Nous suivre

Actualités

Finale de la Coupe Davis : les joueurs belges

Avatar

Publié

le

La finale de la Coupe Davis approche à grands pas. Après la sélection française, présentation de la sélection belge !

Comme Yannick Noah, Johan Van Herck a donné une liste élargie de joueurs (4 + 1 réserviste) et fera son choix au dernier moment. En stage à Uccle la semaine dernière (sauf Goffin qui était à Londres pour le Masters), les Belges ont rejoint Villeneuve-d’Ascq hier.


© Imagellan

David Goffin réalise la meilleure saison de sa carrière. Quart de finaliste à l’Open d’Australie, il réalisait une bonne saison sur terre battue avant de se blesser au troisième tour de Roland Garros. Touché à la cheville, il a repris le chemin des courts à la mi-juillet, avec des résultats peu satisfaisants. Eliminé en huitièmes de finale par Rublev à l’US Open, il s’est refait une santé lors de la demi-finale de Coupe Davis face à l’Australie. Il a ensuite enchaîné les tournois et s’est imposé à l’Open de Shenzhen puis la semaine suivante à Tokyo. Pour la première fois de sa carrière, il a participé au Masters où il a atteint la finale après avoir battu Nadal en poules et Federer en demi-finale.
Forfait face à l’Allemagne lors du premier tour de Coupe Davis, il a remporté ses simples face à l’Italie (Seppi et Lorenzi) et face à l’Australie (Millman et Kyrgios).

 

© Imagellan

Appelez-le « The Shark » (requin) ou monsieur Coupe Davis ! En effet, dès qu’il revêt l’habit national, Darcis est un autre homme. S’il compte 59% de victoires dans la compétition (70% si on ne s’intéresse qu’aux simples), il est l’un des piliers de cette équipe depuis 2005 et répond souvent présent dans les moments décisifs. Le Liégeois qui a atteint son meilleur classement au mois de mai (38e) a été le héros de tout un peuple lors du premier tour. Privée de Goffin, la Belgique s’appuyait sur Darcis face à l’Allemagne de Kohlschreiber et des frères Zverev. Il a remporté ses deux simples. En demi-finale face à l’Australie, il n’a pas flanché pour apporter le point de la victoire lors du dernier match face à Thompson. Blessé au coude, il avait abandonné en quarts de finale à Pékin face à Kyrgios au début du mois d’octobre. Deux semaines plus tard il avait tout de même tenu à participer à l’Open d’Anvers mais a été éliminé en huitièmes de finale par Ferrer. Le 21 octobre il a décidé de s’accorder deux semaines de repos pour soigner son coude et pouvoir être en forme pour la finale. En début de stage, son entraineur Van Herck a rassuré quant à l’état de son joueur : « Il s’entraîne physiquement le matin et joue deux heures l’après-midi, comme tout le monde. Son coude va bien. »

 

© Vincent Van Doornick / Isosport

Cette année, Bemelmans a évolué plus de la moitié du temps sur le circuit Challenger où il a remporté un titre en début d’année à Coblence. Sur le circuit principal il a atteint les demi-finales du tournoi d’Anvers en octobre dernier et avait atteint le troisième tour à Wimbledon après avoir remporté ses trois matchs de qualifications. Dans l’équipe depuis 2008, il évolue aussi bien en simple qu’en double. Il a remporté le double avec De Greef face aux frères Zverev lors du premier tour.

 

© Imagellan

De Greef évolue principalement sur le circuit Challenger. Il a fait son apparition dans le groupe belge cette année, pour le premier tour. Battu par Alexander Zverev pour sa première sélection, il a remplacé De Loore, blessé, lors de la demi-finale face à l’Australie. Il s’est incliné lors du double avec Bemelmans face à Peers et Thompson.

 

© Vincent Van Doornick / Isosport

 

De Loore est réserviste. Il a rejoint le groupe lors des play-offs remportés 4-1 l’année dernière face au Brésil. Il avait remporté le double avec Bemelmans face à Melo et Soares et s’était imposé lors du troisième simple face à Bellucci. Cette année, il a remporté le double avec Bemelmans face à l’Allemagne lors du premier tour. En quarts de finale ils s’étaient inclinés face à la paire Bolelli/Seppi. Déjà qualifiés pour la demi-finale, il avait joué le cinquième match face à Giannessi et s’était incliné 6-4 7-6[9]. Opéré du genou à la mi-septembre, il n’a plus joué depuis le mois d’août.

 

Capitaine de l’équipe belge depuis 2011, Johan Van Herck va disputer sa deuxième finale en trois ans et il estime que ses joueurs « ont acquis de l’expérience et de la maturité ». Cette équipe est un « vrai bloc » qui a les moyens de remporter son premier saladier d’argent.

 

Arlette


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook