Nous suivre

Football

Griezmann, éclaircie bleue

Romain Delanis

Publié

le

Griezmann, éclaircie bleue
AFP

Le rassemblement international tombe à pic pour Antoine Griezmann, l’attaquant de Barcelone, en difficulté d’adaptation en Catalogne. L’occasion pour le tricolore de retrouver une équipe championne du monde qu’il adore par dessus tout.

Pour la réception de la Moldavie et le déplacement en Albanie dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020, Antoine Griezmann a retrouvé ses partenaires bleus à Clairefontaine. Encore une victoire et l’équipe de France sera qualifiée pour l’Euro 2020 en juin prochain. Son transfert au FC Barcelone cet été n’étant pour l’instant pas un franc succès, l’attaquant star des Bleus retrouve en sélection un statut, acquis depuis l’Euro 2016, mais aussi une grande confiance de tous, notamment du sélectionneur Didier Deschamps :« Mais oui il est heureux d’être ici, il sait l’importance qu’il a et la confiance que j’ai en lui, comme en les autres joueurs ».

Parenthèse enchantée

Évidemment, Griezmann sous le maillot bleu est chouchouté. Déjà par le public, mais aussi par ses partenaires, qui mettent Griezmann dans les meilleures conditions sur le terrain pour réussir. Ce travail se compte en années, de la construction du groupe au travail tactique proposé par le sélectionneur. Tout est question d’automatismes, notamment avec Olivier Giroud qui le soulage en point de fixation. Antoine Griezmann est utilisé à la perfection en équipe de France, dans un schéma qui lui convient. À lui maintenant de gommer l’anomalie de ne pas avoir marqué lors des 6 derniers rassemblements avec les Bleus.

Perte de statut, attentes, projet de jeu, Messi

Comme le stipulait il y a peu Didier Deschamps, son attaquant en bleus n’a pas « fait le choix de la simplicité » en rejoignant cet été le FC Barcelone. Une décision qui colle pourtant à la peau d’Antoine Griezmann, soucieux de se remettre constamment en question et de se challenger le plus souvent possible. En arrivant au Barça, Grizou savait ce qui l’attendait : de la concurrence (Messi/Suarez/Dembele), un nouveau projet de jeu bien différent (jeu de possession et de position) de celui de l’Atletico, où il était la star de l’attaque (il ne l’est plus au FC Barcelone).

Ernesto Valverde, coach du club Catalan, fait évoluer le français sur le côté gauche de l’attaque, poste auquel Griezmann n’a plus joué depuis bien longtemps : « Griezmann provient d’une équipe (l’Atlético de Madrid) avec un autre style de jeu, où on lui demandait d’aller beaucoup dans l’espace, au démarquage. […] Nous, on construit plus nos actions, le timing est différent ». Une habitude à retrouver pour l’ancien de la Sociedad (il jouait d’ailleurs à ce poste à la Real Sociedad), notamment dans un 4-3-3 orienté autour de Messi.

Si ses statistiques restent moyennes au Barça (4 buts et 3 passes décisives en 15 matchs), Antoine Griezmann demeure fidèle à lui-même dans la débauche d’énergie et son profil qui se met au service des autres. Sa relation avec Messi est encore trop timide sur le terrain. Griezmann doit encore se faire accepter, notamment par ses performances et par le fait d’être décisif sur le terrain. Laissons le temps à Grizou de trouver ses marques dans un effectif construit pour une autre star.


Journaliste/Rédacteur depuis novembre 2015 - Capable de passer un samedi après-midi devant la Ligue 2 puis le biathlon sans oublier la finale de l’ATP Rotterdam, j’aime aussi mettre mon réveil pour me faire un Pistons/Bulls qui rappelle de bons souvenirs. Tout cela, j’ai choisi il y a maintenant quelques temps de vous le raconter avec Dicodusport, pour vous faire vivre ma passion parfois inconsidérée pour le sport en général (mais surtout le foot faut se l’avouer).

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une