Nous suivre

Basket-ball

EuroCoupe femmes : Bourges domine Besiktas mais s’arrête en 8e de finale

Sébastien Gente

Publié le

EuroCoupe femmes Bourges domine Besiktas mais s'arrête en 8e de finale
Photo FIBA

EUROCOUPE FEMMES – Battu à l’aller, Bourges a réussi à arracher la victoire au Prado contre le Beskitas, mais l’écart est insuffisant pour poursuivre l’aventure dans la compétition. 

Si les Tango de Bourges sont toujours premières exæquo de la Ligue Féminine de Basket, elles filent clairement un mauvais coton, avec une série de trois défaites consécutives toutes compétitions confondues. L’une d’entre elles a eue lieu au match aller de ces 8e de finale de l’EuroCoupe, sur le score de 83-74, et il fallait donc gagner avec au moins dix points de marge pour sortir le Besiktas et se qualifier.

Si proches…

Et visiblement, les Tango avaient pris conscience de l’enjeu, en particulier Kamile Nacickaite (14 points en première période), qui rentre d’emblée deux trois points pour contribuer au 8-0 initial des Berruyères, alors que les Turques restent muettes pendant plus de trois minutes. Les débats s’équilibrent ensuite, Bourges garde la main mais ne parvient pas à créer un réel écart, Dana Evans tenant la baraque pour le Besiktas. C’est d’ailleurs elle qui vient ramener son équipe à deux points à la sirène, laissant les Tango dans l’incertitude bien qu’en tête (37-35).

La tension monte alors, comme en témoigne plus de deux minutes sans marquer au retour des vestiaires. Problème, le Besiktas prend alors le match à son compte et la rencontre se transforme en course poursuite, ce qui n’est pas à l’avantage de Bourges, qui ne parvient pas à creuser l’écart. Alors qu’il reste 4 minutes, les locales connaissent enfin un bon passage, menées par une Artemis Spanou en feu, et sont à +9 sur un trois points d’Alix Duchet, mais Dana Evans (31 points), sensationnelle, vient glacer le Prado et le Besiktas finit le travail aux lancers. Bourges s’impose tout de même 79-76, mais c’est trop peu, et l’aventure s’arrête là pour les Tango, dans une compétition dont elles étaient parmi les favorites.

YouTube video

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *