Nous suivre

EuroLeague 2021-2022

Euroleague : Le soldat Paul Lacombe sort de l’ombre

Publié le

Euroleague Le soldat Paul Lacombe sort de l’ombre
Photo Icon Sport

Euroleague 2021-2022 – Deux jours après avoir été le détonateur de l’énorme come-back de l’ASVEL en Euroleague, Paul Lacombe n’a pas relâché la pression ce dimanche, en Betclic Élite. Cette fois-ci, c’est Roanne qui a fait les frais du step-up de cet éternel combattant de l’ombre.

Deux jours après sa victoire face à Roanne. l’ASVEL se retrouve de nouveau à l’Astroballe ce mardi pour y affronter le Bayern Munich. Un rendez-vous que les hommes de TJ Parker vont aborder avec une certaine pression puisque l’équipe bavaroise est un adversaire direct dans la course au Top 8. Encore handicapé par de nombreuses blessures actuellement (David Lighty, Victor Wembanyama, Élie Okobo), le club lyonnais est dans l’obligation de bricoler depuis le premier jour de la saison. L’absence d’Élie Okobo pour les rencontres du week-end aurait pu se révéler désastreuse quand on connaît l’impact de l’ancien joueur des Suns. Cela a finalement été tout le contraire, et en grande partie grâce à Paul Lacombe.

Un record personnel en Euroleague battu

L’international français sait toujours se rendre indispensable depuis le début de sa carrière grâce à son investissement total sur le parquet, cumulé à une lecture du jeu de très haut niveau. Véritable soldat de l’ombre avec lequel n’importe quel coach peut aller au combat les yeux fermés, son rayonnement se traduit rarement dans les statistiques. Ce week-end, il a pourtant réussi à se démarquer, devenant un facteur X déterminant par sa responsabilisation dans la redistribution des tickets shoots. Face à l’Étoile Rouge en Euroleague (69-67), Paul Lacombe a tout simplement été le boss de cette ASVEL.

En première mi-temps, l’ancien monégasque a été l’un des seul à sortir la tête de l’eau alors que son équipe a traversé un trou offensif total, comme l’avait reconnu le coach villeurbannais, TJ Parker : « La première mi-temps était terrible à vivre, défensivement ce n’était pas si mal mais offensivement on n’arrivait pas à se trouver. On perdait beaucoup trop de ballons pour espérer quelque chose. »

Au retour des vestiaires, les Lyonnais se sont repris en prenant le dessus dans la raquette, et en s’appuyant sur un jeu offensif plus libéré. Lacombe en a profité pour se régaler offensivement, se muant en bras droit de Chris Jones (18 points). Alors qu’il n’avait jamais pris plus de dix shoots dans un match cette saison, il en cumule 14, pour 8 réussites ! Au total, il affiche 17 points (record personnel en Euroleague) et 7 rebonds, pour 17 d’évaluation. De belles statistiques auxquelles il faut ajouter une défense impeccable.

Roanne se prend le deuxième coup de chaud de Paul Lacombe en pleine poire

On pouvait en toute logique se dire qu’après cette prestation de haute volée, notre Paulo national reprendrait ses standards habituels face à la Chorale (93-83) ce dimanche. Que nenni ! Dans une rencontre que l’ASVEL est parvenue à gérer sérieusement pour l’emporter sans réelle frayeur (93-83), le joueur de 31 ans a une nouvelle fois surnagé, terminant meilleur marqueur des siens avec un temps de jeu conséquent. Cela lui permet ainsi de signer sa meilleure prestation de la saison en Betclic Élite avec 19 points, 4 rebonds, 5 passes, et 22 d’évaluation, en 34 minutes de jeu. Costaud. Aux côtés d’un Matthew Strazel responsabilisé en deuxième période suite aux quatre fautes rapides de Chris Jones, Lacombe a excellé.

En attendant les retours des scoreurs prolifiques naturels que sont Élie Okobo et David Lighty, l’ASVEL a pu s’appuyer sur ces deux performances énormes de Paul Lacombe. Il a tout simplement été la deuxième option offensive derrière l’indéboulonnable Chris Jones, et cela a bien fonctionné. Il ne faut pas non plus oublier de citer un autre vétéran français qui a pris ses responsabilités avec Charles Kahudi. Comme son compatriote, le champion d’Europe 2013 a su passer la vitesse supérieure afin d’avoir l’impact dont avait besoin son équipe.

Cela permet à l’ASVEL de rester dans la course au Top 8 en Euroleague, tout en se repositionnant sur le podium de Betclic Élite. De quoi envisager une fin de saison intéressante du côté de l’Astroballe. Cela passe par une victoire dès ce mardi face au Bayern pour tenter d’enchaîner une série positive malgré les embûches.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une