Nous suivre

F1 2022

F1 Canada : À Montréal, Alpine a marqué des points

Romain Fiore

Publié le

F1 Canada À Montréal, Alpine a marqué des points
Photo Icon Sport

F1 – GRAND PRIX DU CANADA 2022 – Après deux ans d’absence pour cause de Covid-19, les pilotes étaient de retour sur le circuit Gilles Villeneuve au Canada. L’écurie française Alpine a réalisé une belle opération en obtenant 10 points, tandis que McLaren, son concurrent direct, n’a marqué aucun point ce week-end. 

Si le week-end n’est pas parfait pour Alpine, il l’est du point de vue comptable par rapport à ses concurrents. En empochant 10 points lors du Grand Prix du Canada, les pilotes de la marque française à 8 points de la 4ème place du classement des constructeurs, détenue par McLaren. Car les deux pilotes de la marque britannique ont eux, pour le coup, passé un très mauvais week-end. Si Daniel Ricciardo, parti neuvième, a perdu gros lors de son arrêt au stand pendant la deuxième virtuel safety car : il fut en effet immobilisé six secondes, ce qui l’a fait passer de la huitième à la douzième place.

Mais que dire de l’attente de Lando Norris qui fut interminable. Le Britannique, qui est donc arrivé juste après son coéquipier pour lui aussi profiter de la safety car, a passé plus de vingt secondes dans les stands, en raison d’une absence des pneus, ces derniers n’étant même pas prêts. En terminant onzième et quinzième, les deux monoplaces orange, concluent déjà leur troisième week-end sans marquer de point, après Bahreïn et Miami.



Alonso déçu

La déception du week-end est à mettre au débit de Fernando Alonso, lui qui avait pourtant réussi une splendide qualification en terminant deuxième, sous la pluie, derrière Max Verstappen. Il avait même promis à l’issue des qualifications d’attaquer le Néerlandais au premier virage. Résultat, c’est finalement l’Espagnol qui a dû défendre sur son compatriote Sainz pointé derrière lui, après un départ moins bon que Verstappen. Sur la suite de la course, le pilote Alpine a été victime d’une fuite d’air sur son moteur Renault aux alentours du 20ème tour, qui l’empêchait de profiter pleinement de sa puissance en ligne droite. Par la suite, les deux pilotes de l’écurie française se sont croisés en piste à la suite de l’accident de Yuki Tsunoda qui a déclenché une safety car.



Ocon confirme

À ce moment-là, Esteban Ocon, classé sixième, se trouvait juste devant son coéquipier avec les Alfa Romeo juste derrière. L’ingénieur d’Alpine a alors demandé à son pilote espagnol de ne pas se battre avec son coéquipier. « On reste où on est avec le problème en ligne droite. » Une décision qui est mal passée pour le pilote flanqué du numéro 14 : « Même avec un problème en ligne droite, je suis 100 fois plus rapide ce week-end. » Une idée assumée par la direction d’Alpine, qui a même demandé à Ocon de ralentir pour laisser Alonso bénéficier de son DRS et se battre face aux Alfa Romeo derrière eux. Malgré cette lutte, sa défense à base de changements de direction multiples dans le dernier tour face à Valtteri Bottas a entraîné une pénalité qui l’a finalement relégué au neuvième rang.

Du côté du pilote normand, c’est une belle satisfaction. Celui qui était parti 7ème en début de course conclut finalement à la 6ème place après avoir vu le retour de Charles Leclerc, parti en fond de grille.

Une course très solide, on peut être fiers de nous aujourd’hui, a déclaré Ocon à Canal+, s’exprimant avant que la pénalité infligée à Alonso ne soit connue. Je pense qu’il n’y avait pas mieux à faire. Les voitures devant étaient trop rapides pour nous et les voitures derrière, honnêtement, Valtteri qui mettait la pression sur la fin, c’était quand même chaud.

Un bilan qui aurait pu être merveilleux

Le bilan de ce week-end est conclu par le directeur de l’écurie, Otmar Szafnauer. Selon lui, si Alonso n’avait pas subi de problème, il aurait pu se battre avec les Mercedes et se disputer le podium.

De bons points, mais sans les voitures de sécurité, je pense que ça aurait pu être un peu mieux. Le rythme de la voiture sur le mouillé était bon. Pour le rythme sur le sec, nous pensions que nous ne serions pas aussi rapides que les Ferrari et les Red Bull, mais à peu près aussi rapides que les Mercedes. Donc par rapport à ceux contre qui nous nous battons pour la quatrième place, je suis vraiment heureux, nous avons marqué beaucoup de points.

Fan absolu de foot et d'un certain club à l'étoile en bleu et blanc. Amateur de beau jeu et d'Argentins au pied gauche magique. Passionné de sport US (NBA, NFL, MLS) et loyal à la Damian Lillard. Je suis là pour vous apporter tout ce que le sport peut nous donner.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *