Nous suivre

F1 2023

F1 : Le Grand Prix de Belgique bien parti pour disparaître du calendrier en 2023

Flo Ostermann

Publié le

F1 Le Grand Prix de Belgique bien parti pour disparaître du calendrier en 2023
Photo Icon Sport

F1 2023 – Selon nos confrères du média belge HLN, la tenue du Grand Prix de Belgique 2023 est de plus en plus incertaine. Liberty Media, organisateur de la F1, souhaitant internationaliser davantage la Formule 1.

Cela sent le roussi pour le GP de Belgique à Spa-Francorchamps. En effet, le média belge HLN confirme ce mardi les bruits qui ont parcouru le paddock ce week-end, lors du Grand Prix du Canada. Ainsi, une réunion entre les pilotes, écuries et Stefano Domenicali, le patron de Liberty Media a eu lieu. Ce dernier a confirmé la volonté d’internationaliser davantage la Formule 1, en voulant organiser 16 Grands Prix hors d’Europe, limitant le calendrier européen à 8 manches seulement. À titre de comparaison, en cette saison 2022, 10 Grands Prix ont lieu sur le Vieux-Continent. Pour rappel, en 2023, un troisième GP se déroulera aux USA, à Las Vegas, en plus d’Austin et de Miami. Sans oublier la rumeur qui enfle concernant le retour de la F1 en Afrique du Sud.

Spa et Le Castellet en grand danger

Pour 2023, les circuits de Silverstone (Grande-Bretagne), Budapest (Hongrie), Barcelone (Espagne), Imola (Émilie-Romagne), Zandvoort (Pays-Bas) et Monza (Italie) sont déjà sous contrat avec la F1. Ce qui n’est pas encore le cas de la France, de Monaco, de l’Autriche et donc de la Belgique. Si les discussions sont en bonne voie avec la Principauté et le Red Bull Ring, les week-ends au Castellet et à Spa-Francorchamps seraient fortement menacés, puisque l’officialisation des GP de Monaco et d’Autriche porterait à 8 rendez-vous européens contractualisés. Réponse (presque) définitive à la fin de l’été, lorsque le premier jet du calendrier 2023 sera communiqué par la F1. Affaire à suivre.

Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *