Nous suivre

F1 2021

Grand Prix d’Autriche : Max Verstappen encore en pole sur le Red Bull Ring

Publié

le

Grand Prix de Grande-Bretagne : Max Verstappen survole les EL1
Photo Icon Sport

F1 – GRAND PRIX D’AUTRICHE 2021 – Le Néerlandais et leader du championnat du monde, Max Verstappen (Red Bull), prend encore une fois la pole position sur les terres de son écurie. C’est sa 7ème en carrière. L’excellent Lando Norris (McLaren) l’accompagnera en première ligne. Le septuple champion du monde Lewis Hamilton (Mercedes) ne partira que 4ème. Les Français Pierre Gasly (Alpha Tauri) et Esteban Ocon (Alpine) partiront respectivement 6ème et 16ème sur la grille de départ de la deuxième course autrichienne. 

Une Q1 tranquille

Le début de la qualification s’est déroulé sous le soleil d’Autriche et a été très calme sans drapeau rouge ni jaune, et sans grosse erreur des pilotes. Ce sont 5 pilotes qui commencent à être habitués à ne pas passer la Q1 qui sont éliminés à ce stade. Le premier, et pour quelques millièmes, est Kimi Räikkönen (Alfa Romeo), qui avait pourtant réalisé un temps solide à seulement 7 dixièmes du pilote de tête Max Verstappen (Red Bull). Le pilote finlandais est suivi par le Français Esteban Ocon (Alpine) qui n’a encore pas réussi à rentrer en Q2 malgré de bonnes séances d’essais libres.

Pour les trois dernières positions, on retrouve Nichloas Latifi (Williams), Mick Schumacher (Haas) et son coéquipier Nikita Mazepin (Haas). Les écarts de temps étaient très serrés dû notamment au fait que le tracé est le plus court au calendrier après celui de Monaco.

Une Q2 qui fait mal aux Ferrari

Les stratégies de pneus ont différé selon les pilotes et les écuries. La moitié des pilotes est partie en pneus médiums-jaunes et le reste en pneus tendres-rouges. Seuls Max Verstappen, Lando Norris (McLaren), l’étonnant George Russell (Williams) et les 2 pilotes Mercedes ont réussi à se qualifier en Q3 en pneus jaunes. Ils auront donc une stratégie différente des autres pour le départ de la course.

La Q2 élimine de gros poissons du milieu de tableau. Les deux Ferrari de Carlos Sainz et Charles Leclerc s’arrêtent aux portes du Top 10 et partiront respectivement 11ème et 12ème à seulement 6 millièmes de la 10ème position. Après eux, suivent Daniel Ricciardo (McLaren) qui commencent à être habitués à s’arrêter à ce stade-là. Ensuite, Fernando Alonso (Alpine) prend la 14ème place car son tour rapide a été ruiné par Sebastian Vettel (Aston Martin). L’Allemand ne s’était pas écarté à l’arrivée de l’Alpine dans le dernier virage. Il est donc placé sous enquête par la direction de course. Enfin, Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) partira 15ème.

On note l’exceptionnelle performance de George Russell et sa Williams qui se qualifient en Q3, pour la première fois de sa carrière avec son écurie. De plus, il réussit cette performance en pneus medium-jaunes qui l’avantageront certainement sur la stratégie de course, ce qui est d’autant plus remarquable.

Une Q3 maîtrisée encore par Max Verstappen

La dernière partie des qualifications nous a tenus en haleine jusque dans les dernières secondes, comme souvent. Le Néerlandais Max Verstappen signe le temps le plus rapide avec sa Red Bull, sur les terres de son écurie, pour signer sa 7ème pole position en carrière. Son coéquipier Sergio Perez partira à une bonne 3ème place. Les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas partiront seulement 4ème et 5ème.

Les deux premières lignes ne sont pas 100% Red Bull et Mercedes puisque l’excellent Lando Norris (McLaren) est venu jouer les trouble-fêtes encore une fois. C’est clairement la performance du jour !  Il partira 2ème, et a échoué à seulement quelques millièmes de la pole. A la 6ème position,  on retrouve le Français Pierre Gasly (Alpha Tauri), encore une fois en troisième ligne. Enfin, Yuki Tsunoda (Alpha Tauri), Sebastian Vettel (Aston Martin), George Russell (Williams) et Lance Stroll (Aston Martin) complètent ce top 10.

La grande nouvelle du jour

La Formule 1 a annoncé aujourd’hui la prolongation du contrat entre Mercedes et Lewis Hamilton jusqu’à au moins 2023. Une nouvelle plus ou moins attendue mais le timing de l’annonce est assez étonnant. La question est : qui l’accompagnera en tant que coéquipier en 2022 et après ?


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2021 - Née quelques jours avant la première étoile des Bleus, je baigne dans une famille très sportive. Je n’ai eu d’autres choix que de me passionner pour le sujet. Pratiquante de l’athlétisme depuis toute petite, j’ai aussi un attrait tout particulier pour la Formule 1, le biathlon et le foot. Pendant les grands événements, il est impossible de décrocher de ma télé. C’est à travers Dicodusport que j’aime désormais vous transmettre mes émotions et ma passion.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une