Nous suivre

Handisport

Handisport : ce qu’il faut retenir des championnats de France de natation 2020

Maxime Boulard

Publié

le

Handisport : ce qu'il faut retenir des championnats de France de natation 2020
Photo Fédération Française Handisport

Ce week-end avaient lieu à Angers les championnats de France de natation handisport en petit bassin (25m). Parmi les nageurs présents, cinq étaient déjà qualifiés pour les Jeux Paralympiques de Tokyo. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces championnats ont été prolifiques. De nombreux records nationaux et internationaux sont tombés. On a pu voir le retour à la compétition d’un champion paralympique et la jeunesse qui a pris le pouvoir.

Une programmation particulière

Les titres nationaux n’étaient pas décernés par course, ni par sexe, mais par catégorie d’âge. En effet, trois catégories d’âge étaient présentes, Jeunes (-16 ans), Juniors (-20 ans) et Seniors/Masters. Les hommes et les femmes ont nagé ensemble dans chaque catégorie. Lors de chaque course, les nageurs gagnaient des points en prenant en compte le handicap et le temps de chacun pour arriver à une meilleure équité. Aussi, les enjeux de ce format étaient de permettre aux nageurs de pratiquer les 4 nages et développer une polyvalence. Mais aussi combler d’éventuelles lacunes et s’habituer aux efforts très intenses.

Retour de Charles Rozoy et records mondiaux

Ayant repris l’entraînement l’an dernier, le champion paralympique de Londres, Charles Rozoy, a fait son retour à la compétition. Après l’arrêt de sa carrière en 2017, il a souhaité se concentrer sur des projets personnels. Il avoue tout de même que le décalage des Jeux de 2020 à 2021 pouvait être un sérieux objectif pour lui.

S’il y a bien un autre nageur qui a crevé l’écran, c’est Alex Portal. Après 7 courses, il totalise 7 records nationaux et internationaux ! Il bat le record de France du 100m brasse, les records d’Europe du 100m papillon et du 50m nage libre. Mais surtout les records du monde du 400m nage libre, 100m dos, 100m nage libre et 200m 4 nages ! Déjà qualifiée pour Tokyo, Claire Supiot a elle aussi battu des records : record national du 100m papillon, d’Europe du 50m nage libre et du monde du 100m nage libre. Après avoir participé aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988, elle sera une des favorites des Paralympiques de Tokyo.

La jeunesse au pouvoir

Dans la catégorie Jeunes (-16 ans), Manon Haab est championne de France avec 768 points, 4 points devant Zélia Masse avec 764 points. Hector Denayer complète le podium avec 679 points. Chez les Juniors (-20 ans), la nageuse de Marseille, Agathe Pauli, l’emporte avec 743 points. Léane Morceau prend la deuxième place (646 points) et Luan Mazet Vignaud la troisième (609 points).

En toutes Catégories ce sont une nouvelle fois les jeunes qui l’emportent. Alex Portal et Ugo Didier, respectivement nés en 2001 et 2002, prennent les deux premières places. Avec un total de 961 et 954 points, les deux nageurs normalement Juniors devancent Laurent Chardard (934 points) qui est lui en catégorie Seniors/Masters. De très grosses performances de l’ensemble des nageurs qui prévoient une pluie de médailles aux Jeux Paralympiques l’an prochain.

Maxime Boulard

 


Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?