Nous suivre

Tennis

Indian Wells 2021, les enjeux du tournoi

Publié le

Photo Icon Sport

Le tournoi d’Indian Wells se dispute exceptionnellement en octobre cette année, à cause de la pandémie. Focus sur les éléments importants de cet événement, avec, en point d’orgue, la course aux Masters.

Le tournoi féminin

L’événement du dernier tournoi WTA 1000 de l’année est le retour des deux jeunes prodiges qui ont enflammé la finale de l’US Open, Emma Raducanu (wild-card) et sa victime en finale Leylah Fernandez. Si Raducanu veut entretenir sa chance de participer aux WTA Finals (15ème à la race), elle va devoir réaliser un nouveau tournoi de folie. La mission parait impossible pour Fernandez, qui part de trop loin, mais on a hâte de revoir ces deux joueuses confirmer (ou pas) leur fantastique parcours à Flushing Meadows.

La course aux WTA Finals

4 joueuses sont déjà qualifiées pour les finales de novembre à Guadalajara (Ashleigh Barty, Aryna Sabalenka, Barbora Krejcikova et Karolina Pliskova) mais seules ces deux dernières sont présentes ici. La n°1 mondiale Australienne est rentrée à la maison, et des doutes subsistent sur la participation aux Finals après une longue saison, puisqu’elle a elle-même avoué souffrir du mal du pays. Sabalenka, elle, vient d’être testée positive au Covid-19.

Derrière, Maria Sakkari, Garbiñe Muguruza (victorieuse à Chicago le weekend dernier) et Iga Swiatek sont très bien placées et une bonne performance ici pourrait valider leur qualification. N°8 à la Race, Naomi Osaka est absente et très incertaine pour le Mexique. Ons Jabeur, qui a réalisé une excellente saison, pourrait être la grande gagnante d’un forfait éventuel.

Les Françaises

4 Tricolores fouleront les courts d’Indian Wells. Caroline Garcia, Fiona Ferro et Alizé Cornet disputeront des premiers tours abordables et tenteront de finir leur saison sur une bonne note. La jeune Elsa Jacquemot, 18 ans et 374ème mondiale, a bénéficié d’une invitation et se mesurera à l’Ukrainienne Dayana Yastremska, qui n’a remporté que deux victoires lors de ses 12 dernières rencontres. Néanmoins, Marion Bartoli devrait rester la seule Française finaliste dans l’histoire de ce tournoi (battue par Caroline Wozniacki en 2011).

Le tournoi masculin

Ce tournoi continuera de valider la prise de pouvoir de la nouvelle génération, puisqu’aucun des trois fantastiques n’est présent à Indian Wells. Si les absences de Federer et Nadal étaient prévues de longue date, le retrait de Novak Djokovic pose forcément la question d’une éventuelle participation aux ATP Finals de Turin. Il n’y a aucune certitude qu’il ait digéré son échec de l’US Open, et il pourrait mettre un terme à sa saison pour revenir plus fort l’an prochain.

La course aux ATP Finals

Outre Djokovic, Dimitri Medvedev, Stefanos Tsitsipas et Alexander Zverev sont certains d’aller à Turin. Pour Andrey Rublev et Matteo Berretini, ce n’est qu’une question de temps. Derrière eux, la bataille fait rage pour les trois (voire quatre) places restantes. Les deux sensations de la saison, Casper Ruud (San Diego) et Hubert Hurcakz (Metz), viennent chacun de remporter un trophée crucial et sont maintenant les mieux placés à la Race. Néanmoins, certains joueurs finissent fort leur saison comme Félix Auger-Aliassime et Cameron Norrie, et ce tournoi s’annonce palpitant pour définir les participants du dernier tournoi de la saison.

Les Français engagés

Beaucoup de Tricolores ont fait l’impasse sur le rendez-vous californien. Seuls Gaël Monfils, Benoit Paire et Adrien Mannarino seront présents. Mannarino a réalisé quelques belles performances cette saison, et il n’est pas trop tard pour lui pour finir l’année dans le top 50. Finaliste à Sofia, Monfils tentera de faire aussi bien qu’en 2019, lorsqu’il avait atteint les quarts de finale, éliminé par le futur vainqueur Thiem. Enzo Couacaud pourra éventuellement les rejoindre s’il parvient à s’extirper des qualifications. Aucun Français n’a jamais remporté ce tournoi, et seuls Yannick Noah et Guy Forget en ont disputé la finale.

Cet avant-dernier grand rendez-vous avant le Masters de Bercy et les Finales du circuit est plein d’incertitudes. Entre la course à la Race et les forfaits en cascade, ce tournoi pourrait bien délivrer quelques surprises, et confirmer le renouvellement du circuit déjà entrevu cette saison. Nul doute qu’il faudra suivre le tournoi d’Indian Wells avec intérêt, vu la saison trépidante que l’on vient de vivre.

À lire aussi


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une