Nous suivre

NBA 2021/2022

Finales NBA : Les Celtics remportent le premier match

Publié le

Finales NBA Les Celtics remportent le premier match
Photo Icon Sport

FINALES NBA 2022 – Nous y sommes ! C’est enfin les finales en NBA. D’un côté les champions de l’Ouest, les Warriors de Curry, sont en quête de leur 4e titre avec ce noyau. De l’autre côté, les Celtics, dont aucun des joueurs n’a mis un pied en finale avant cette année, et qui font office de léger outsider. Ce game 1 était l’occasion de voir si ce manque d’expérience allait leur être préjudiciable.

Ces finales NBA ont commencé sur les chapeaux de roues. Les deux équipes avaient en plus la chance d’être relativement épargnées par les blessures et d’arriver au complet. Quand on se souvient des dernières finales de Golden State, ou de la fragilité de certains joueurs des Celtics, ça a le mérite de nous rassurer quant à la qualité de ces finales. Maintenant, que le meilleur gagne !

Les Warriors font parler l’expérience…

Dès l’entame de ces finales NBA, on peut s’inquiéter pour les Celtics. Certes, ils sont numériquement dans le match, mais les stars de Golden State sont vraiment au rendez-vous. En particulier Stephen Curry, qui est auteur d’un 1er quart temps absolument titanesque. Avec ses 6 trois points rentrés, il culmine à 21 points marqués en seulement 12 minutes. Il finit d’ailleurs meilleur scoreur du match avec 34 points. Il est bien épaulé par Andrew Wiggins, très efficace des deux cotés du terrains. Et même si le reste du groupe a un petit problème d’adresse, on sent une sérénité chez ces Warriors qu’on a du mal à voir à Boston. Les Celtics semblaient vouloir jouer à ceux qui tirent le mieux de loin contre les Warriors, ce qui n’est jamais une très bonne idée.

Et ce sentiment de sérénité se retrouve particulièrement dans le traditionnel 3e quart infernal de Golden State. En sortie de vestiaire, les role players se sont mis au diapason et les pertes de balles se sont grandement raréfiées. Otto Porter a été très précieux en sortie de banc avec ses 4 tirs de loin, Iguodala a su faire la bonne interception au bon moment et rentrer les tirs qu’il fallait, et Draymond Green a fait du Draymond Green (en défense seulement).

Du coup, même avec un Jordan Poole porté disparu et un Klay Thompson un peu timide, les Warriors sont à +12 à la fin du quart temps. La principale différence se faisant au rebond offensif, tâche dans laquelle Kevon Looney a excellé. Sur les 9 rebonds qu’il a cueilli, 6 l’ont été après un tir manqué de ses coéquipiers. Cela a donné un sacré nombre de secondes chances aux Warriors.

…avant de craquer dans le sprint final

Malgré cette domination affichée, les Warriors vont s’effondrer face aux Celtics dans le dernier quart. Pourtant, jusque-là les C’s n’étaient pas tous dans leur match. On pense particulièrement à Tatum qui a un peu été tétanisé par l’enjeu, et nous a sorti un très sale 3/17 au tir. Mais heureusement, le collectif a répondu présent. Pendant tout le match, les soldats Smart, White et Horford ont été efficaces en défense. S’il était compliqué de parfaitement contenir les coups de chaud des Warriors, ces tauliers défensifs ont su répondre efficacement en attaque, quand bien même on sait que ce n’est pas leur fort.

Et dans le 4e quart, avec le réveil de Jaylen Brown, qui était pourtant tout aussi fantomatique que Tatum, Boston a pu rattraper son retard, et même creuser un gros écart dans les dernières minutes. C’est ici le collectif qui a triomphé. 4 joueurs des Celtics ont marqué 18 points ou plus, et Jayson Tatum n’en fait même pas partie.

C’est Al Horford qui a été le meilleur scoreur de ce groupe, lui qu’on attendait pourtant comme un taulier défensif. Le doyen de l’équipe a su guider les siens à un moment où ils étaient dos au mur. Et avec les gros trois points de White, Brown et tout le groupe (21/41 de loin), le break s’est fait naturellement. Compliqué de lutter contre une équipe avec autant de réussite. Cependant, on aurait attendu un peu plus de la part des Warriors qui ont quand même perdu le dernier quart 40 à 16.

Mission accomplie pour Boston qui récupère l’avantage du terrain avec cette victoire 120-108. Cette défaite malgré un Tatum en galère au tir n’est clairement pas digne de l’expérience des Warriors. Le chemin est encore long, mais Curry et sa bande doivent impérativement remporter le prochain match pour ne pas se retrouver menés 2-0 en arrivant à Boston. 


Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une