Nous suivre

Champions Cup 2022-2023

Finale Champions Cup : La Rochelle domine encore le Leinster et conserve son titre

Etienne Goursaud

Publié le

Finale Champions Cup La Rochelle domine encore le Leinster et conserve son titre
Photo Icon Sport

CHAMPIONS CUP 2022-2023 – Héroïques Rochelais, qui remportent pour la deuxième année consécutive la Champions Cup, en dominant le Leinster (26-27). Après une entame cauchemardesque (17-0 après 12 minutes pour les Irlandais), les Rochelais ont refait surface pour prendre la main à la 72e minute.

Entame de match cauchemardesque des Rochelais

Le début de match est tout simplement cauchemardesque pour La Rochelle, qui prend la marée d’entrée de jeu. Après moins de deux minutes de jeu, sur touche, le lancement de jeu des Irlandais est parfait. Jack Conan perce le rideau jaune et retrouve Dan Sheehan qui marque le premier essai (0-7, 2e). Les Rochelais sont totalement submergés par la puissance et le jeu rapide des Irlandais. Qui doublent la mise moins de cinq minutes après. Sur une séquence énorme, avec la maitrise de Jamison Gibson-Park, les avants consument les Rochelais et des espaces s’ouvrent à l’aile. Jimmy O’Brien, en bout de ligne, inscrit le deuxième essai du Leinster.

Et peu après 10 minutes de jeu, le Stade Rochelais craque une 3e fois, dans un scénario catastrophe. Débordés totalement et réduits à 14 contre 15, après l’exclusion temporaire de Tawara Kerr-Barlow, les Rochelais n’y sont pas. Dan Sheehan, le talonneur du Leinster s’offre un doublé. Heureusement que Ross Byrne laisse traîner deux transformations en route (0-17, 12e). C’est le scénario catastrophe à l’Aviva Stadium, l’antre du Leinster, qui évolue à domicile, par la force des choses, dans cette finale.



La révolte rochelaise

Mais les Rochelais ne sont pas faits du même bois que le commun des mortels. Face à la meilleure équipe d’Europe et malgré cette entame, ils repartent au charbon. Et malgré l’infériorité numérique, Jonathan Danty concrétise d’un essai en force. Essai transformé (7-17, 20e). Et même si les Irlandais ajoutent trois nouveaux points, on sent enfin des Rochelais qui sont rentrés dans leur finale. Et tiennent un peu plus le ballon, après en avoir été privés pendant près de 15 minutes. Mais ils continuent de se mettre à la faute. Ross Byrne permet au Leinster de reprendre 16 points d’avance (23-7, 31e). Et d’être de nouveau à l’abri de deux essais transformés.



Mais ce sont les Rochelais qui terminent le plus fort cette mi-temps. Et ce sont eux qui imposent leur rythme, avec un gros travail des avants qui fait suite à un travail des trois-quarts. Le ballon est libéré sur la gauche et Ulupano Seuteni profite des espaces pour inscrire le 2e essai rochelais. Qui est transformé par Antoine Hastoy (14-23, 39e).

La Rochelle grappille

Le début de second acte est une affaire de buteurs. Mais à ce petit jeu au pied, Antoine Hastoy score une fois de plus que Ross Byrne et les Rochelais sont de retour à 6 points des Irlandais (20-26, 50e), et donc sous l’essai transformé. Dans une finale plus que jamais relancée. D’autant que la domination est désormais totalement du côté des Maritimes, qui tiennent le ballon dans le camp adverse. Malheureusement, à plusieurs reprises, ils perdent des ballons dans les rucks. Autant de munitions gâchées et d’occasions de prendre la main sur ce match, face à des Irlandais alors davantage en souffrance.

Et passe devant à 10 minutes du terme

Mais les Maritimes continuent de mettre la pression, avec une énorme mêlée, qui leur permet de récupérer une excellente pénalité. Et les Rochelais décident d’aller en touche, portés par la confiance de leurs ballons portés et des avants qui concassent dorénavant ceux du Leinster, qui concèdent pénalités sur pénalités. Et Georges-Henri Colombe, en force, inscrit un nouvel essai pour les Rochelais. Antoine Hastoy transforme. A 6 minutes du terme, les Rochelais prennent le score pour la première fois dans cette finale (27-26, 73e). Revenus de l’enfer et des abysses. Ronan Kelleher, sur la dernière pénalité concédée, écope d’un jaune et les Irlandais termineront ce match à 14 ! C’est du délire !

Malheureusement, dans la foulée, pour plaquage dangereux, Jonathan Danty écope lui aussi d’un carton jaune. Et le Leinster se déchaîne devant la ligne des Rochelais, qui parviennent héroïquement à gratter un ballon. Mais la touche n’est pas trouvée dans la foulée (78e). Et les Irlandais reviennent de suite faire le siège de la ligne rochelaise. Mais le tournant du match intervient de nouveau. Alors que les Irlandais étaient en position favorable, Alaalatoa écope d’un rouge pour un déblayage à l’épaule, sur la tête de Georges-Henri Colombe (78e). La Rochelle conserve sa couronne au terme d’un scénario épique.

Journaliste et amoureux de sport. Ancien footballeur reconverti athlète quand ses muscles le laissent tranquille. Elevé à la sauce des exploits de Thomas Voeckler en 2004, du dernier essai de légende de Eunice Barber à la longueur lors des championnats du monde d'athlétisme de 2003 mais aussi Zidane, Omeyer et Titou Lamaison.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *