Nous suivre

F1 2023

F1 – Grand Prix des États-Unis 2023 : Charles Leclerc en pole position

Alice Camus

Publié le

F1 – Grand Prix des États-Unis 2023 Charles Leclerc en pole position
Photo Icon Sport

F1 GRAND PRIX DES ÉTATS-UNIS 2023 – Pour sa centième course avec Ferrari, Charles Leclerc prend la pole au Circuit des Amériques. Les Français Pierre Gasly et Esteban Ocon (Alpine) partiront respectivement P7 et P8 dimanche. Déjà titré, Max Verstappen ne part que P6.

Q1 : Mauvaise surprise pour Aston Martin

Les bosses et le dénivelé auront créé des surprises ce vendredi à Austin. Dans l’après-midi texan, le trafic des derniers tours aura eu raison des écuries les moins rapides, mais pas que ! On notera la sortie surprise de Fernando Alonso (Aston Martin), qui manque la Q3 – et donc la Q2 – pour la première fois de l’année (P17), tandis que son coéquipier, Lance Stroll (Aston Martin), ne dépasse pas la Q1 pour la cinquième fois d’affilée (P19). C’est une importante déception pour l’écurie anglaise, dont la progression fulgurante semble avoir nettement ralenti en cette deuxième partie de saison.

Pour un de ses trois Grands Prix à la maison, l’Américain et rookie Logan Sargeant (Williams) n’a fait qu’un seul tour lancé, et se classe 20ᵉ. Alexander Albon (Williams) ne réalise pas d’exploit et partira 18ᵉ



Leur Team Principal en star du week-end, les Haas ont réussi à montrer une petite amélioration sur la piste, sûrement grâce au nouveau package apporté par l’écurie américaine. Le défi principal restera évidemment de tenir ces positions lors de la course principale dimanche. Le Danois Kevin Magnussen (Haas) est P14, tandis que l’Allemand Nico Hülkenberg (Haas) est le dernier éliminé de la Q1 (P16).



Q2 : Sans grande surprise

Daniel Ricciardo (Alpha Tauri) fait son grand retour après cinq Grands Prix sans départ. Lui qui n’avait pas roulé depuis les essais libres de Zandvoort, lorsqu’il s’était fracturé lourdement le poignet, il termine dernier de la Q2, P15. Son coéquipier Yuki Tsunoda (Alpha Tauri) est éliminé aux portes de la Q3 (P11), à quelques dixièmes de sortir Sergio Perez (Red Bull).

Les deux pilotes Alfa Romeo assurent la Q2, mais ne créent pas l’exploit. Zhou Guanyu partira douzième, juste devant le Finlandais Valtteri Bottas, qui s’élancera P13, avec un temps en 1.35.858

Resté dans le garage pendant la majorité de cette deuxième partie de qualification, Lando Norris (McLaren) assure également son chronomètre avec un tour à la dernière minute et passe en Q3. Pour leur 100ᵉ Grand Prix, le pilote McLaren, et son compatriote Britannique George Russell, se hissent en Q3.

Les deux Alpine en Q3

Une deuxième fois de suite, après le Grand Prix du Qatar, les deux monoplaces Alpine se retrouvent en Q3, avec les sixième et septième temps de la Q2. L’écurie française semble rattraper son retard de développement sur Aston Martin, malgré une position au championnat constructeurs qui ne devrait pas bouger d’ici à la fin de saison. Leurs places en Q3 restent similaires : Pierre Gasly P7 et Esteban Ocon P8.

Pole position pour Charles Leclerc

Lors de son dernier tour, Max Verstappen (Red Bull) sort des limites de pistes, et malgré un temps ultra-rapide, son tour est logiquement annulé. Le nouveau triple champion du monde ne partira que P6. Largement dominé par son coéquipier, Sergio Perez (Red Bull) accroche tout de même une neuvième place.

Les nouvelles pièces apportées – dont un nouveau fond plat – par Mercedes ce week-end semblent payer pour le duo de pilotes anglais britanniques. Lewis Hamilton domine largement George Russell. Ils partiront P3 et P5 dimanche.

Une grande différence entre coéquipiers chez McLaren : avec un tour en 1:34.853 pour Lando Norris, qui partira en première ligne (P2) lors de la course, tandis que l’Australien Oscar Piastri termine dernier de cette Q3 (P10).

Du côté de Ferrari, pour sa centième course avec la Scuderia, Charles Leclerc place sa voiture en Pole Position, en réalisant un magnifique tour en 1:34.723. L’Espagnol Carlos Sainz (Ferrari) partira lui quatrième.

Rédactrice depuis septembre 2023 - Etudiante à temps partiel, fan de sport à temps complet. Tombée amoureuse du sport automobile après avoir déménagé aux Pays-Bas, (l'effet Verstappen, dit-on) mais fidèle à Alpine depuis les premiers jours. Mon rythme de vie est bien calé : Ligue des Champions le mardi, Top14 le samedi, et Grand Prix le dimanche. Sans oublier le XV en février, Nadal en juin, et le biathlon à Noël.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *