Nous suivre

NBA 2023-2024

Finales NBA 2024 : Les Mavericks dominent le match 4 et évitent le sweep

Mathieu Veillon

Publié le

Finales NBA 2024 Les Mavericks dominent le match 4 et évitent le sweep
Photo Icon Sport

FINALES NBA 2024 – Dans un Game 4 qui pouvait déjà marquer la fin de la série, les Dallas Mavericks ont réagi et ont étrillé les Boston Celtics, 122 à 84.

Toujours privés de Kristaps Porzingis, pourtant annoncé disponible, les Boston Celtics débutaient la rencontre avec néanmoins un bon espoir de sweeper les Mavs et de remporter un titre de plus dans la longue histoire de cette franchise. Le début de match commence sur un faux rythme avec de la maladresse de part et d’autre, notamment chez les Celtics. Luka Doncic en profite pour marquer de son empreinte ce premier quart-temps avec 13 points, bien aidé par la belle entrée de Dereck Lively II (5 points, 5 rebonds). Le banc des Mavs est globalement plutôt en vue, à l’image également de Dante Exum, et l’intensité défensive est au rendez-vous même chez les deux stars de l’équipe.

Jayson Tatum est le seul joueur de Boston au niveau sur ce premier acte, le seul aussi à dépasser les 10 points (15 à la pause pour lui) à la mi-temps. Collectivement les Celtics tirent à 30% de réussite alors que les texans sont à 52%, une différence qui se traduit également au tableau d’affichage : 61-35 pour Dallas à la pause ! Le match est-il déjà plié ?



Pas de coup de balai au programme

Les Mavericks n’ont pas l’intention de se faire sweeper à domicile et reprennent le match avec les mêmes intentions qu’avant la pause. Malgré une panne d’adresse offensive à 3 points (0/8 à la fin du match), Luka Doncic est le maestro de ce Game 4, distribuant les caviars et les paniers à l’intérieur. Un secteur du jeu où les Mavs ont dominé, avec 60 points dans la peinture contre 26 pour les Celtics. Lui aussi en galère de loin, Kyrie Irving seconde bien le Slovène et permet à Dallas de compter jusqu’à 38 points d’avance. Il faut dire que les lieutenants de Boston sont tous aux fraises : Jrue Holiday perd bien trop de ballons, Derrick White et Jaylen Brown rentrent trop peu de tirs, Al Horford est transparent.

À 15 minutes de la fin du match, Joe Mazzulla capitule et aligne un 5 composé de Payton Pritchard, Sam Hauser, Oshae Brissett, Svi Mykhailiuk et Luke Kornet. Un bon garbage time en perspective et un bon moyen de faire oublier que le banc des Celtics a complètement été mangé par celui des Mavericks, soulignant le manque de profondeur de l’équipe du Massachusetts. Et ce constat se confirme quand les deux bancs au complet s’affrontent, avec notamment Tim Hardaway Jr qui rentre enfin ses tirs : après 27 minutes sans aucun point dans ces Finales NBA, il score 15 points en 6 minutes dans ce Game 4. L’écart monte à 48 points, c’est la plus grosse avance au cours d’un match de Finales NBA depuis plus de 50 ans ! Victoire finale 122 à 84 pour les Dallas Mavericks, on n’est pas passés loin du plus gros écart de l’histoire des Finales NBA ! Dallas revient donc à 3-1, direction Boston mardi soir pour le Game 5.

Journaliste/rédacteur depuis septembre 2015 - Ma définition du bonheur ? Une galette-saucisse au Roazhon Park ou un café devant un Lakers/Celtics au petit matin. Fidèle membre de la team insomniaque de la rédac, j’ai le pouvoir de rester éveillé jusqu’à l’aube pour faire vivre aux lecteurs ma passion du sport. Ainsi, j’écris principalement sur la NBA, le biathlon, le cyclisme ou encore la F1. Comptez dans mes exploits sportifs le fait d’avoir fait gagner le Tour de France 2018 à Tony Gallopin sur Pro Cycling Manager, ou encore d’avoir mené l’équipe nationale de Bretagne en finale de Coupe du monde sur Football Manager.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *