Nous suivre

Cyclisme

France Télévisions rediffuse les plus beaux exploits français sur le Tour de France

Avatar

Publié

le

AFP

CYCLISME – À partir de ce lundi 11 mai et jusqu’au samedi 23 mai (13h), France Télévisions va gâter les amateurs de cyclisme. Vous allez pouvoir, sur le site et l’application France TV Sport, revivre les grands exploits des Français sur le Tour de France.

Le programme

Lundi 11 – TDF 2018 – 10ème étape : Victoire de Julian Alaphilippe au Grand-Bornand
Mardi 12 – TDF 2018 – 16ème étape : Victoire de Julian Alaphilippe à Bagnères-de-Luchon
Mercredi 13 – TDF 2017 – 12ème étape : Victoire de Romain Bardet à Peyragudes
Jeudi 14 – TDF 2017 – 13ème étape : Victoire de Warren Barguil le 14 juillet à Foix
Vendredi 15 – TDF 2017 – 18ème étape : Victoire de Warren Barguil à l’Izoard
Samedi 16 – TDF 2016 – 19ème étape : Victoire de Romain Bardet au Bettex
Dimanche 17 – TDF 2015 – 18ème étape : Victoire de Romain Bardet à Saint-Jean-de-Maurienne
Lundi 18 – TDF 2015 – 20ème étape : Victoire de Thibaut Pinot à l’Alpe d’Huez
Mardi 19 – TDF 2012 – 8ème étape : Victoire de Thibaut Pinot à Porrentruy
Mercredi 20 – TDF 2012 – 16ème étape : Victoire de Thomas Voeckler à Bagnères-de-Luchon
Jeudi 21 – TDF 2011 – 19ème étape : Victoire de Pierre Rolland à l’Alpe d’Huez
Vendredi 22 – TDF 2002 – 14ème étape : Victoire de Richard Virenque au Mont Ventoux
Samedi 23 – TDF 2001 – 7ème étape : Victoire de Laurent Jalabert le 14 juillet à Colmar

Dicodusport


Avatar

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Cyclisme

Tour de France 2000, Armstrong, Beloki, les confessions de Christophe Moreau

Avatar

Publié

le

Par

Joël Saget / AFP

CYCLISME – Dans un entretien accordé à Ouest-France, Christophe Moreau est revenu, avec amertume, sur le Tour de France 2000, lors duquel il avait pris la 4ème place au classement général. 

Il y a rarement de langue de bois avec Christophe Moreau. Retraité des pelotons depuis 2010, le Français est revenu dans les colonnes de Ouest-France sur son Tour de France 2000, achevé à la 4ème place, son meilleur résultat sur la Grande Boucle. Membre, à l’époque, d’une formation Festina prise la main dans le sac lors du fameux Tour 98, le natif de Vervins (Aisne) a longtemps cru au podium en 2000. Extrait.

J’y ai cru au départ du dernier chrono à Mulhouse. J’étais 6ème, et il n’y avait que des grimpeurs devant moi jusqu’à la troisième place […] J’étais survolté ce jour-là. Finalement, j’échoue à 30 secondes du podium et j’ai un regret : c’est de n’avoir rien entendu à la radio. À cause du monde, du bruit, ce n’était pas audible et je n’ai eu aucune info de tout le parcours. Le chrono devait faire près de soixante bornes (58 km), et peut-être que ces 30 secondes, je serais allé les chercher avec des infos. Qui sait ?

Regret légitime pour celui qui a donc terminé au pied du podium derrière son coéquipier Joseba Beloki. Moreau loue par ailleurs une compétition « loyale et cordiale » avec le Basque durant ce Tour 2000.

Armstrong en prend pour son grade

Christophe Moreau revient également sur la domination de Lance Armstrong. L’Américain, septuple vainqueur de la Grande Boucle entre 1999 et 2005 puis déchu de ses sept titres après avoir reconnu s’être dopé, avait survolé les débats en 2000, reléguant son dauphin, l’Allemand Jan Ullrich, à plus de six minutes. Moreau, entre amertume et colère, se confie.

Nous, les gars de Festina 98, on s’est fait taper sur les doigts, à juste titre, et on a payé pour notre faute. Mais quand on revient, on nous dit que ces années sont celles du cyclisme du renouveau, tout ça, et lui fait du Festina puissance 10… Nous, encore une fois, on a payé dans notre carrière, pas lui, pas sur un vélo. Au final, il n’y a pas de vainqueur, il y a des traits partout sur des étapes.

Une animosité qui se manifeste également au moment de lui demander qui est, à ses yeux, le vainqueur du Tour 2000. « C’est difficile. Je dirais Beloki. Armstrong, voilà, on sait. Ullrich, il y a eu les déclarations de Pevenage qui raconte le dopage à l’époque. Donc moi, je donnerais la victoire à Beloki. Ok, il a été chez Once, mais bon, je crois qu’il n’a jamais eu d’histoire, lui. » Il semble tout de même bon de rappeler que l’Espagnol a été cité dans l’affaire Puerto en 2006, son nom apparaissant dans des documents saisis chez le Docteur Fuentes. En 2013, Beloki avait nié toute implication dans cette affaire.

Dicodusport


Lire la suite

Cyclisme

Cyclisme – Transferts 2020/2021 : le tableau du mercato

Avatar

Publié

le

Par

Dicodusport

Cyclisme 2020/2021 – Retrouvez toutes les rumeurs ainsi que les transferts du mercato des équipes UCI WorldTeam, mais aussi des équipes françaises en UCI ProTeam.

En gras : Officiel
En écriture normale : Rumeur

👕 EQUIPES ARRIVÉES DÉPARTS 📝 PROLONGATIONS
AG2R LA MONDIALE S. Dewulf → Lotto-Soudal

 

R. Bardet → Sunweb, Trek-Segafredo, Mitchelton-Scott

M. Cherel → Sunweb 

 

A. Vuillermoz → 1 an – 2021
G. Bouchard → 2 ans – 2022
D. Godon → 2 ans – 2022
A. Paret-Peintre → 2 ans – 2022
B. Cosnefroy → 3 ans – 2023
O. Naesen → 3 ans – 2023

 

ASTANA PRO TEAM  



 

M.A. Lopez → Bora – Hansgrohe


BAHRAIN MCLAREN K. Rivera → Androni S. Colbrelli → CCC Team
I. Garcia Cortina → Movistar
D. Teuns → Israel Start-Up Nation


BORA-HANSGROHE
M.A. Lopez → Astana
K. Rivera → Androni

P. Sagan → UAE Team Emirates
CCC Team
S. Colbrelli → Bahrain McLaren
COFIDIS


 



 

 

 

DECEUNINCK – QUICK-STEP
M. Vansevenant → EFC-L&R-Vulsteke



D. Devenyns → 1 an – 2021
M. Honoré → 1 an – 2021
I. Keisse → 1 an – 2021
Y. Lampaert → 2 ans – 2022
EF PRO CYCLING
 

 

 







GROUPAMA-FDJ


 

 

A. Démare → 3 ans – 2023
D. Gaudu → 3 ans – 2023
S. Küng → 3 ans – 2023
T. Pinot → 3 ans – 2023
R. Molard → 4 ans – 2024
INEOS
L. De Plus → Jumbo-Visma
A. Yates → Mitchelton-Scott
C. Froome → Israel Start-Up Nation
ISRAEL START-UP NATION C. Froome → Ineos
R. Porte → Trek-Segafredo
D. Teuns → Bahrain-McLaren


J. Biermans → 2 ans – 2022
M. Brandle → 2 ans – 2022
A. Cataford → 2 ans – 2022
A. Greipel → 2 ans – 2022
M. Würtz → 2 ans – 2022
JUMBO-VISMA S. Oomen → Sunweb  

L. De Plus → Ineos
P. Martens → Retraite

 

LOTTO-SOUDAL
V. Verschaeve → Lotto-Soudal U23  

S. Dewulf → AG2R La Mondiale

 



MITCHELTON-SCOTT
R. Bardet → AG2R La Mondiale M. Albasini → Retraite
A. Yates → Ineos
S. Yates → Trek-Segafredo

 

 

MOVISTAR
 

I. Garcia Cortina → Bahrain McLaren

 

 




 




NTT
 

 

 

 

 



 



SUNWEB
M. Brenner → RSG Ansbach
R. Bardet → AG2R La Mondiale
M. Cherel → AG2R La Mondiale

S. Oomen → Jumbo-Visma
W. Kelderman → ?
 

 

 

TREK-SEGAFREDO P. Weening → Fin 2020
R. Bardet → AG2R La Mondiale
S. Yates → Mitchelton-Scott

R. Porte → Israel Start-Up Nation
B. Mollema → 2 ans – 2022
J. Stuyven → 2 ans – 2022
UAE TEAM EMIRATES J. Ayuso → Bathco
P. Sagan → Bora-Hansgrohe


T. Pogacar → 1 an – 2024
ARKÉA-SAMSIC



F. Vachon → Retraite C. Swift → 2 ans – 2022
B&B HOTELS-VITAL CONCEPT P/B KTM

A. Courteille → Retraite  

 

NIPPO DELKO ONE PROVENCE A. Delettre → VC Villefranche  

 



TEAM TOTAL DIRECT ÉNERGIE      

Sources : Vélo-Club.net, Le Gruppetto

Dicodusport


Lire la suite

VTT

Marine Cabirou : « Le titre de championne du monde, ça fait rêver »

Avatar

Publié

le

Par

UCI

VTT – À 23 ans, Marine Cabirou incarne le présent, mais surtout le futur du VTT Descente. Lauréate de trois manches de Coupe du monde l’année passée, la descendeuse de Millau aborde une saison 2020 atypique, entre incertitudes et objectifs. Entretien.

Marine, comment avez-vous vécu cette période bien délicate que nous venons de traverser ?

C’est sûr que ça n’a pas été évident. Ça n’a pas été facile de garder la motivation et de continuer à s’entraîner. Avec mon entraîneur, on s’est un peu adapté, en faisant de nouvelles séances d’entraînement basées sur de la gym, du renforcement et du home-trainer. C’est sûr que ça n’a pas été une période évidente…

Depuis la reprise, quel a été le programme au niveau de l’entraînement ?

On en profite surtout pour rouler dehors ! Ça a fait du bien de retrouver le vélo de descente, pour travailler la technique. On a aussi pu de nouveau attaquer à la salle de musculation. En gros, on repart pour une nouvelle préparation hivernale entière, comme on peut le faire d’habitude avant une saison complète.

En parlant de saison, celle que vous vous apprêtez à vivre s’annonce spéciale, avec un calendrier amoindri. N’est-ce pas trop difficile de trouver la motivation dans ces conditions ?

C’est certain que ce n’est pas simple, car on est dans une situation un peu atypique. Il y aura quelques Coupes de France au mois d’août histoire de se remettre en jambes avant les championnats de France aux Menuires (21 au 23 août). Après, pour la Coupe du monde, c’est vrai que les manches s’annulent au fur et à mesure, donc c’est assez délicat. Même chose pour les Mondiaux (5-11 octobre à Leogang, Autriche), si les athlètes de certains pays ne peuvent pas se déplacer, ça risque d’être compliqué… Pour l’instant, on continue de s’entraîner et d’avancer en attendant que la saison arrive, en espérant que les différentes compétitions aient lieu.

Au milieu de toutes ces incertitudes, arrivez-vous à définir des objectifs pour cette saison ?

C’est vrai que ce n’est pas évident de pointer des objectifs. Mais on est là pour ça. Les courses, c’est ce qui nous motive. On a toujours quelques objectifs et personnellement, ayant été championne de France l’an dernier, j’espère conserver mon titre aux Menuires. Et puis le titre de championne du monde, c’est forcément quelque chose qui fait rêver. Après, on se doute que la Coupe du monde n’aura pas beaucoup d’importance cette saison, avec seulement deux étapes programmées. Néanmoins, au pire, on reste motivés pour la saison 2021.

Petit retour en arrière. La saison dernière, vous avez remporté trois manches de Coupe du monde (Val di Sole, Lenzerheide et Snowshoe). Quelle victoire vous a le plus marquée ?

Je pense que c’est la toute première, à Val di Sole (Italie). C’était ma première victoire en Coupes du monde élites et c’était assez fou. Je gagne avec près de 12 secondes d’avance sur ma poursuivante (Tracey Hannah, ndlr). Aussi bien moi que les gens autour, personne ne s’attendait à ça. Ce premier succès, ça a été un déclic qui m’a permis de continuer à gagner.

Le run de Marine Cabirou lors de son succès à Val di Sole

À propos de votre discipline, comment êtes-vous arrivée au VTT Descente ? Êtes-vous passée par le cross-country avant de devenir une descendeuse ?

En fait, lorsque j’étais jeune, je faisais les TRJV (Trophée Régional des Jeunes Vététistes). On pratiquait le trial, le cross-country, un peu toutes les épreuves de VTT en fin de compte. Puis mon frère faisait également du vélo, et lui a toujours voulu faire de la descente. C’est un peu lui qui m’a embarqué dans cette discipline et arrivée aux catégories minimes-cadettes, il a fallu réellement choisir la discipline. Je n’ai pas hésité longtemps et je me suis tournée vers la descente.  Ce qui me plaît vraiment dans le VTT Descente, c’est l’adrénaline. Il y a aussi une bonne ambiance dans cette discipline. On a beau être concurrentes et avoir pour but de réaliser le meilleur chrono, l’entente est toujours bonne entre nous.

Dernière question, avez-vous un modèle dans votre discipline, ou plus globalement dans le monde du sport ?

Je pense qu’il n’y a pas besoin d’aller chercher bien loin dans notre discipline. Forcément, Loïc Bruni est un modèle. Avec tous les titres qu’il a déjà remportés (quadruple champion du monde à 26 ans, ndlr), c’est un vrai exemple pour nous tous.

Dicodusport


Lire la suite

Cyclisme

Tour de France : Il y a 9 ans, Thomas Voeckler prenait le pouvoir à Saint-Flour

Avatar

Publié

le

Par

Stefano Rellandini / Reuters

TOUR DE FRANCE – Durant une bonne partie du mois de juillet, on vous propose de jeter un œil dans le rétro de la Grande Boucle. Il y a neuf ans jour pour jour, Thomas Voeckler (Europcar) s’emparait du maillot jaune sur les hauteurs de Saint-Flour, au terme d’une 9ème étape du Tour 2011 marquée par deux chutes importantes.

Au cœur du Massif-Central, le Tour de France 2011 plonge dans le chaos le dimanche 10 juillet. Entre Issoire et Saint-Flour, la 9ème étape, vallonnée à souhait et longue de 208 km, ressemble aux montagnes russes d’un parc d’attraction. Loin d’être un jeu d’enfant cependant. Au km 102, dans la descente du Puy Mary, le Tour bascule dans le vide. Vinokourov (Astana) et Van den Broeck (Omega Pharma-Lotto), outsiders tous les deux, sont out. Une chute, suivie d’une autre, à l’avant de la course cette fois.

Chaos, acte 2

À 37 km de Saint-Flour, c’est au tour de l’échappée du jour de voir rouge. À l’avant, Thomas Voeckler (Europcar), Johnny Hoogerland (Vacansoleil-DCM), Juan Antonio Flecha (Sky), Luis León Sánchez (Rabobank) et Sandy Casar (FDJ) sont les derniers survivants du (bon) coup du jour. Quand, soudain, une voiture de France Télévisions se prend pour une boule de bowling. Résultat, Flecha, heurté en premier, tombe et envoie Hoogerland dans les barbelés. Souffrance pour les deux malheureux du jour.

Bonheur pour les trois derniers larrons. Sanchez, Voeckler, Casar se jouent la victoire, et c’est dans cet ordre que trio franchira la ligne d’arrivée. Joie pour l’Espagnol, et libération pour Thomas Voeckler. Sept ans après, l’Alsacien revêtit une nouvelle fois le maillot jaune, tunique qu’il cédera au soir de la 19ème étape au sommet de l’Alpe d’Huez, après avoir résisté 10 jours durant aux cadors.

Dicodusport


Lire la suite

Cyclisme

Tour de France : Il y a 5 ans, Zdenek Stybar s’imposait en costaud au Havre

Avatar

Publié

le

Par

AFP

TOUR DE FRANCE – Durant une bonne partie du mois de juillet, on vous propose de jeter un œil dans le rétro de la Grande Boucle. Il y a cinq ans jour pour jour, le Tchèque Zdenek Stybar (Etixx-Quick Step) remportait la 6ème étape du Tour 2015 en solitaire, sur les hauteurs du Havre. Dans le même temps, son coéquipier et maillot jaune Tony Martin était au sol.

