Nous suivre

Basket-ball

EuroLeague : Jordi Bertomeu forcé de quitter la présidence en juin 2022

Maxime Cazenave

Publié le

EuroLeague Jordi Bertomeu forcé de quitter la présidence en juin 2022
Photo Icon Sport

EUROLEAGUE 2021-2022 – En place depuis le début du millénaire, Jordi Bertomeu va devoir bientôt rendre son tablier de président de l’EuroLeague. Ce mardi, un vote ayant réuni 11 équipes de l’organisation (ECA) a validé la destitution du Catalan.

C’est une page du basket européen qui va se tourner l’été prochain. En effet, président de l’EuroLeague depuis 2000, Jordi Bertomeu, cédera sa place dès le 30 juin prochain. Au bout de 22 ans de règne controversé ayant notamment abouti à la privatisation de l’EuroLeague dans une lutte frontale avec la FIBA, le dirigeant catalan n’a pas survécu à la dernière réunion des actionnaires de l’ECA (Euroleague Commercial Assets) s’étant tenue ce mardi.

Une voix défavorable qui fait la différence

Onze clubs étaient impliqués dans le vote ayant abouti à la destitution de Bertomeu. Si l’ASVEL et le Bayern Munich sont membres permanents depuis cet été, ils n’ont pas encore un pouvoir décisionnaire au sein de l’EuroLeague.

Ainsi, d’après des sources concordantes de différentes médias européens, Jordi Bertomeu a pu compter sur le soutien des trois clubs espagnols (Barcelone, Real Madrid, Baskonia), et des deux clubs turcs (Fenerbahçe, Anadolu Efes). En revanche, les six autres clubs ont voté contre la prolongation de son mandat : le Panathinaïkos, l’Olympiakos, Milan, le Maccabi Tel-Aviv, le CSKA Moscou, et même le Zalgiris Kaunas. Un comble pour l’actuel président, décoré de l’Ordre du mérite en Lituanie, l’équivalent de la légion d’honneur dans l’Hexagone. Pour six voix contre cinq, le Catalan se voit donc dans l’obligation de préparer ses valises avant de laisser définitivement sa place le 30 juin 2022.

Pour l’EuroLeague, cela est un véritable séisme puisque l’on parle là d’un homme qui a dirigé la compétition pendant plus de vingt ans. D’ici là, l’ECA va devoir se mettre en quête d’un remplaçant afin de prendre la relève dès le 1er juillet prochain.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une