Nous suivre

F1 2021

F1 : Tout savoir avant le Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Publié

le

F1 - Tout savoir avant le Grand Prix de Grande-Bretagne 2021
Photo Icon Sport

FORMULE 1 – Le Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 de Formule 1 va se dérouler ce week-end sur le circuit de Silverstone. Ce rendez-vous inaugure les qualifications sprint. Histoire, enjeux, records, météo, chiffres clés… Soyez incollables avant la 10ème manche du Championnat du monde de Formule 1 2021. On vous explique aussi le nouveau format du week-end.

Histoire du Grand Prix

Le Grand Prix de Grande-Bretagne existe depuis 1950. C’était d’ailleurs la manche inaugurale du championnat du monde. A l’image du Grand Prix d’Italie, ce sont les deux seuls Grands Prix à toujours avoir figuré au calendrier. Il se déroule sur le circuit de Silverstone dans le Northamptonshire, une région d’Angleterre.

Lewis Hamilton a déjà gagné 7 fois ce Grand Prix. La première fois en 2008 et la dernière fois en 2020. Il fait partie des 4 pilotes en compétition à avoir déjà gagné sur ce circuit. Fernando Alonso l’a emporté en 2006, Kimi Räikkönen en 2007 et Sebastian Vettel en 2009 et 2018. On note également que Alain Prost l’a remporté 5 fois.

En 2018, Lewis Hamilton et sa Mercedes avaient pris la pole position mais Sebastian Vettel avait finalement remporté la course avec sa Ferrari. L’édition 2019 avait vu Valtteri Bottas prendre la pole pour 6 millièmes devant Lewis Hamilton pour une première ligne Mercedes. C’est finalement le Britannique qui avait remporté la course, bénéficiant de chance grâce à une voiture de sécurité.

La dernière édition en date de 2020 avait marqué les esprits. En effet, la course se déroulait normalement malgré deux crashs, faisant abandonner Kevin Magnussen et Daniil Kvyat. Une course calme jusqu’à l’antépénultième tour de course, dans lequel Valtteri Bottas, 2ème à ce moment-là, est victime d’une crevaison de sa Mercedes. Quelques secondes plus tard, il arrive le même malheur à la McLaren de Carlos Sainz qui était 4ème. Mais pire, Lewis Hamilton qui menait la course depuis le début a crevé dans le dernier tour. Il a finalement réussi à franchir la ligne d’arrivée en première position, mais sur 3 roues !

Les spécificités du circuit

Le circuit de Silverstone est rapide et technique. Il est long de 5,891 km et comporte 18 virages, soit l’un des plus longs du calendrier. La course se déroulera sur 52 tours, soit environ 306 km. Silverstone possède aussi deux lignes droites, où les pilotes atteignent des vitesses de 320km/h. Le circuit compte également deux zones de DRS.

Pour ce week-end et en raison des récents problèmes de pneus, et notamment à Bakou, Pirelli a développé de nouveaux pneus plus résistants à mettre à l’arrière des voitures. Après les avoir utilisés pendant les essais libres du dernier Grand Prix en Autriche, les pilotes les utiliseront pour la première fois en course ce week-end. Pirelli a également décidé d’opter pour la gamme de pneus la plus dure : C1-C2-C3.

Côté météo, les prévisions sur le circuit s’annoncent clémentes, ce qui n’a pas toujours été le cas pour ce Grand Prix. La température est prévue aux alentours de 25 degrés et aucune pluie n’est attendue de tout le week-end. Un grand soleil est attendu pour vendredi et samedi, mais quelques nuages viendront s’inviter dimanche.

Les records

Le record du tour est détenu par Lewis Hamilton (Mercedes) en 1:24.303 lors de sa pole position de 2020. Max Verstappen (Red Bull) possède celui du meilleur tour en course avec 1:27.097 lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 2020.

Les enjeux

Ce rendez-vous est la 10ème manche du Championnat du monde, composé de 23 courses. C’est aussi la première fois que les pilotes disputeront ce format de week-end. Qui saura tirer profit de cette nouveauté, qui sera pénalisé ? Après une domination affirmée de Red Bull et de Max Verstappen, le Néerlandais a pris de l’avance en tête du championnat avec 32 points de marge sur Lewis Hamilton (Mercedes). Mais le Britannique n’a pas encore dit son dernier mot. Il sera à la maison ce week-end et aura à cœur de bien faire.

