Nous suivre

F1 2022

F1 Australie 2022 : Le circuit de l’Albert Park à la loupe

Pierre Gorce

Publié le

F1 Australie 2022 Le circuit de l'Albert Park à la loupe
Photo Icon Sport

F1 2022 – GRAND PRIX D’AUSTRALIE 2022 – La Formule 1 est de retour en Australie. Trois ans d’attente pour les pilotes après l’annulation des deux dernières éditions. Pour la première fois en 25 ans, Albert Park s’est refait une beauté. Les organisateurs ont apporté certains changements, détaillons ensemble le tracé situé à Melbourne.

Si l’on dit souvent que le Hungaroring est un Monaco sans les murs, le circuit de l’Albert Park n’a pas à rougir de son statut. Le tracé de la banlieue sud de Melbourne est décrit comme semi-urbain. Il n’est pas permanent et les locaux empruntent ces routes le reste de l’année. Depuis 1996, seules les années 2006 et 2010 ont vu les monoplaces effectuer leurs premiers tours de roue hors d’Australie.

Le Néerlandais Max Verstappen apprécie bien les lieux, comme il l’évoquait avant l’annulation du Grand Prix 2020 : « Aucune piste n’est parfaite mais l’Albert Park a pas mal de virages à 90 degrés qui sont difficiles. En qualifications, la chicane rapide est aussi vraiment plaisante quand vous l’abordez bien. » Michael Schumacher détient le record de victoires avec quatre à son compteur au début des années 2000.



Le tracé passé au peigne fin

Le freinage se fait à 300km/h au virage 1, il est souvent le témoin d’accidents dès le départ. Ralf Schumacher s’est envolé au-dessus de la Ferrari de Rubens Barrichello en 2002. Plus de peur que de mal ce jour-là. Après une importante ligne droite, le virage 3 est à 90 degrés vers la droite, Fernando Alonso s’était fait une peur bleue à cet endroit. L’Espagnol a réalisé plusieurs tonneaux après avoir heurté la Haas d’Esteban Gutierrez. « Ma mère regardait le Grand Prix à la télé, je voulais sortir de la voiture au plus vite pour lui montrer que j’allais bien. » avait-il déclaré en zone mixte, pendant la course. Le miracle de 2016. 



La partie la plus sinueuse se terminait avec l’enchaînement du 9 et du 10. Nous le verrons plus tard, mais cet endroit n’existe plus. Ensuite, une longue courbe à droite où les pilotes passent de la quatrième à la huitième vitesse. Le 11 et le 12 sont une amorce de la partie finale de l’Albert Park. Trois nouveaux virages à angle droit, se passant à peine plus rapidement que 100km/h, s’accumulent avant la ligne d’arrivée. 

Les dépassements sont plus compliqués sur ce circuit. Il y a peu de murs proches de la piste mais c’est l’un des lieux où il est le plus difficile de dépasser. Les organisateurs ont demandé aux pilotes s’ils devaient modifier certains points du tracé. Lewis Hamilton apporte sa réponse : « Je suis tout à fait pour qu’ils apportent des modifications vraiment sympas. J’espère juste que nous allons continuer à courir ici. Je ne sais pas vraiment ce qu’ils devraient faire avec le circuit actuel. »

Melbourne fait peau neuve

Justement, en 2022, les promoteurs de l’événement ont sorti les bulldozers pour offrir un nouveau look au tracé. Des points clés ont évolué, les virages 1,3, 6, 11 et 13 ont été élargis de plusieurs mètres. Cela entraînera l’augmentation de la vitesse moyenne sur un tour mais avec ce gain de place, il sera moins difficile de dépasser. Cette mesure devrait également réduire le nombre de crashs.

Melbourne entre encore un peu plus dans l’histoire de la Formule 1. Le Grand Prix 2022 verra l’intronisation d’une quatrième zone DRS, une première dans le championnat. C’était déjà en Australie que la troisième zone DRS était apparue en premier. Cette nouvelle portion d’activation de l’aileron arrière mobile se situe là où les virages 9 et 10 ne sont plus. Ici, simplement une courbe rapide conduira les pilotes jusqu’à la chicane du 11 et du 12.

Le dernier changement apporté concerne la voie des stands. Elle est également élargie et cela devrait permettre de passer la vitesse maximale de 60 à 80km/h. L’arrêt par les puits était auparavant l’un des plus lents de la saison, les écuries pourraient prendre en compte cette modification dans leur stratégie.

À lire aussi

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *