Nous suivre

EuroLeague 2021-2022

EuroLeague : Grâce à Mike « Clutch » James, Monaco l’emporte face à l’UNICS Kazan

Nicolas Mezine

Publié le

EuroLeague Grâce à Mike « Clutch » James, Monaco l'emporte face à l'UNICS Kazan
Photo Icon Sport

EUROLEAGUE – Dans le sillage d’un Mike James des grands soirs, auteur du panier de la victoire, la Roca Team s’est imposée 79 à 76 face à l’UNICS Kazan. Devant de quinze points en début du quatrième quart temps, les Monégasques se sont faits peur en fin de rencontre mais s’adjugent tout de même avec les deux points de la victoire. En dépit d’une adresse à trois points défaillante (7/29), Monaco a pu compter sur ses stars pour prendre le dessus sur cette séduisante équipe russe. 

Monaco fait la course en tête malgré un manque d’adresse à 3 points

Monaco a bien débuté sa rencontre en infligeant un 8-0 en début de premier quart, grâce notamment à une bonne défense sur l’homme. Toujours aussi agressifs dans les remontées de terrain avec des prises à deux, les Monégasques profitaient pour scorer en transition tandis que du côté des Russes, Marco Hezonja faisait un récital (10 pts dans le 1er QT, 2/3 derrière l’arc) et tenait le scoring de son équipe à bout de bras. L’ASM pouvait tout de même regretter les shoots ouverts manqués derrière la ligne à trois points (1/7), dont ceux de Motum ou Andjusic. Comme à son habitude, Donta Hall gérait le showtime avec deux gros dunks en écrasant le cercle. Les deux équipes étaient proches après dix minutes de jeu (22-19).

Malgré une grosse activité défensive, la Roca Team ne trouvait toujours pas les solutions à l’extérieur (2/12 à 3 pts). Dans ce secteur, l’absence de Bacon pèse énormément. Pour autant, les offensives à l’intérieur continuaient d’être performantes, en alternant entre les pénétrations de Mike James, ou l’activité de Diallo, Motiejunas et Hall dans la raquette. Néanmoins, l’apport du banc n’eut pas l’effet escompté, Paris Lee lançait deux airs ball en fin de possession. Pour l’UNICS Kazan, on est dans le contraire totale de la prestation monégasque. Inefficaces à l’intérieur (30% dans le deuxième QT), les coéquipiers de OJ Mayo pouvaient compter sur une très bonne réussite à trois points pour rester au contact. À la pause, la Roca Team avait l’avantage 44 à 36.

Mike James, mister Game Winner

Rien de mieux qu’un 10-2 pour démarrer la deuxième période. C’est la performance qu’ont réussi les joueurs de Sasa Obradovic pour prendre rapidement quatorze points d’avance avant de revoir les Russes dans leurs rétroviseurs. Mike James continuait son chantier (20 pts à la moitié du troisième QT) tandis que Danilo Andjusic répondait enfin présent au niveau de son adresse. Après un début de troisième QT délicat, les lancers-francs provoqués par John et Lorenzo Brown permettaient à l’UNICS Kazan de ne pas être largué au score. Malgré une bonne entame de Monaco, ce troisième quart fut remporté par Kazan 19-17 et le score était alors de 61-55 en faveur de la Roca Team. En dépit de l’agressivité défensive, le 5/19 derrière l’arc ne permettait pas de prendre un matelas d’avance suffisant.

Comme depuis le début de la rencontre, les Monégasques ont encore débuté ce dernier quart temps tambours battants. 10-0 pour entamer les dix dernières minutes, des Russes muets offensivement pendant près de trois minutes, la Roca Team prenait alors le large au score (70-55). Un trois point d’OJ Mayo, son quatrième de la soirée, cassait cette disette offensive et redonnait un peu d’élan à son équipe. Cette fin de match fut stressante : les Russes revenaient dans la partie grâce à deux trois points consécutifs tandis qu’Alpha Diallo et Will Thomas manquaient de leur côté deux shoots à trois points très ouverts.

Il restait deux minutes à jouer, l’UNICS Kazan était revenu à deux petits points seulement alors qu’ils étaient menés de 15 unités. À 25 secondes de la fin, ce diable d’OJ Mayo remettait les deux formations à égalité (73-73), après un énième shoot à trois points dans le corner. Pour l’emporter, l’AS Monaco a pu une nouvelle fois compter sur le talent incroyable de son meneur américain, Mike James, auteur d’un énorme shoot à trois points pour donner la victoire à son équipe à quatre secondes de la fin du match (76-73).

On pensait cette rencontre pliée au début du quatrième QT, quand la Roca Team menait de quinze points, mais la réussite insolente à trois points d’OJ Mayo a complètement changé la physionomie du match. Mike James a une nouvelle fois répondu présent ce soir (25 pts, 7 pds) tandis que Donta Hall (10 pts, 7 rbds), Alpha Diallo ( 11 pts, 9 rbds) et Donatas Motiejunas en double double (11 et 10) ont tenu la barraque. Meilleur équipe offensive de la ligue, la réussite à trois points a cependant fuit les Monégasques ce soir. En face, le quatuor Spissu (10 pts à 80% à 3 pts), John Brown (16 pts), Hezonja (20 pts, 8 rbds, 5 passes) et OJ Mayo (15 pts à 5/6 à 4 pts) ont porté l’attaque de leur équipe ce soir. En attendant les résultats des autres rencontres, l’AS Monaco est huitième au classement avec un bilan neutre de 13 victoires pour 13 défaites.


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une