Leurs coéquipiers respectifs, Sergio Perez (Red Bull) et Valtteri Bottas (Mercedes), restent un peu en marge. Ils essayeront néanmoins de se mêler à la lutte. Le Mexicain a compris sa voiture et est de plus en plus performant, il faudra l’attendre au tournant. Le Finlandais est toujours un peu plus en difficulté, mais reste sur une belle deuxième place au dernier Grand Prix.

Qu’en est-il des Ferrari ? Les voitures rouges semblent arriver à régler leur problème de rythme en course. La Scuderia se bat toujours pour la 3ème place du championnat constructeurs face à son adversaire principal : McLaren. L’écurie britannique peut compter sur un Lando Norris très constant et impressionnant. En effet, il est le seul pilote sur la grille à avoir marqué des points à chaque Grand Prix depuis le début de la saison. Il compte également déjà 3 podiums à son actif cette saison et sera chez lui ce week-end. Son coéquipier Daniel Ricciardo (McLaren) revient régulièrement dans le Top 10.

Le Français Pierre Gasly (AlphaTauri) est également en forme : il a toujours fini dans le top 10 depuis le début de la saison, quand il n’a pas abandonné. Sa voiture est performante et il sait être opportuniste. Au contraire, Esteban Ocon (Alpine) est en délicatesse depuis plusieurs Grands Prix. Il voudra inverser la tendance et effacer la frustration de l’abandon au premier tour en Autriche. Rentrer dans le top 10 devrait lui redonner confiance.

La lutte des constructeurs fait toujours rage, car 44 points séparent Red Bull (286 points) de Mercedes (242 points). Puis, 19 points  séparent McLaren (141 points) de Ferrari (122 points). De plus, le milieu de tableau est serré puisque AlphaTauri (48 points), Aston Martin (44 points) et Alpine (32 points) se battent pour la 5ème place. Enfin, Alfa Romeo compte toujours 2 points et Williams et Haas sont toujours à zéro point. En termes d’enjeux, le Grand Prix promet encore d’être passionnant.

La Formule 2 et Théo Pourchaire seront également à suivre ce week-end sur le même circuit. Les qualifications et courses seront diffusées sur Canal+ Sport.

Comment va se dérouler ce week-end de Grand Prix au nouveau format avec la « qualification sprint » ?

Habituellement, un week-end de Formule 1 commence avec les séances d’essais libres. Au nombre de 3 et d’une durée d’une heure chacune, elles se déroulent le vendredi et le samedi matin. Cependant, seulement deux seront programmées ce week-end, une le vendredi après-midi (15h00) et une autre le samedi en début d’après-midi (13h00).

En effet, le vendredi soir (19h00) se dérouleront les qualifications que l’on connaît habituellement (Q1-Q2-Q3), mais elles ne détermineront pas la grille de départ de la course principale du dimanche. Cette fois-ci, elles décideront de la grille de départ des « qualifications sprint » qui se dérouleront samedi après-midi (17h30).

Ce nouveau format consiste à disputer une petite course de seulement 100 km, ce qui correspond à environ 17 tours de ce circuit. L’ordre d’arrivée de celle-ci déterminera la grille de départ de la course du dimanche (16h00) qui reste inchangée. Le poleman du week-end sera celui qui franchit la ligne d’arrivée en premier de ces « qualifications sprint ». Cette mini-course durera maximum 30 minutes et ne demandera pas d’arrêt obligatoire aux stands pour les pilotes. De plus, les 3 premiers pilotes de ce rendez-vous du samedi après-midi remporteront des points. Le vainqueur en ajoutera 3 à son total de points au championnat pilotes, le second 2 points et le troisième 1 point.

Ce nouveau format sera inauguré ce week-end au Grand Prix de Grande-Bretagne. Il sera également utilisé deux autre fois cette saison, mais nous ne savons pas encore exactement pour quelles manches.

À lire aussi


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2021 - Née quelques jours avant la première étoile des Bleus, je baigne dans une famille très sportive. Je n’ai eu d’autres choix que de me passionner pour le sujet. Pratiquante de l’athlétisme depuis toute petite, j’ai aussi un attrait tout particulier pour la Formule 1, le biathlon et le foot. Pendant les grands événements, il est impossible de décrocher de ma télé. C’est à travers Dicodusport que j’aime désormais vous transmettre mes émotions et ma passion.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une