Nous suivre

Actualités

La femme du week-end : le double jeu d’Ester Ledecka

Publié

le

Notre femme du week-end ne l’a pas volé, et à double titre. La Tchèque Ester Ledecka, 22 ans seulement, est devenue double championne olympique à Pyeongchang, dans deux disciplines différentes : le ski alpin et le snowboard. Une grande première dans l’histoire des Jeux, été et hiver confondus.

Historique. La double performance réalisée par Ester Ledecka ne manque pas de qualificatif, mais celui lié à l’histoire est clairement le plus approprié. Snowboardeuse à la base, la native de Prague est double championne du monde en titre du slalom géant parallèle et caracole encore en tête de la Coupe du Monde cette saison. Surdouée, et comme elle n’en avait pas encore assez, la nouvelle double championne olympique a fait ses premiers pas en Coupe du Monde de ski alpin il y a tout juste deux ans. Depuis, elle alterne les voyages dans le monde entier, entre les compétitions de snowboard et de ski. Mais plus en réussite sur une planche qu’avec des spatules, la Tchèque n’est alors encore jamais montée sur le podium d’un Super-G. Enfin ça, c’était avant.

Oui, c’était avant ce 17 février et le Super-G olympique en Corée du Sud. Alors qu’Anna Veith était en passe de s’adjuger le titre, Ester Ledecka, dossard 26, allait surprendre tout son monde en devançant l’Autrichienne d’un tout petit centième. Stupeur en bas de la piste de Jeongseon, lieu des épreuves de ski alpin durant ces Jeux Olympiques. Skieuses, suiveurs et journalistes sont sans voix devant l’exploit de celle qui venait de marquer l’histoire une première fois.

Car une fois n’aura pas suffi à Ester Ledecka. Si elle était loin d’être parmi les favorites au titre en Super-G, elle l’était de très loin ce vendredi pour l’épreuve du géant parallèle en snowboard, sa discipline de prédilection. Meilleur temps des qualifications, elle en a profité pour éliminer la Russe Patrizia Kummer, en or à Sotchi, avant de dérouler en finale face à l’Allemande Selina Jörg. Un exploit unique, pour une fille aussi talentueuse sur les pistes qu’extravagante en dehors, comme en témoignent ses apparitions en conférence de presse avec son masque. On aime, on en redemande.

Flo Ostermann


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une