Nous suivre

Actualités

Face à face : va-t-on droit dans le mur pour la finale de Coupe Davis ?

Publié

le

Chaque mercredi, les rédacteurs de Dicodusport entrent sur le ring et s’affrontent dans un Face à Face autour d’un sujet d’actualité. Dans ce un-contre-un engagé, chaque rédacteur ou rédactrice tentera de convaincre son adversaire ainsi que vous, cher lecteur, qu’il mérite de remporter ce duel. Un arbitre sera alors chargé de les départager et de désigner un vainqueur. Aujourd’hui, focus sur les Bleus et la Coupe Davis. Avec une saison (très) décevante, les Tricolores vont-ils droit dans le mur face aux Croates ?


Nicolas n’est pas optimiste, loin de là

👍 Nico : Oui, l’équipe de France va droit dans le mur pour la finale de la Coupe Davis

La saison 2018 est la pire pour le tennis masculin français depuis bien des années. Plus aucun joueur dans le top 20 à la fin de la saison, le mieux classé, Richard Gasquet, est 26ème. On peut aujourd’hui le dire, cette victoire 2017 en Coupe Davis a été un arbre qui a caché la forêt : le déclin du tennis masculin français.

Pour cette finale, un premier groupe de 6 joueurs a été convoqué et comme si cela n’allait pas assez mal, on se prive de nos deux meilleurs éléments. Les deuxième et troisième Français au classement ATP, Gaël Monfils et Gilles Simon, sont, en plus de leur classement, les deux joueurs qui ont fait la meilleure fin de saison côté tricolore.

Il faut ajouter à cela que Gilles Simon est le seul Tricolore qui a battu régulièrement Marin Cilic, avec 5 victoires pour une seule défaite pour le Niçois. Gaël Monfils est quant à lui de très loin le meilleur joueur français sur terre battue depuis de nombreuses années. Yannick Noah préfère sélectionner Jo-Tsonga, qui a gagné un seul match pour quatre défaites depuis son retour. Des choses doivent évidement nous échapper.

Ce qui est sûr, c’est que l’équipe de France va dans un mur et à moins d’un miracle, ne conservera pas son trophée à la fin du mois.


 

Face à face : Benoît Paîre

Pour Romain, no problemo, les Bleus vont doubler la mise

👎 Romain : Non, l’équipe de France ne va pas droit dans le mur pour la finale de la Coupe Davis

Si la forme des joueurs français sélectionnés par Yannick Noah ne porte pas à l’optimisme, nous savons que ces mêmes joueurs sont capables d’élever leur niveau de jeu sous le maillot bleu. Un supplément d’âme créé ces dernières années par le capitaine qui donne à tous un sentiment de plaisir de se retrouver en bleu, une force supplémentaire sur le court face à n’importe quel adversaire.

C’est un véritable groupe soudé qui va se présenter face à la Croatie et c’est ça la Coupe Davis ! Plusieurs détails font aussi que les Bleus ne sont pas encore largués avant l’heure sur cette finale : la surface, la terre battue, pas la préférée de Cilic et Coric, l’aspect revanchard des Tricolores et le public bien sûr, notamment à Lille.

Si Cilic fait figure d’épouvantail dans les rangs croates, ne me dites pas qu’il est impossible pour Gasquet et Pouille entre autres, de dominer Coric. Le jeune croate reste pour l’instant assez irrégulier et ne connaît pas la pression des grands matchs. Et que dire du double, où Mahut et Herbert sont imprenables ? Des détails, mais qui comptent pour donner une nouvelle victoire à la France en Coupe Davis.


Verdict de l’arbitre :

Tout d’abord, il est important de noter que Nicolas et Romain sont d’accord sur le fait que la saison des Tricolores ne nous aide pas à tendre vers l’optimisme, et à juste titre. Nicolas appuie d’ailleurs la première partie de sa réflexion là-dessus : le tennis masculin français est au plus mal et depuis cette finale victorieuse l’an passé, les signes de déclin sont de plus en plus nombreux. Autre argument pour Nicolas, celui des joueurs pré-sélectionnés par Yannick Noah. Pas de Monfils, pourtant plutôt brillant en cette fin de saison, pas de Simon, le joueur le plus à l’aise face à Marin Cilic. En effet, pas de quoi être serein.

Romain avance quant à lui en avant des arguments montrant qu’il y a des raisons d’être positif. Selon lui, Yannick Noah cherche d’abord à forger un groupe heureux de se retrouver, afin de déclencher une dynamique positive au moment d’aborder cette finale. L’esprit d’équipe, qui avait été prépondérant en 2017, est de nouveau cité, tout comme le fait de jouer cette finale sur terre battue, une surface peu appréciée par Cilic et Coric, qui plus est à domicile, sans oublier notre double Mahut/Herbert, quasiment imbattable en Coupe Davis, il est vrai.

Mais ne soyons pas dupes. La saison 2017 des Français avait été un peu plus brillante que cette année 2018, donnant un peu plus de certitudes à l’amorce de la finale. Pouille, Tsonga et Gasquet n’ont quasiment pas existé sur le circuit ATP, soit touchés physiquement, soit par manque de sérieux. Et Nicolas résume très bien les choses : le sacre en 2017 a été l’arbre qui cachait la forêt, et la magie de la Coupe Davis risque de ne pas suffire cette fois.

🏆 Nicolas remporte donc ce débat !


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une