Nous suivre

Handball

Final Four handball 2021 (H) : le PSG tombe de haut face à Aalborg

Avatar

Publié

le

Photo Twitter PSG Handball

FINAL FOUR 2021 – Alors qu’il faisait figure de favori, le PSG a été battu 33-35 par Aalborg en demi-finale de Ligue des Champions.

Avantage PSG

Le match débute par un arrêt de Yann Genty qui arrête ensuite un mauvais jet de 7 m de Juul-Lassen. De son côté, Mikkel Hansen ne rate pas et lance le PSG : 1-0, puis 2-0. Le PSG défend très bien lors des 5 premières minutes et Aalborg est en échec. Si Yann Genty réalise les arrêts qu’il faut, Mikael Aggefors lui répond avec 2 arrêts d’affilée. Suite à une perte de balle du PSG, Prandi défend très bien devant Sandell pour un arrêt facile de Genty. Les deux équipes butent sur les gardiens avant que finalement Dylan Nahi marque sur contre-attaque : 3-0.

Temps mort pour le club danois. Et finalement après un bon mouvement, Felix Claark ouvre le score pour Aalborg. Monsieur 100% Hansen inscrit un nouveau jet de 7 m : le PSG mène 4-1 après 10 minutes. Le PSG est au-dessus et réalise des bonnes interceptions mais rend le ballon derrière et ne parvient pas à s’envoler. Gros tir en appui de Mollgaard pour permettre aux siens de rester au contact (4-2). Il y a ensuite eu quelques minutes de flottement avec peu d’efficacité au tir.

Puis, le match s’est emballé avec 6 buts en 3 minutes et le PSG mène 11-7 alors qu’il reste 8 minutes à jouer. Les deux équipes augmentent leur pourcentage au tir et Nikola Karabatic fait son entrée sur le terrain. Aalborg revient à -2 et après un énorme arrêt de Simon Gade devant Sole Sala seul à l’aile, les deux équipes retournent aux vestiaires. Le PSG mène 15-13. Comme il l’a fait toute la saison, le club d’Aalborg s’accroche, porté par Felix Claark (6 buts). Le PSG aurait pu avoir un avantage plus conséquent et doit rester concentré pour ne pas voir Aalborg lui jouer un mauvais tour.

Aalborg met la pression sur le PSG

La seconde mi-temps débute avec deux buts rapides de Prandi côté PSG et la réponse de Christiansen. Vincent Gérard a fait son entrée dans les buts pour le PSG. Le troisième essai de Prandi à 9 m est arrêté mais il marque le suivant et le PSG est à +4 (18-14). Nouvelle interception et Remili la met au fond. Après 8 minutes, magnifique parade une nouvelle fois de Gade sur un lob de Nahi et derrière, il arrête le tir de Sole Sala qui avait récupéré le ballon. Il n’y a pas de temps mort, les deux équipes se rendent coup pour coup : 22-19 pour le PSG après 10 minutes. Sandell trouve toujours la faille dans la défense du PSG et enfile les buts.

Avec une défense plus dure, Aalborg revient à -1 : 23-22 après 14 minutes. 3e arrêt de Vincent Gérard sur le jet de 7 m de Barthold mais Prandi rate son shoot et Magnus Jensen puis Christensen permettent à Aalborg de revenir à égalité : 24-24. Les échecs au tir se multiplient pour le PSG, Gade est en feu dans ses cages, il reste 11 minutes à jouer. L’inévitable Claar permet aux Danois de mener quelques secondes puisque Luka Karabatic lui répond mais à 9 m, Mollgaard Jensen remet les Danois devant : 25-26, temps mort parisien.

10 minutes de folie

Le PSG est maintenant lancé à la poursuite d’Aalborg. Après un kung-fu raté des Danois, Remili calme le jeu. Et après l’interception de Claar, Magnus Jensen marque dans un but vide : 28-29. Dans une position incroyable, Sole Sala marque à l’aile pour revenir à hauteur. Il reste 5 minutes à jouer. Ce qui devait arriver arriva : Aalborg prend 2 buts d’avance après un tir à la taille de Christensen : 29-31. Luka Karabatic réduit l’écart. Le PSG n’y est plus. 1 minute 30 à jouer, Aalborg mène 33-32. Christensen marque mais Remili lui répond. Cette fois, Aalborg fait tourner la montre alors qu’il reste 40 secondes à jouer. Sandell marque le but du KO : 33-35 alors qu’il reste 7 secondes à jouer. Paris pose son temps mort mais c’est fini. Aalborg est en finale de la Ligue des Champions. Et comme en 2016, 2018 et 2020, le PSG vit une désillusion et se battra pour la 3e place.

Alors qu’il a mené de 5 buts et avait la balle du +6, le PSG s’est donc incliné. Avant la compétition, le Parisien Viran Morros avait bien indiqué qu’il n’y avait pas de favori. L’entraîneur Raul Gonzalez quant à lui avait loué les qualités des joueus d’Aalborg. Stefan Madsen, entraîneur du club danois lui ne voulait pas entendre parler de manque d’expérience pour ses joueurs. Il avait en effet rappelé qu’Aalborg « avait placé le plus de joueurs en finale des Championnats du monde il y a 3 mois.« .

« Le match nous a échappé »

Le match nous a échappé. On a mis beaucoup d’énergie à faire ce trou, on était à +2 à la mi-temps et on a voulu fort commencer la deuxième mi-temps. C’est ce qu’on a fait et derrière on a manqué de rigueur et de discipline dans notre jeu. Ils sont restés maitres de leurs émotions, sereins, ils ont pris l’avantage. Tout leur a réussi à un moment où nous à l’inverse ça ne nous réussissait pas. Collectivement on a failli sur la deuxième partie de la deuxième mi-temps. On a pas réussi à les mettre à mal. On les a trop laissé jouer, trop laissé bouger proche de notre défense et ils ont réussi à avoir des shoots.

Je vais faire le discours que vous m’avez tant entendu répéter mais voilà, on va essayer de revenir meilleurs l’année prochaine. La saison a été longue, rude, on espérait finir de meilleure manière. Maintenant c’est comme ça, c’est la loi du sport. Vous avez choisi de mettre des noms sur des favoris et des outsiders. Je pense que tous les joueurs de cette compétition vous l’ont assez répété pour vous dire que ça voulait vraiment rien dire. Cette compétition est spéciale, cet événement est spécial. Les 4 équipes qui sont là cravachent pour arriver ici et c’est toujours des matchs très très compliqués. À l’image de ce soir, Aalborg n’a pas démérité. Ils ont joué un handball complet pendant 1h et félicitations à eux encore une fois.

Nadim Remili, à l’issue de la rencontre


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, mes sports de prédilection sont le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une