Nous suivre

F1 2022

F1 Grand Prix de France : Que peut-on espérer d’Alpine ?

Romain Fiore

Publié le

F1 Grand Prix de France Que peut-on espérer d'Alpine
Photo Icon Sport

F1 – GRAND PRIX DE FRANCE 2022 – Alors que le Grand Prix de France arrive à grands pas ce week-end, l’écurie française Alpine est de retour sur le circuit du Castellet. Après avoir réalisé une excellente performance au Grand Prix d’Autriche, Alpine est désormais au coude-à-coude avec McLaren au classement des constructeurs.

Ce week-end se déroulera le Grand Prix de France sur le circuit Paul Ricard. Si Ferrari et Red Bull devraient continuer à se tirer la bourre, Alpine, quant à elle, va tenter de faire bonne figure après l’excellente performance du dernier GP. À domicile, en France, l’écurie basée à Viry-Châtillon va tenter de faire mieux que l’an dernier, avec les 8ème et 14ème places de Fernando Alonso et Esteban Ocon. Les deux pilotes de l’écurie tricolore sont désormais mieux armés que l’an dernier, et au vu des récentes améliorations de la monoplace et des dernières performances, un top 5 pour l’une des deux voitures peut être envisagé si l’on est très optimiste. Sinon, un top 8 devrait satisfaire tout le monde et serait des plus logiques.

Grâce au changement du règlement et des améliorations arrivées ces dernières semaines, l’Alpine A522 montre des capacités plus intéressantes que les années précédentes. Si le début de saison fut mitigé, à cause notamment de problèmes de fiabilité sur une des deux voitures lors de nombreux Grands Prix, la progression ces dernières semaines est significative en course, en atteste le nombre de points récoltés. Lors des sept premiers GP, l’écurie n’avait pas dépassé la barre des 10 points glanés par course, en comptant les deux pilotes. Depuis le Grand Prix de Silverstone et l’ajout majeur d’un package de nouveautés aérodynamiques, les résultats se font ressentir. En atteste la cinquième place de l’Espagnol en Grande-Bretagne, mais également la cinquième place lors du GP d’Autriche pour Ocon.



Devancer son principal rival

Si de son côté, McLaren avait cartonné avec 46 points inscrits en 4 Grands Prix, depuis celui de Miami, c’est beaucoup plus difficile pour l’écurie de Woking. Au contraire d’Alpine, qui revient en force dans la course à la 4ème place du classement des constructeurs, à égalité avec McLaren (81 points chacun). Trop loin de Mercedes qui compte déjà 156 points d’avance, l’écurie française va tenter d’obtenir la quatrième place pour la fin de saison, et de prendre les devants sur l’écurie rivale.



Avec des nouveautés dans le pack aérodynamique à Silverstone, la monoplace a encore été améliorée lors du Grand Prix d’Autriche, où les résultats ont été excellents pour Esteban Ocon. Des améliorations qui devraient continuer dans les jours à venir comme le déclare Otmar Szfanauer, « On en a une petite [évolution], enfin espérons pas si petite ! On n’a pas un tout nouveau plancher, mais une partie de celui-ci aura évolué en France ». Un ajout qui permet de rester dans les clous financièrement pour l’écurie, et qui devrait permettre aux pilotes de rester compétitifs face aux Mercedes, McLaren, Haas et autres Alfa Romeo.

Une fiabilité qui pose problème

Mais attention à la fiabilité de la monoplace. Alors 9ème juste derrière Verstappen et bien placée pour marquer des points, la voiture d’Esteban Ocon a lâché en pleine course à Silverstone, ruinant tout espoir de bonne place pour le Français. En cause, un problème de pompe à essence qui a stoppé net la voiture. Si la pièce est fournie par la marque Bosch à toutes les écuries, Alpine a décidé de la modifier pour l’adapter à sa monoplace, un problème qu’il faudra résoudre pour le Grand Prix de France.

Qu’attendre pour le Grand Prix de France ?

Sur ses terres, l’écurie sera forcément la chouchou du public français. Avec le soutien de celui-ci, nul doute que les pilotes voudront réaliser le meilleur résultat possible. Surtout pour Esteban Ocon, le Normand ayant encore plus de pression en évoluant dans son pays au sein d’une écurie française. Lui qui avait terminé 14ème l’an dernier après une séance de qualifications moyenne, avait chuté au classement par la suite pour au final, ne marquer aucun point.

Si Alpine est l’écurie qui progresse sur les derniers Grands Prix, il sera difficile de lutter encore avec les Ferrari et les Red Bull, tandis que les Mercedes, extrêmement fiables, ont sûrement encore une longueur d’avance sur les monoplaces françaises. Ce sera donc une lutte avec les McLaren, dont notamment celle de Lando Norris, qui a récolté 64 points cette saison, mais aussi les Haas qui progressent à vitesse grand V sur les dernières courses, comme en témoigne la 6ème place de Mick Schumacher à Spielberg. Il ne faudra pas enterrer les Alfa Romeo, qui voudront marquer des points après deux GP ratés, sans oublier Alpha Tauri, avec notamment un certain Pierre Gasly, lui aussi à domicile.

Néanmoins, on l’a vu dernièrement, les Ferrari et les Red Bull sont rapides et puissantes, mais pas encore assez fiables en course, et c’est souvent l’une des deux monoplaces des pilotes qui ne termine pas la course. Une occasion dorée pour Alpine, qui doit saisir chaque occasion manquée par ses rivaux.

À lire aussi

Fan absolu de foot et d'un certain club à l'étoile en bleu et blanc. Amateur de beau jeu et d'Argentins au pied gauche magique. Passionné de sport US (NBA, NFL, MLS) et loyal à la Damian Lillard. Je suis là pour vous apporter tout ce que le sport peut nous donner.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *