Nous suivre

Championnats du monde de cyclisme sur route 2021

Flandres 2021 : Julian Alaphilippe conserve son titre de champion du monde

Publié

le

Flandres 2021 : Julian Alaphilippe conserve son titre de champion du monde
Photo Icon Sport

CYCLISME SUR ROUTE – CHAMPIONNATS DU MONDE 2021 – IL L’A ENCORE FAIT ! Après être sorti à 18 kilomètres de l’arrivée, Julian Alaphilippe a gardé son titre de champion du monde, en gagnant en solitaire ce dimanche à Louvain. Dylan van Baarle (Pays-Bas) et Michael Valgren (Danemark) complètent le podium.

D’abord, 8 coureurs ont formé l’échappée matinale après une dizaine de kilomètres de course Jambaljamts Sainbayar (Mongolie), Kim Magnusson (Suède), Oskar Nisu (Estonie), Rory Townsend (Irlande), Patrick Gamper (Autriche), Pavel Kochetkov (Russie), Joel Levi Burbano (Équateur) et José Tito Hernández (Colombie). La Belgique et le Danemark par l’intermédiaire de Bjerg et de Declercq, ont laissé jusqu’à 6 minutes d’avance aux fuyards. Dans le peloton, on a eu le droit aux habituelles chutes avec comme victimes Ethan Hayter (Grande-Bretagne) et Andrea Bagioli (Italie) dans un premier temps puis l’ancien champion du monde Mads Pedersen (Danemark) avec Matteo Trentin et Davide Ballerini (Italie) à 185 kilomètres du terme. Le Danois abandonna quelques kilomètres plus tard.

La France met le feu aux poudres

Ensuite, dans le premier passage du circuit flandrien, Benoît Cosnefroy (France), Remco Evenepoel (Belgique) et Magnus Cort Nielsen (Danemark) ont profité des rampes du Smeysberg pour prendre quelques longueurs sur le peloton.

Un groupe s’est ensuite formé avec Kasper Asgreen (Danemark), Tim Declercq (Belgique), Jan Tratnik, Primoz Roglic (Slovénie), Arnaud Démare (France), Ben Swift (Grande-Bretagne), Pascal Eenkhorn (Pays-Bas), Stefan Bissegger (Suisse), Markus Hoelgaard (Norvège), Nathan Haas (Australie), Imanol Erviti (Espagne) et Brandon McNulty (États-Unis). Piégée avec une minute de retard sur le contre, l’Italie est alors obligée de rouler pour une poursuite de 50 kilomètres.

Les Français continuent le travail de sape

Puis, le groupe de contre est repris dans le circuit de Louvain à 133 kilomètres de l’arrivée, tandis que l’échappée matinale a été reprise peu de temps après. Mal placé, Mathieu van der Poel (Pays-Bas) est contraint de faire rouler Bauke Mollema pour le ramener dans le peloton principal. Du côté des Belges, on a étiré le peloton sur le circuit de Louvain. Des sprinteurs comme Caleb Ewan (Australie) et Fernando Gaviria (Colombie) ont été lâchés.

À la sortie de Louvain, 11 coureurs sont sortis : Valentin Madouas (France), Remco Evenepoel (Belgique), Jan Tratnik (Slovénie), Andrea Bagioli (Italie), Dylan van Baarle (Pays-Bas), Mads Würtz-Schmidt (Danemark), Ivan Garcia Cortina (Espagne), Robert Stannard (Australie), Nils Politt (Allemagne), Ramsus Tiller (Norvège) et Neilson Powless (États-Unis). Derrière, la Belgique et la France ont contrôlé l’écart. Mais, le circuit flandrien a permis une sélection dans le groupe de devant avec 5 coureurs qui se sont dégagés : Madouas, Evenepoel, Bagioli, Powless et van Baarle.

Intenable Julian Alaphilippe

Dans le Moskesstraat, à une trentaine de secondes, Julian Alaphilippe (France) s’est dévoilé avec Wout van Aert, Jasper Stuyven (Belgique), Florian Sénéchal (France), Zdenek Stybar (Tchéquie), Giacomo Nizzolo, Sonny Colbrelli (Italie), Tom Pidcock (Grande-Bretagne), Matej Mohoric (Slovénie), Markus Hoelgaard (Norvège), Michael Valgren (Danemark) et Mathieu van der Poel (Pays-Bas) pour faire la jonction avec la tête de la course. Julian Alaphilippe (France) a posé une grosse attaque dans le Smeysberg à moins de 50 kilomètres du terme avec Sonny Colbrelli (Italie) dans son sillage, mais les Belges ont neutralisé cette offensive.

Par la suite, grâce à un gros travail de Remco Evenepoel, le groupe de 17 coureurs a continué de creuser son avance sur le reste de la concurrence pour pénétrer sur le circuit final de Louvain à faire deux fois. Le prodige belge a été lâché du groupe de tête à 26 kilomètres de l’arrivée.

La quatrième attaque fut la bonne

Avec un énorme relais de Valentin Madouas, Julian Alaphilippe a de nouveau porté une violente attaque dans le Wijnpers à 22 kilomètres du terme, mais ses adversaires sont revenus au fur et à mesure. Mais, le tenant du titre a de nouveau attaqué six kilomètres plus loin dans le Sint-Antoniusberg.

À l’entame du dernier tour, Alaphilippe avait à ses trousses un quatuor en chasse composé de Jasper Stuyven (Belgique), Neilson Powless (États-Unis), Michael Valgren (Danemark) et Dylan van Baarle (Pays-Bas). Au troisième échelon, Giacomo Nizzolo (Italie) est contraint de mener la chasse pour le champion d’Europe Sonny Colbrelli.

Finalement, Julian Alaphilippe (France) s’est imposé en solitaire après un gros travail collectif. Dylan van Baarle (Pays-Bas) a pris la médaille d’argent au sprint à 32 secondes en devançant Michael Valgren (Danemark). Incroyable déception pour la Belgique avec la 4e place pour Jasper Stuyven devant Neilson Powless.

Julian Alaphilippe est devenu le 7e coureur à garder son titre mondial après Georges Ronsse (1928 et 1929), Rik Van Steenbergen (1956 et 1957), Rik Van Looy (1960 et 1961), Gianni Bugno (1991 et 1992), Paolo Bettini (2006 et 2007) et Peter Sagan (2015 et 2016). Le coureur de la Deceuninck – Quick-Step a apporté un 10e maillot arc-en-ciel à la France après Georges Speicher (1933), Antonin Magne (1936), Louison Bobet (1954), André Darrigade (1959), Jean Stablinski (1962), Bernard Hinault (1980), Luc Leblanc (1994), Laurent Brochard (1997) et lui-même l’an dernier.

À lire aussi


Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une