Nous suivre

Football

Euro U19 : Énorme désillusion pour les Bleuets, éliminés par Israël en demi-finales

Publié le

Euro U19 Énorme désillusion pour les Bleuets, éliminés par Israël en demi-finales
Photo Icon Sport

FOOTBALL EURO U19 – Grande favorite de cet Euro suite à une phase de poules parfaite, l’Équipe de France s’est effondrée face à une vaillante formation d’Israël. Cette dernière s’est montrée réaliste pour résister aux assauts nombreux mais dispersés des Tricolores. Les Bleuets s’inclinent 2-1, et quittent la compétition sur une énorme désillusion.

Auteure d’une phase de poules parfaite avec trois victoires et onze buts inscrits, l’Équipe de France visait ce mardi la qualification en finale de l’Euro U19. Face à Israël, les hommes de Landry Chauvin partaient avec un statut de favori logique. Toutefois, il ne fallait pas prendre cette rencontre à la légère, ni sous-estimer un adversaire qu’ils connaissaient bien. En préparation de la compétition, les deux équipes s’étaient tenues en échec à deux reprises sur le score de 1-1.

Israël profite d’une défense tricolore hasardeuse

D’entrée, les Bleuets mettent le pied sur le ballon mais sont gênés par le pressing israélien. Ces derniers se procurent une première occasion rapidement sur une frappe d’Ahmad Ebraheim, stoppée en deux temps par Thimothée Lo-Tutala (3e). Il faudra attendre une grosse dizaine de minutes avant de voir les Tricolores se rapprocher du but adverse. Sur un centre léché de Brayann Pereira, Alan Virginius déboule au second poteau mais est trop court sur sa reprise (14e). L’assurance se fait sentir progressivement dans la qualité technique même si le jeu manque de vitesse pour perturber un bloc israélien ordonné. Les Bleuets gagnent toutefois du terrain face à un adverse manquant de précision dans ses offensives.

Ces derniers ont des opportunités en contre face à une défense tricolore hasardeuse. Cela va finir par payer sur un ballon donné dans le dos de la défense. Oscar Gloukh en profite alors pour glisser un centre devant le but qui est malheureusement envoyé au fond de ses propres filets par Isaak Touré (0-1, 29e).

Immédiatement, Landry Chauvin change un système jusqu’alors peu satisfaisant, en repassant à quatre en défense. Banhie Zoukrou en fait les frais, remplacé par Ange-Yoan Bonny. La pression s’accentue alors nettement et jusqu’à la pause, le ballon ne quitte plus le camp israélien. Cette domination reste toujours stérile, même si le danger se rapproche, Martin Adeline disposant de deux belles opportunités. La première s’envole au-dessus de la transversale alors que la deuxième est sortie par le gardien adverse (45e). Les Bleuets repartent ainsi aux vestiaires en faisant face à l’élimination.

Le réalisme israélien

Comme en première période, Israël fait une grosse frayeur aux tricolores rapidement. Suite à un mouvement collectif parfaitement exécuté, Ahmad Ebraheim écrase sa reprise, ce qui permet à Lo-Totula de s’en saisir (48e). Les Bleuets peinent de nouveau à mettre du rythme dans la rencontre jusqu’à ce que Florent Da Silva envoie un pétard des 20 mètres obligeant Tomer Tzarfati à la claquette (52e). Dans la foulée, Alan Virginius cadre de nouveau une frappe premier poteau. Les Bleuets poussent mais laissent d’énormes brèches en défense dont profitent les Israéliens. Sur un corner, El Yam Kancepolsky s’élève au-dessus d’une défense tricolore passive et envoie un coup de boule terrible pour faire le break (0-2, 57e). En plein doute, les Tricolores vont pouvoir compter sur une frappe enroulée magnifique d’Alan Virginius afin de ne pas trop ressasser (1-2, 62e).

Le festival des occasions manquées

Israël devient plus fébrile, notamment dans la relance. Les Bleuets ont la mainmise sur le ballon et remportent tous les duels, à l’image d’une percée de Brayann Pereira sur son côté droit (65e). Les situations se multiplient et des positions de frappe sont trouvées plus aisément. Jordan Varela en bénéficie mais Tzarfati reste vigilant (73e) alors qu’Isak Touré manque le cadre de peu sur un corner (80e). Il manque alors de la justesse en bout de chaîne afin de concrétiser. Les occasions s’enchaînent, et la frustration s’accumule alors que les minutes défilent inexorablement. Inlassablement, ils vont se casser les dents sur un bloc israélien déterminé à ne rien lâcher. Jusqu’à la 96e minute et une énième frappe de Florent Da Silva, rien ne rentre. Les Bleuets s’inclinent donc 2-1.

Israël affrontera l’Angleterre pour le sacre, ce qui serait une première dans l’histoire du pays. De son côté, l’Équipe de France paie son manque de liant défensif et d’inspiration offensive. La déception est à la hauteur des ambitions. Il faudra se remobiliser pour préparer au mieux la prochaine grande échéance de cette génération 2003, la Coupe du monde U20 2023.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une