Nous suivre

F1 2022

F1 Canada : Charles Leclerc en mission à Montréal

Romain Fiore

Publié le

F1 Canada Charles Leclerc en mission à Montréal
Photo Icon Sport

GRAND PRIX DU CANADA 2022 – Au-dessus du lot en tout début de saison, Charles Leclerc (Ferrari) est désormais relégué à la 3ème place au classement des pilotes. Après divers problèmes sur les derniers GP, le Monégasque va devoir se reprendre et devancer Red Bull ce week-end s’il veut se battre pour le championnat du monde.  

Charles Leclerc va devoir sortir une performance monumentale ce week-end au Canada, s’il veut revenir dans la partie. Après deux abandons cette saison, dont le dernier au Grand Prix d’Azerbaïdjan le week-end passé, le pilote monégasque espère que cette fois-ci, sa monoplace restera fiable. Comme au début de saison lorsque la star de Ferrari avait remporté deux des trois premiers Grands Prix de la saison, mais surtout au moment où il devançait largement Max Verstappen en qualifications, mais aussi en course.

Car s’il y a bien un domaine où le Monégasque performe, ce sont les qualifications, avec six pole positions en neuf courses, Charles Leclerc a la meilleure voiture en séance de qualifications, mais elle manque de fiabilité en course, comme à Barcelone et à Bakou, où une perte de puissance a débouché sur deux abandons.



Le retour à Montréal

Après deux ans d’absence pour faute de Covid-19, la F1 est donc de retour sur le circuit Jacques Villeneuve. Un tracé qui avait porté chance à Charles Leclerc, qui lors de sa première saison en F1 en 2018, chez Sauber, avait terminé 10ème. L’année suivante, chez Ferrari, il avait fini 3ème, derrière Lewis Hamilton et son coéquipier de l’époque Sebastian Vettel. Pour le natif de Monaco, il va falloir continuer à être performant en qualifications et tenter une 5ème pole position consécutive, car oui, Charles Leclerc partira de loin lors de la course, dimanche.



En effet, comme annoncé par son équipe ce jeudi, Charles Leclerc prendra un 3ème moteur avec un nouveau turbo : il écopera donc d’une pénalité de 10 places sur la grille de départ, et partira au mieux à la 10ème place sur la grille de départ. La tuile.

Une difficulté supplémentaire qu’il va devoir surmonter s’il souhaite rattraper les 34 unités de retard qu’il concède sur le leader du championnat du monde des pilotes, Max Verstappen. Mais le coéquipier de Carlos Sainz a déjà annoncé la couleur avant le Grand Prix, et refuse d’abandonner son rêve, comme il l’a confié au quotidien italien La Repubblica.

Je ne lâcherai jamais. Ce n’est pas ma mentalité. Je veux gagner, le Mondial est encore long. On doit comprendre nos problèmes malgré ces trois coups durs (Montmelo, Monaco et Bakou, ndlr). Ce n’est pas un moment facile, mais ma motivation est intacte (…) J’ai toujours confiance en cette équipe et, une fois ces problèmes résolus, le rythme et la performance seront là. Je suis peut-être fou, mais j’y croyais déjà ces deux dernières saisons où je pouvais viser au maximum une dixième place. Maintenant, nous nous battons pour le titre. Il y a une grosse opportunité de bien faire.

Il conclut son interview en déclarant son intention pour la suite de la saison. La réponse fuse : « Champion du monde, et basta ». Cela a le mérite d’être clair.

Fan absolu de foot et d'un certain club à l'étoile en bleu et blanc. Amateur de beau jeu et d'Argentins au pied gauche magique. Passionné de sport US (NBA, NFL, MLS) et loyal à la Damian Lillard. Je suis là pour vous apporter tout ce que le sport peut nous donner.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *