschamps
Photo Icon Sport

EURO 2020 – Même s’il possède un des plus beaux palmarès du football français, Didier Deschamps a montré certaines limites durant cet Euro 2020. Rien de nouveau en fait, mais pendant plusieurs années, le pragmatisme et la victoire les ont masquées.

Comme lors de l’Euro 2016 et la Coupe du monde 2018, l’équipe de France n’a pas montré d’identité de jeu, ou même proposé un fond de jeu reconnaissable. En 2016 comme en 2018, les Bleus n’ont pas proposé grand-chose dans le contenu, mais le résultat était presque à chaque fois au bout : seul le Portugal avait privé la bande à DD d’un doublé. Mais cette fois, et contrairement aux deux dernières compétitions internationales, la solidité défensive n’a pas été au rendez-vous.

Les limites du pragmatisme

Sans réel fond de jeu et maîtrise du ballon, une équipe doit faire preuve d’une solidité collective et défensive à toute épreuve. C’est ce qu’on a vu lors de la Coupe du monde 2018 face à la Belgique ou même en ouverture de cet Euro 2020 face à l’Allemagne. Quand la France est capable de défendre aussi bien, elle est presque imbattable, et on constate une nouvelle fois dans cette compétition que les équipes qui encaissent le moins de buts, que ce soit l’Italie, l’Angleterre ou la Belgique, sont celles qui laissent la meilleure impression globale.

Au contraire des équipes citées, les Bleus n’ont presque jamais eu la maîtrise du jeu et du ballon, ce qui les a obligés à faire des efforts défensifs plus importants. La solidité défensive des dernières compétitions restait fragile et cela s’est confirmé sur cet Euro. Difficile de ne pas encaisser de buts en défendant autant, et même en marquant deux fois contre le Portugal et trois fois contre la Suisse, cela ne suffit pas. Impardonnable à ce niveau.

Cette fébrilité défensive, apparue à partir du deuxième match contre la Hongrie, a causé la perte de la France et s’explique de plusieurs manières : des faillites individuelles, à un manque d’équilibre de l’équipe, en passant par plusieurs changements de système.

Des exploits individuels, mais une animation offensive toujours en manque d’inspiration

L’animation offensive des Bleus de Deschamps n’a jamais été un point fort, loin de là, et ce malgré la victoire lors de la Coupe du monde 2018. La France s’en remet depuis longtemps à des fulgurances de ses stars plutôt qu’à des actions construites, même si le deuxième but face à la Suisse est le fruit d’une belle combinaison entre le trio offensif des Bleus, composé de Karim Benzema, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann.

Face au Portugal, c’est une passe magistrale de Paul Pogba pour un appel parfait de Karim Benzema qui fait la différence, et c’est encore ces deux joueurs qui nous ont régalé de leur talent face à la Suisse pour renverser la situation. Un enchainement exceptionnel du Madrilène puis une frappe téléguidée du Mancunien. Didier Deschamps laisse la liberté à ses joueurs, avec peu de consignes, mais le résultat est que son équipe de France, même si elle a été championne du monde, n’a jamais eu d’identité de jeu, et n’a que très rarement maîtrisé ses matchs.

Quand la victoire est au bout, on oublie le contenu mais quand échec il y a, les lacunes et les rancœurs ressortent, à l’image des échanges vifs entre les joueurs eux-mêmes et le sélectionneur (Rabiot vs Pogba et Pogba vs Deschamps),  ou leurs familles pendant le match face à la Suisse.


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une