Nous suivre

Actualités

Giro 2018 : Chris Froome vs Tom Dumoulin, acte 1 !

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Ils sont les deux principaux favoris de ce Giro 2018 et les hostilités ont déjà démarré entre les deux champions, et ce avant la course. Un fait devenu rare dans le cyclisme mais qu’on a souvent l’habitude de voir dans d’autres sports. 

L’un a remporté le Giro 2017, l’autre les deux autres Grands Tours de la saison dernière, ce qui en font les deux grands favoris de ce Tour d’Italie 2018. Si on est impatient de les voir se battre dans l’une des nombreuses étapes de montagne qui seront au programme, les deux champions ont commencé les attaques par presse interposée avant la course. Si on a l’habitude de voir ça dans le football, le rugby ou encore la boxe, c’est plus rare d’assister à cela dans le cyclisme moderne.

Tom Dumoulin n’a pas sa langue dans sa poche et n’hésite pas à s’en prendre au champion britannique, empêtré dans une affaire de dopage. Pour le tenant du titre, Chris Froome ne devrait pas être au départ et il le fait savoir : « C’est sa décision d’être ici. Comme je l’avais déjà dit avant, si j’étais dans la même situation que lui, je ne serais pas ici. Ce n’est certainement pas bon pour le cyclisme. Tout le monde aurait aimé que cela (le contrôle antidopage «anormal») ne se produise pas, y compris Chris Froome. »

Se cacher derrière la justice, encore et toujours

En face, la Sky et son champion utilisent la même technique de défense depuis le début, en expliquant qu’une procédure suit son cours, que le champion sera blanchi à son terme et qu’il n’a donc aucune raison de ne pas courir : « Je comprends que tout le monde ait droit à son opinion (…) et je comprends également que beaucoup de gens soient frustrés par le manque d’information. J’ai confiance dans le fait que les gens partageront mon point de vue une fois qu’ils auront en leur possession tous les éléments du processus qui est censé être confidentiel. »

Quand l’un parle d’image, l’autre répond par du juridique… L’image du cyclisme, tellement entachée par des affaires précédentes, semblerait avoir la primeur mais les sponsors du Britannique ou les organisateurs de la course ne voient pas cela du même œil, puisque Chris Froome prendra le départ. Il y a malgré tout fort à parier que si l’on demande au public italien de trancher, le papillon de Maastricht sera bien mieux accueilli que le Kényan blanc.

Pour ce premier acte, qui déclarez-vous vainqueur ?

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une