Nous suivre

F1 2023

F1 Qatar 2023 : Max Verstappen triple champion du monde, le sprint pour Piastri !

Victor Clot-Amiot

Publié le

F1 Qatar 2023 Max Verstappen triple champion du monde, le sprint pour Piastri ! (1)
Photo Icon Sport

F1 – GRAND PRIX DU QATAR 2023 – À l’occasion de la quatrième course sprint de la saison, l’Australien Oscar Piastri (McLaren), s’est imposé après être parti en première position. Il devance Max Verstappen qui devient pour la troisième fois consécutive champion du monde de Formule 1.

Une première ligne McLaren et un enjeu de taille pour Verstappen

Souvenez-vous de la saison 2012 ! Cette année-là, Sebastian Vettel remportait son troisième championnat au terme d’une saison disputée, sept pilotes différents s’imposaient lors des sept premières courses et les deux McLaren trustaient les premières lignes ! À quatre reprises en effet (GP d’Australie, de Malaisie, d’Italie et du Brésil), l’écurie britannique réalisait la performance de qualifier ses deux monoplaces aux première et deuxièm places. Certes, malgré des moments difficiles, les supporteurs de McLaren ont eu, depuis, des occasions de frémir, mais il est clair que la grille de départ de la course sprint du GP du Qatar (Piastri en pole devant Norris) les a ramenés, le temps de quelques heures, onze ans plus tôt.

Ainsi, à l’extinction des feux, et alors que les pilotes s’élancent pour 19 tours de circuit, ce sont des expressions partagées que l’on devine dans les tribunes parmi les supporteurs affichant des casquettes ou des t-shirts à l’effigie de McLaren. En effet, en dépit du bon départ de Piastri, Norris, parti du mauvais côté de la piste, est quant à lui le grand perdant puisqu’il doit céder quatre positions et se retrouve derrière Max Verstappen, deuxième grand perdant de ce départ (deux places concédées). Pour le Néerlandais, l’enjeu est ailleurs : il ne lui suffit que d’une sixième position pour décrocher un troisième titre de champion du monde (voire d’une septième position si Perez finit premier ou deuxième).



Deux voitures de sécurité successives

Après une courte intervention de la voiture de sécurité pour évacuer la monoplace de Liam Lawson, sorti après une virée dans le bac à gravier au premier tour, c’est au tour de Logan Sargeant de rejoindre le paddock plus vite qu’escompté pour une erreur de pilotage sur une piste peu abrasive qui l’a envoyé en travers sur une courbe alors que George Russell venait de dépasser Oscar Piastri grâce à un freinage ultra-tardif.



Russell, parti en pneus tendres, parvient à contenir Piastri en medium sur la deuxième relance tandis que derrière, les Ferrari de Carlos Sainz et Charles Leclerc restent en embuscade aux troisième et quatrième places. Néanmoins, ce classement n’est que temporaire puisque le double champion du monde, Max Verstappen, commence à tirer profit de ses pneumatiques medium et du potentiel de sa Red Bull pour remonter d’abord sur Leclerc puis sur Sainz aux neuvième et dixième tour.

L’accident de Perez offre un troisième titre pour Verstappen

Alors que dans la foulée Oscar Piastri vient de repasser Russell en profitant lui aussi de ses pneumatiques, derrière, à trois de front, l’accident entre Ocon, Hülkenberg et Perez est inévitable et envoie les trois pilotes dans le bac à graviers. La conséquence est importante puisque les trois doivent abandonner. Mathématiquement, avec 177 points d’avance avant le départ sur son coéquipier, Max Verstappen est désormais assuré de conserver sa couronne. Il devient triple champion du monde et rejoint Ayrton Senna, Nelson Piquet ou Niki Lauda entre autres au palmarès des triples champions du monde.

Finalement, Verstappen parvient à remonter à la deuxième position tandis que Lando Norris, malgré ses quatre positions perdues au départ, parvient à remonter sur la troisième marche du podium en dépassant Russell à l’entame du dernier tour. Oscar Piastri s’adjuge quant à lui sa première victoire sur une course sprint, à 22 ans. Malgré la victoire et les célébrations à venir, le week-end continue pour Verstappen et Piastri puisque les vingt pilotes remettront le couvert pour le Grand Prix demain.

Passionné de sport depuis toujours, un jour à l'adolescence mes parents m'ont dit : "quitte à passer ton temps à regarder du sport, au moins va le voir en vrai" ! Depuis, cette remarque ne m'a plus quitté et je passe une grande partie de mon temps libre à assister à des compétitions de tous sports. Je mêle d'ailleurs mes deux passions, le sport et les voyages afin de faire une pierre deux coups ! Outre l'US Open ou l'Euro 2021 par exemple, j'ai assisté cet été aux Mondiaux d'athlétisme à Budapest. Mon plus gros coup dur est et restera les JO 2020-2021 pour lesquels j'avais réservé 17 épreuves. La suite, vous la connaissez...

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *