Nous suivre

Actualités

Garde la pêche by Ati Fit #12 : attention à l’environnement nocif !

Nico

Publié

le

Tous les mois, retrouvez « Garde la pêche by Ati Fit » sur votre blog dicodusport.fr, la chronique qui va vous permettre de garder la forme toute l’année ! Pour la douzième chronique, notre coach vous donne des astuces pour éviter de vous retrouver dans un environnement nocif durant une perte de poids.

Aujourd’hui, la perte de poids n’est plus tabou mais il faut l’avouer, vouloir perdre du poids c’est prendre le risque d’être jugé. Et souvent, cela vient des personnes les plus proches, du moins des personnes dont l’avis compte.

Depuis bientôt 6 ans que j’accompagne mes clients dans leur processus de perte de poids, de transformation physique ou de remise en forme (appelons cela comme on veut), j’ai toujours les mêmes discours qui reviennent, on en parlera plus bas. Je vous donnerai quelques astuces pour éviter de vous retrouver dans un environnement nocif et ainsi entamer votre processus sans vous « tirer une balle dans le pied » avant même d’avoir commencé.

Qu’est-ce qu’un environnement nocif ? Comment se manifeste-t-il ?

  • « Tu n’as pas besoin de perdre du poids, tu veux juste faire comme tout le monde »
  • « Pfff, tu passes trop de temps sur Instagram et en plus les photos sont retouchées »
  • « Tu n’y arriveras jamais, ça demande trop d’efforts, trop de privations »
  • « C’est pas beau les squelettes, on préfère les formes » (cela fonctionne pour les hommes et les femmes)
  • « Tu ne vas donc manger que de la salade ? »

Toutes ces réflexions sont généralement « balancées » sur le ton de l’humour mais vous mettront déjà dans le doute, parce que quelque part, cette personne a peut être raison/ou tort et vient d’énoncer sa vérité. Le fait que cela vienne d’un proche a de la valeur à vos yeux et c’est ça qui fait que cela est nocif pour vous.

Si au départ cela ne vous touche pas directement, n’oubliez jamais que le cerveau a une mémoire à longue durée et que lorsque vous serez en période de doute(s), toutes ces phrases vont ressurgir et augmenter ces doutes.

Il n’y a pas si longtemps, lors d’un bilan hebdomadaire par téléphone avec un client, il m’expliquait qu’il lui était difficile de se retrouver avec ses amis le week-end car il en avait marre de sans cesse entendre des moqueries, des blagues sur sa volonté de perdre du poids. Ce que je comprends complètement. Il me demandait comment remédier à cela et comment faire pour « retrouver » une vie sociale lorsqu’on cherche à perdre du poids.

En tant que coach, il est parfois difficile de se mettre à la place de son client, car pour nous, le fait d’être coach crée tout de suite un environnement moins nocif, on a un statut et les personnes qui nous entourent nous donnent une légitimité d’office, ce qui n’est pas le cas de mes clients.

Ma réponse à mon client a été de lui dire que le premier fautif était lui-même : il est toujours plus facile de rejeter la faute sur les autres, mais que cela peut changer. Nous impactons généralement directement ou indirectement le comportement de notre entourage vis-à-vis de nous.

Quelles sont les astuces pour éviter de créer un environnement nocif ?

Je suis certain qu’à la lecture des dernières lignes, vous vous dites que je suis complètement lunaire. Ce que j’énonce plus haut est le fruit de plusieurs témoignages de clients qui ont rencontré cette problématique et voici les astuces qu’ils ont mis en place pour ne plus avoir à subir ces moqueries :

  • La solution la plus simple et la plus efficace est de ne pas parler de sa volonté de perdre du poids. Si vous avez fait appel à un professionnel pour vous aider, vous n’avez pas besoin des connaissances de vos proches. Comme on dit « Travaillez en silence et laissez les résultats parler ». Cela ne veut pas dire qu’il faut mentir et nier toute volonté de vouloir perdre du poids. Évoquer votre objectif uniquement si on vous pose la question
  • Faites participer votre entourage : cette astuce est à double tranchant, vous allez découvrir autour de vous des personnes qui seront volontaires et vous aideront dans votre démarche et des personnes qui vont chercher directement ou indirectement à saboter votre réussite en vous incitant à céder sur des quantités plus importantes d’aliments, en argumentant que sur un site internet bien connu ils ont lu « que les personnes avec des formes sont les plus intelligentes »
  • Expliquer son objectif : généralement, pas évident à faire et à se faire comprendre. Il va falloir mettre des mots sur votre besoin. Mais simplement, expliquez ce qui vous a poussé à vous lancer, expliquez votre démarche et si vous avez fait appel à un coach, expliquez simplement ce que vous pensez qu’il vous apportera.

Ce sont les astuces que je donne à mes clients lorsqu’ils font face à un environnement nocif. Généralement, je leur explique qu’il est préférable de ne rien dire et d’user de l’astuce numéro 1 pour éviter de créer cet environnement nocif.

Vouloir changer physiquement demande de la rigueur, de l’investissement personnel et de l’énergie. Ne perdez pas de temps et de l’énergie à lutter contre un entourage qui vous empêcherait d’atteindre votre objectif simplement.

Ati Fit Coaching


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?