Nous suivre

MotoGP 2021

Grand Prix de Doha : Une victoire « vraiment spéciale » pour Quartararo, Zarco « content »

Publié

le

Grand Prix de Doha - Une victoire « vraiment spéciale » pour Quartararo, Zarco « content »
Photo Getty Images

MOTO GP – GRAND PRIX DE DOHA – Auteurs du premier doublé français en MotoGP, Fabio Quartararo (Yamaha) et Johann Zarco (Ducati) ne boudaient pas leur plaisir au micro de Canal +, à l’issue d’une course fantastique.

On n’est pas prêts d’oublier ces images. Fabio Quartararo et Johann Zarco, 1 et 2 d’un GP de MotoGP. Et ils l’ont fait, ce dimanche à Doha, avec la manière. Alors forcément, à l’issue d’une course haletante de bout en bout, les deux Français n’ont pas caché leur joie. Honneur au gagnant, qui savoure ce podium en compagnie de son compatriote. « C’est incroyable parce qu’on a fait une interview ensemble entre les tests, Claude Michy (actuel organisateur du GP de France) nous a demandé ce qu’il se passerait si on était premier et deuxième au dernier virage. Ce n’était pas exactement ça mais c’était fou d’avoir Johann en deuxième position et nous la victoire alors félicitations à lui. Il y a eu beaucoup d’émotions sur la Marseillaise sur le podium » déclarait le Niçois, heureux comme un gosse.

Mais ce qui a marqué les observateurs ce dimanche, c’est bien le combat qu’a mené Fabio Quartararo tout au long de la course. Neuvième après quelques tours, il a su forcer au bon moment, pour remonter un à un ses adversaires. Forcément, la plus belle de ses quatre victoires. « Est-ce que c’est la plus belle victoire de ma carrière ? C’est facile à dire parce que je n’ai pas gagné tant de courses que ça mais c’est une victoire très spéciale. » a-t-il tout simplement conclu, les yeux remplis d’étoiles.

Zarco prend le lead du championnat

De son côté, le second larron tricolore a fait preuve de patience, encore une fois. À 30 ans, le Cannois est longtemps resté à la deuxième place, devant son tout jeune coéquipier et poleman chez Pramac, Jorge Martin. Zarco a attendu les derniers virages pour se défaire de l’Espagnol. Et de savourer lui aussi cette Marseillaise aux côtés de Quartararo, tout en prenant les commandes du championnat du monde des pilotes. « Je suis content parce que c’est une victoire française, parce que je partage le podium avec mon coéquipier et parce que je mène le championnat, il ne faut pas l’oublier » Triple dose de satisfaction donc, pour le vieux briscard sur le podium du week-end.

Propos rapportés par Eurosport.

À lire aussi

Dicodusport


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une