Nous suivre

F1 2023

F1 – Grand Prix d’Italie : Max Verstappen et Sergio Pérez offrent le doublé à Red Bull

Antoine Ancien

Publié le

F1 - Grand Prix d'Italie Max Verstappen et Sergio Pérez offrent le doublé à Red Bull (1)
Photo Icon Sport

F1 – GRAND PRIX D’ITALIE – En tête en début d’épreuve, Carlos Sainz (Ferrari) a finalement dû céder sa première place à Max Verstappen (Red Bull), qui s’offre cet après-midi une 10ème victoire consécutive. Sergio Pérez permet à Red Bull de réaliser le doublé. Ferrari complète le podium, Sainz précédant Leclerc.

À domicile, Ferrari souhaitait relancer ce week-end le cours d’une saison très délicate où la Scuderia n’a jusqu’alors pas encore trouvé le chemin de la victoire. Pour ce faire, la marque de Maranello avait décidé au préalable de parer ses deux autos d’une livrée hommage à la 499 P, le modèle qui s’est imposé dans la Sarthe en juin dernier à l’occasion du retour de Ferrari aux 24 Heures du Mans. Et les qualifications ont donné le ton, puisque l’Espagnol Carlos Sainz s’élançait aujourd’hui en pole position devant le leader du championnat du monde, Max Verstappen. Charles Leclerc et Georges Russell partaient depuis la deuxième ligne. Sur leurs terres et sur le temple de la vitesse, les milliers de Tifosi pouvaient espérer un bon résultat de leurs protégés.

Sainz résiste au départ, Verstappen patient

Premier coup de théâtre, la monoplace de Yuki Tsunoda est rangée sur les bas-côtés lors du tour de formation, le moteur en fumée. C’est un abandon pour l’Alpha Tauri du pilote japonais, coincée peu avant le virage de la Parabolique. Cela entraîne donc un deuxième tour de mise en grille dans la procédure de départ. Puis l’intervention des ingénieurs sur les 19 autos placées sur la grille afin de maintenir les gommes en température.

Après 15 minutes d’attente et un nouveau tour de formation, le départ est enfin donné. Sans incidents. Les Ferrari mettent une bonne impulsion, mais si Sainz garde le bénéfice de sa première place, Leclerc ne parvient pas à prendre le dessus sur Verstappen. Notons le beau dépassement d’Alex Albon sur la McLaren de Piastri, dans le deuxième tour pour le gain de la 6ème position, une place qu’il occupait sur la grille.

En tête de l’épreuve longue de 51 tours, Sainz maintient son leadership coûte que coûte malgré les attaques de son dauphin. Derrière, le Monégasque Leclerc reste dans la même seconde tandis que Russell et Pérez se disputent la quatrième place. À ce petit jeu, le Britannique soigne ses sorties dans les virages pour rester devant. Finalement, c’est dans le 15ème tour que Verstappen s’empare des commandements du GP dans la deuxième chicane après une belle passe d’armes avec l’Espagnol.

Max Verstappen l’emporte et s’empare d’un nouveau record

Suite à leur passage dans la pit lane, le classement est clair. Malgré une bonne vitesse de pointe, la Scuderia accuse désormais un retard conséquent sur la tête de course. Le natif d’Hasselt domine maintenant les deux bolides rouges avec un écart dépassant les 5 secondes. Pérez est en embuscade. Quant à Hamilton, le septuple champion du monde est le dernier à s’arrêter pour chausser des medium. Comme pour Bottas et Magnussen, ce dernier a inversé sa stratégie en partant au départ avec les pneus durs. Il repart 10ème.

31ème tour. Jouant avec les limites de l’acceptable, Leclerc pousse Pérez à mettre deux roues dans l’herbe au niveau de la deuxième chicane. Dans l’entame du 32ème tour, le Mexicain dépose finalement le Monégasque et vient alors de prendre la troisième marche virtuelle du podium.

La lutte pour le podium est décidément indécise jusqu’au bout du GP. Mais Sainz doit céder sa deuxième place fort logiquement, laissant les Red Bull s’envoler vers un doublé. Max Verstappen réalise la passe de 10, devenant par la même occasion le seul recordman au nombre de victoires consécutives. Au terme d’une bataille âpre jusque dans les ultimes hectomètres, Sainz termine troisième et monte sur le podium. Leclerc termine quatrième devant les deux Mercedes, Russell précédant Hamilton.

Rendez-vous dans deux semaines pour la 15ème manche du championnat du monde, sur le tracé de Singapour.

À lire aussi

Journaliste/rédacteur depuis mai 2021 - Coupe de monde de football, Roland-Garros, 24h du Mans autos...Qu'importe la compétition sportive, je vis le sport à chaque instant de l'année. Passionné depuis l'adolescence par son histoire, ses enjeux ainsi que par le milieu du journalisme, c'est en toute logique que j'ai décidé de rejoindre l'aventure Dicodusport. Mon but ? Vous transmettre ma fièvre sur chacune des disciplines.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *