Nous suivre

Actualités

Gaël Monfils, on en rêve encore !

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Grand absent de la finale de la Coupe Davis, qui a vu ses deux compères de toujours, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet triompher, Gaël Monfils est le dernier de la bande à ne pas avoir une grande ligne à son palmarès. Après une saison 2016 réussie et encourageante, le tennisman français de 31 ans a été rattrapé par les blessures en 2017 pour tomber à la 46ème place au classement ATP.

John McEnroe, connu pour ses sorties provocantes et polémiques, a déclaré en septembre 2016 : « Monfils est une des plus grosses déceptions de l’histoire ». Si l’on peut légitimement douter de la pertinence de certains propos de l’ancienne gloire américaine, ceux-la peuvent être entendus et discutés.

Trop souvent trahi pour un physique hors norme !

Avec Rafael Nadal, Gaël Monfils possède probablement le plus gros physique du circuit ATP, aussi bien pour défendre que pour déclencher son énorme gifle en coup droit. Le problème ? « Gaël Monfils doit déclarer forfait pour Roland-Garros ». Une impression d’avoir lu beaucoup trop souvent des phrases qui commencent par ces mots et qui se finissent par le nom d’un tournoi du circuit ATP. Trahi à de nombreuses reprises par un physique fragile, une cylindrée hors norme qui n’a jamais pu tourner une saison complète à plein régime.

Professionnel oui, perfectionniste non !

Souvent, le manque de professionnalisme lui a été reproché, mais les personnes qui ont pratiqué le tennis à très haut niveau savent qu’il est impossible d’atteindre son niveau sans être un bon professionnel. Et Gaël Monfils l’est ! La différence avec les meilleurs mondiaux ? Ce souci du détail qu’ont Djokovic, Federer, Nadal ou Murray quand lui prend son sport comme un travail, mais un travail dans lequel on peut prendre un certain plaisir avec une certaine folie. Le tennis se joue de plus en plus sur ces détails qu’il faut maîtriser en permanence et à ce jeu, il est vrai que Monfils en maîtrise certainement moins que les autres.

2018, j’en rêve encore !

Gaël Monfils ne sera jamais numéro 1 mondial et il aura bien du mal à remporter un titre du Grand Chelem, même si ce n’est pas interdit de rêver. Et si 2018 était pour Gaël la première saison qu’il pouvait jouer de A à Z sans la moindre blessure, juste une fois, juste une saison, juste pour voir, juste pour avoir le plaisir de le voir jouer à Roland-Garros ou sur les autres grands tournois de la saison ?

Il ne sera pas le champion que la France attendait ou le successeur de Yannick Noah, il restera Gaël Monfils, un joueur qui aura aussi marqué son temps, à sa manière, à lui ! 

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une