Nous suivre

F1 2021

F1 : Tout savoir avant le Grand Prix d’Autriche 2021

Roxane Lecacher

Publié

le

F1 : Tout savoir avant le Grand Prix d'Autriche 2021
Photo Icon Sport

FORMULE 1 – Le Grand Prix d’Autriche 2021 de Formule 1 va se dérouler ce week-end sur le circuit de Spielberg, aussi appelé Red Bull Ring. Celui-ci est le second des deux rendez-vous autrichiens au calendrier, après celui du week-end dernier. Histoire, enjeux, records, météo, chiffres clés… Soyez incollables avant la 9ème manche du Championnat du monde de Formule 1 2021.

Histoire du Grand Prix

Le Grand Prix d’Autriche existe depuis 1964. Il est revenu au calendrier du championnat du monde de Formule 1 depuis 2014, et est un Grand Prix apprécié de tous. Le tracé de Spielberg se situe dans la ville du même nom, en Autriche. En 2005, la firme autrichienne Red Bull a acheté le circuit, le rénovant pendant l’année 2008. Il est rebaptisé Red Bull Ring en 2010 pour se préparer à revenir au calendrier du Championnat du Monde.

La course de 2019 avait vu Charles Leclerc (Ferrari) prendre la pole position. Il a mené également toute la course jusqu’au 68ème tour. A trois tours de monter sur la plus haute marche du podium, le Monégasque avait livré une bataille épique avec Max Verstappen (Red Bull), bataille qu’il avait finalement perdue. Il terminait donc deuxième derrière le Néerlandais et Valtteri Bottas (Mercedes) complétait le podium.

L’édition 2020 était la première manche de la saison après de longs mois d’arrêt en raison de la pandémie mondiale. Elle a donc eu son lot de surprises et fut marquée par pas moins de 9 abandons, tous dus à des problèmes techniques. On se rappelle notamment de l’accrochage entre Lewis Hamilton (Mercedes) et Alex Albon (Red Bull). C’est le Finlandais Valtteri Bottas qui avait décroché la pole position et qui avait mené la course de bout en bout. Charles Leclerc avait saisi sa chance et prenait la deuxième place devant Lando Norris (McLaren) qui décrochait son premier podium en carrière.

Les spécificités du circuit

Le Red Bull Ring est un circuit rapide et technique. Ce tracé se fait aussi remarquer par ses vallons et son environnement boisé et montagneux. Le circuit est long de 4.326 km et comporte 8 virages, soit l’un des plus courts au calendrier. La course se déroulera sur 71 tours soit environ 307 km. Le Red Bull Ring possède aussi deux lignes droites, où les pilotes atteignent des vitesses de 320km/h.

Contrairement au Grand Prix de Styrie dimanche dernier qui avait eu lieu sur le même circuit, Pirelli a opté cette fois-ci pour la gamme de pneus la plus tendre : C3-C4-C5. Nous verrons alors si cela aura un impact significatif pour les pilotes et leurs écuries.

Côté météo, les prévisions à Spielberg s’annoncent changeantes, encore une fois. Ce week-end ne déroge pas à la règle puisque la température oscillera entre 20 et 25 degrés. De plus, un temps sec est prévu pour vendredi et samedi et la pluie est attendue avec plus de 90% de chance le dimanche, pour l’instant. A noter que de nombreux pilotes ont fait part dernièrement de leur envie de conduire sous la pluie.

Les records

Le record du tour est détenu par Valtteri Bottas (Mercedes) en 1:02.939 réalisé en 2020. Carlos Sainz possède celui du meilleur tour en course avec sa McLaren en 1:07.475, obtenu également lors de la dernière édition.

Les enjeux

Ce rendez-vous est la 9ème manche du Championnat du monde, composé de 23 courses. Après une domination de Red Bull sur ses terres le week-end dernier, Max Verstappen (Red Bull) a encore pris de l’avance en tête du championnat avec 18 points de marge sur Lewis Hamilton (Mercedes). On risque encore d’assister à un duel de premier ordre. Bien que les Red Bull seront à la maison sur leur circuit, les Mercedes n’ont encore pas dit leur dernier mot.

Leurs coéquipiers respectifs, Sergio Perez (Red Bull) et Valtteri Bottas (Mercedes), restent toujours un peu en marge. Ils essayeront néanmoins de se mêler à la lutte. Les deux se disputent régulièrement la 3ème place et auront chacun pour rôle d’aider leur coéquipier et leur écurie pour la bataille au championnat entre Red Bull et Mercedes.

Qu’en est-il des Ferrari ? Les deux voitures ont montré un très bon rythme de course le week-end dernier et auraient surement pu aller chercher la 5ème place de Lando Norris, sans de mauvaises qualifications et les faits de course. L’écurie britannique McLaren peut compter sur ce dernier qui est très constant et impressionnant. En effet, Lando Norris est le seul pilote sur la grille à avoir marqué des points à chaque Grand Prix depuis le début de la saison. Daniel Ricciardo (McLaren) fait de mieux en mieux mais n’atteint pour l’instant pas le niveau de son coéquipier.

Le Français Pierre Gasly (AlphaTauri) est en forme. Régulièrement dans le top 10, il a malheureusement dû abandonner dimanche dernier après une belle 6ème place en qualifications. Sa voiture est performante, et il sait être opportuniste. Esteban Ocon (Alpine) est en délicatesse depuis le Grand Prix de Bakou. Il voudra effacer la frustration d’un abandon et de deux 14ème places obtenues lors des trois dernières courses. Rentrer dans le top 10 sera le minimum attendu, mais on espère encore mieux.

La lutte des constructeurs fait toujours rage car 40 points séparent Red Bull (252 points) de Mercedes (212 points). Puis, douze points séparent McLaren (120 points) de Ferrari (108 points). De plus, le milieu de tableau est serré puisque AlphaTauri (46 points), Aston Martin (44 points) et Alpine (31 points) se battent pour la 5ème place. Enfin, Alfa Romeo compte toujours 2 points et Williams et Haas sont toujours à zéro point. Georges Russelk pourra-t-il enfin marquer ses premiers points avec son écurie Williams ? En termes d’enjeux, le Grand Prix promet encore d’être passionnant.

Le Grand Prix d’Autriche accueillera aussi ce week-end la Formule 3 sur le circuit du Red Bull Ring. Nos trois Français et les différentes courses seront à suivre sur Canal+ Sport. Pour rappel, Théo Pouchaire qui est maintenant pilote de Formule 2, avait remporté la course en 2020.

À lire aussi


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2021 - Née quelques jours avant la première étoile des Bleus, je baigne dans une famille très sportive. Je n’ai eu d’autres choix que de me passionner pour le sujet. Pratiquante de l’athlétisme depuis toute petite, j’ai aussi un attrait tout particulier pour la Formule 1, le biathlon et le foot. Pendant les grands événements, il est impossible de décrocher de ma télé. C’est à travers Dicodusport que j’aime désormais vous transmettre mes émotions et ma passion.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une