Nous suivre

Actualités

EuroBasket 2019 : la France domine la Belgique et jouera le TQO

Publié le

La France s’est imposée en quart de finale de l’EuroBasket face à la Belgique. Cette victoire leur ouvre la porte du Tournoi de Qualification Olympique pour Tokyo 2020.

Un premier quart-temps maitrisé

Sandrine Gruda ouvrait le bal avec un layup et sur contre-attaque à 3 points, Valériane Ayayi permettait aux Bleues de mener 5-0. Grâce à une défense solide et une bonne circulation de balle, les Bleues se facilitaient les tirs quand en face les Belges étaient obligées de prendre des tirs dans une mauvaise position. Comme face à la Slovénie, la Belgique était beaucoup trop fébrile, même sur contre-attaque, les Belges perdaient la balle trop facilement. A 13-5, Philippe Mestdagh décidait donc de poser son temps mort. Temps mort qui n’a pas porté ses fruits, les Françaises anticipant bien les sorties d’écran adverses. Chartereau qui venait d’entrer en jeu y est allée de son 3 points permettant aux Bleues de mener 19-5. La fin du quart-temps voyait la Belgique dans de meilleures dispositions, plus fluide et rapide.

Fin du premier quart-temps : 27-16.

Les Belges en mode diesel

Le début du deuxième quart-temps était à l’avantage de la Belgique, beaucoup plus présente au rebond des deux côtés du terrain. Les systèmes de jeu se sont mis peu à peu en place et la circulation de balle était plus facile. Les Françaises commettaient rapidement trop de fautes. Milieu de quart-temps : les Belges sont revenues à -3. Contrairement au début de match, les tirs à 3 points ne rentraient plus et les Françaises ne prenaient quasiment plus de rebond. Et à moins de 3 minutes de la mi-temps, la Belgique a pris les devants pour la première fois du match : 31-32. Heureusement pour les Bleues, après une belle action en faisant bien tourner la balle, elles ont repris une courte avance. Une bonne dernière défense et la France rentrait aux vestiaires avec 3 points d’avance : 35-32.

La France au finish

Même si la France commençait mieux la deuxième période, la Belgique revenait petit à petit. Les deux équipes étaient au coude à coude. Hartley ratait ses deux lancers francs en fin de période mais au rebond, la France arrachait l’égalité en fin de troisième quart-temps : 54-54.

La France n’a pas su profiter des bonnes défenses, notamment sur Julie Allemand, qui ont amené les Belges à aller au bout des 24 secondes et à rater leurs tirs. Dans le money-time, les Bleues sont revenues à -1. Malgré une bonne défense, Emma Meesseman dans la raquette permettait aux siennes de conserver leur avance. Dans les dernières secondes du match, Hartley remettait la France à -1 mais il était déjà (presque) trop tard. Malgré les deux lancers francs ratés de Julie Allemand, la France était totalement passive et invisible au rebond et la Belge inscrivait cette fois ses deux lancers : 65-68.

En sortie de temps mort, le 3 points raté d’Ayayi semblait sceller la défaite française mais Hartley au rebond redonnait de l’espoir aux Bleues. Il restait alors 10 secondes à jouer : grosse défense en sortie de temps mort qui emmenait les deux équipes en prolongations

Remotivées à bloc par cette prolongation, les joueuses françaises étaient plus en réussite, provoquaient les fautes et étaient plus présentes au rebond. La Belgique a stoppé l’hémorragie grâce à une Emma Meesseman en feu 5 points en prolongation. Mais la joueuse belge était exclue à moins de 2 minutes de la fin pour sa 5e faute.

La France, plus en maîtrise s’imposait finalement, tout de même dans la douleur dans les dernières secondes, 84-80.

Avant ce match, la France était la meilleure équipe du tournoi à 3 points (44%) mais a été moins en réussite sur ce match avec 26%.

Sandrine Gruda qui tournait à 10.3 points par match a littéralement porté l’équipe de France et l’a gardée en vie dans les moments difficiles avec ses 33 points (10 en première mi-temps) et 19 rebonds.

La Belgique pourra regretter une maladresse aux lancers francs (17/27) dans les moments clés mais aura au fur et à mesure fait mal aux Bleues dans la raquette (50 points contre 36). Le top 6 européen, synonyme de participation au Tournoi de Qualification Olympique est toujours atteignable.

Objectif atteint donc pour les Bleues qui participeront au TQO et qui iront chercher un sixième podium européen consécutif face à la Grande-Bretagne samedi.

Arlette


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, mes sports de prédilection sont le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une