Nous suivre

Actualités

France – Islande (4-0) : les notes des Bleus

Flo Ostermann

Publié

le

Sérieuse et appliquée avant de dérouler, l’équipe de France s’est largement imposée face à l’Islande (4-0). Les hommes de Didier Deschamps enchaînent un deuxième succès en deux matchs dans ces qualifications pour l’Euro 2020. Les notes des Bleus.

Hugo Lloris – 6 : On s’y attendait, il n’a pas été mis en danger très souvent sur sa ligne, hormis sur les phases arrêtées, touches incluses. Il effectue son premier arrêt juste après la pause (47′). Le gardien des Spurs n’a pas encaissé de but ce soir, et l’essentiel est bien là.

Benjamin Pavard – 6,5 : A l’origine du premier but des Bleus avec un renversement parfait sur Mbappé (12′), le futur Munichois a réalisé une prestation plus aboutie que face aux Moldaves. Un centre parfait pour Giroud (17′) et de nouveau décisif pour ce même Giroud (68′). Toujours un peu friable défensivement, sans pour autant faire d’erreurs, il s’est démené dans son couloir. Du bon Pavard.

Raphaël Varane – 6 : Solide, le Madrilène s’est montré très sobre en défense. On l’a également vu centrer deux fois, signe d’un joueur qui retrouve de la confiance. La sobriété incarnée.

Samuel Umtiti – 6,5 : Il ouvre le score de la tête (12′). Autrement, le Blaugrana a été plutôt propre défensivement. Quelques passes imprécises sur lesquelles ses coéquipiers ont dû se battre pour ne pas perdre le ballon. Le match de l’ancien Lyonnais reste de bonne facture.

Layvin Kurzawa – 5,5 : On ne pourra pas lui reprocher de ne pas avoir été combatif durant cette rencontre. Le Parisien a fait le boulot défensivement. En revanche, sur le front de l’attaque, il s’est encore montré trop imprécis sur ses centres. Lucas Hernandez peut rester serein. Remplacé par Presnel Kimpembe (85′).

Les notes des milieux et attaquants


Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?