Nous suivre

Hockey sur glace

Hockey sur glace : Jenni Hiirikoski devient la joueuse la plus capée de l’histoire des Mondiaux

Publié le

Hockey sur glace Jenni Hiirikoski devient la joueuse la plus capée de l’histoire des Mondiaux
Photo Tiina Puputti

HOCKEY SUR GLACE – Si la Finlande a débuté les championnats du monde de hockey sur glace féminin sur de mauvaises bases en perdant ses deux premières rencontres, l’emblématique capitaine Jenni Hiirikoski est elle rentrée dans l’histoire. En disputant sa 70ème rencontre dans la compétition la nuit dernière, elle est devenue la joueuse la plus capée de la compétition.

C’est le genre de record qui place directement un sportif au panthéon de sa discipline. La nuit dernière, Jenni Hiirikoski a renforcé un peu plus sa légende en ajoutant une partie supplémentaire à son total hallucinant de matchs disputés dans les championnats du monde. Au sein de la compétition reine, l’actuelle défenseure de Lulea a disputé la nuit dernière sa 70e rencontre, devenant ainsi la première à atteindre ce total incroyable.

La meilleure joueuse du monde hors Amérique du Nord

Cependant, la joueuse n’a pas réellement pu en profiter pour savourer le moment. Opposée aux États-Unis, sa Finlande a été balayée par les Américaines sur le score de 3-0. Score qui aurait pu être beaucoup plus lourd sans les 36 arrêts effectués par Meeri Raisanen. Très mal engagée avec déjà deux défaites au compteur en autant de rencontres, les Finlandaises n’ont pu rien faire face à la domination totale des Canadiennes et des Américaines. Et cela malgré la présence de l’éternelle Hiirikoski.

Âgée de 34 ans, celle qui évolue désormais à Lulea en Suède n’est pas encore prête à raccrocher. Capitaine de son club et de l’équipe nationale, elle reste l’un des piliers de ces deux équipes. Elle vient ainsi de décrocher trois titres consécutifs de championne de Suède avec à chaque fois un impact impressionnant (plus d’un point par match, un plus-minus énorme). En sélection, si les Mondiaux 2020 ont été annulés, elle restait sur une superbe médaille d’argent acquise lors de l’édition 2019. Sa plus belle récompense avec la Finlande après avoir obtenu à six reprises le bronze. Depuis ses premiers Mondiaux disputés en 2014 à seulement 17 ans, elle a ainsi pris part à treize campagnes mondiales, s’emparant même du capitanat de l’équipe dès 2012.

Dans un sport dominé par le Canada et les États-Unis, Jenni Hiirikoski ne décrochera sans doute jamais l’or alors que son incroyable carrière se rapproche progressivement de la fin. Cependant, la guerrière de Lempäälä n’en a pas encore terminé. Toujours considérée par beaucoup de spécialistes comme la meilleure joueuse du monde hors Amérique du Nord, elle va essayer de redresser sa Finlande durant ces Mondiaux alors que la possibilité d’aller chercher une médaille est encore possible. Battre la Suisse et le Comité Olympique Russe permettrait à la nation scandinave de décrocher un ticket pour les quarts de finale. Toujours avide de récompenses, Jenni Hiirikoski espère bien repartir de Calgary avec une huitième médaille mondiale autour du cou afin de garnir un peu plus une carrière déjà très fournie.

Hilary Knight rejoint Cammi Granato au sommet des meilleures marqueuses

C’était décidemment une soirée historique qui a été vécue dans la nuit de dimanche à lundi. Au sein de la même rencontre ayant vu les Etats-Unis dominer la Finlande, 3-0, l’Américaine Hilary Knight a elle aussi inscrit son nom dans le livre des records. En effet, en inscrivant le troisième but des siennes, elle a a porté son total dans la compétition à 44 unités, égalant la légende Cammi Granato. D’ici la fin de la compétition, la joueuse de 32 ans devrait avoir l’opportunité d’inscrire un nouveau but afin de prendre seule la tête de ce classement historique.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une