Etixx-Quick Step qui rit, Etixx-Quick Step qui pleure. Ce 9 juillet 2015, la formation belge passe par toutes les émotions entre Abbeville et Le Havre, lors de la 6ème étape du Tour de France 2015. Enfin, surtout dans les derniers kilomètres. Au terme d’une journée au profil vallonné entre Picardie et Normandie, le peloton s’apprête à escalader la côte d’Ingouville dans le centre-ville du Havre, une difficulté de 850m à 7%, placée dans le final de l’étape.

Une chute intervient alors avant la flamme rouge. À l’origine, un certain Tony Martin. L’Allemand, maillot jaune, tombe le premier à l’avant du paquet et entraîne avec lui une partie du peloton. Ce dernier est alors coupé en plusieurs parties. Martin, lui, se relève avec l’aide de ses équipiers, l’épaule en vrac. Il ne repartira pas le lendemain.

L’éclaircie Stybar

Devant, c’est un autre larron d’Etixx-Quick Step qui tient le rôle principal. Vainqueur des Strade Bianche et 2ème de Paris-Roubaix, Zdenek Stybar s’extirpe de la meute au kilomètre. En costaud, il résiste aux survivants d’un final houleux. Un succès qui gomme, un peu, la gamelle de son équipier en jaune. Il devance Peter Sagan, déjà deuxième à Zélande (Pays-Bas) et la veille à Amiens. Le Français Bryan Coquard complète alors le podium.

Dicodusport


Lire la suite

Fil Info

CyclismeIl y a 1 heure

Tour de France 2000, Armstrong, Beloki, les confessions de Christophe Moreau

CYCLISME - Dans un entretien accordé à Ouest-France, Christophe Moreau est revenu, avec amertume, sur le Tour de France 2000,...

FootballIl y a 2 heures

Football – Liga : notre pronostic pour Grenade – Real Madrid

LIGA - La Real Madrid se déplace à Grenade pour le compte de la 36ème journée. Notre pronostic pour cette...

FootballIl y a 14 heures

Football – Premier League : notre pronostic pour Manchester United – Southampton

PREMIER LEAGUE - Pour le compte de la 35ème journée du championnat anglais, Manchester United affronte Southampton. Notre pronostic pour...

Formule 1Il y a 15 heures

Grand Prix de Styrie : les notes des pilotes

FORMULE 1 - Ce dimanche, Lewis Hamilton (Mercedes) s'est imposé en patron lors du Grand Prix de Styrie. Nos notes...

TennisIl y a 17 heures

[Vidéo] La superbe feinte de smash de Benoît Paire face à Richard Gasquet

TENNIS - Benoît Paire s'est incliné 3 à 1 face à Richard Gasquet samedi, à l'occasion de la dernière journée...

Formule 1Il y a 17 heures

Grand Prix de Styrie : Lewis Hamilton s’impose en patron

FORMULE 1 - Seul au monde ou presque, Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté ce dimanche le Grand Prix de Styrie....

TennisIl y a 19 heures

Lucas Pouille renonce à l’US Open, d’autres forfaits à venir ?

TENNIS - Sur le plateau de beIN SPORTS, Loïc Courteau a annoncé que Lucas Pouille ne participera à l'US Open...

Sports mécaniquesIl y a 20 heures

Formule 3 : À 16 ans, Théo Pourchaire remporte le Grand Prix de Styrie

FORMULE 3 - Magnifique performance du Français Théo Pourchaire ce dimanche en Autriche. Le natif de Grasse a enlevé la...

CyclismeIl y a 21 heures

Cyclisme – Transferts 2020/2021 : le tableau du mercato

Cyclisme 2020/2021 - Retrouvez toutes les rumeurs ainsi que les transferts du mercato des équipes UCI WorldTeam, mais aussi des...

RugbyIl y a 23 heures

[Vidéo] Percussions, tampons et plaquages, les plus gros chocs du rugby

RUGBY - On dit que le rugby est un sport de brutes. C'est faux, et cette vidéo le prouve totalement....

Advertisement

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés