Nous suivre

Basket-ball

Jeep Élite : L’Élan Béarnais repris par des Américains

Maxime Cazenave

Publié

le

Jeep Élite - L’Élan Béarnais repris par des Américains
Photo Icon Sport

JEEP ÉLITE – C’était dans les tuyaux depuis plusieurs mois et c’est désormais officiel. L’Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez vient d’être officiellement cédé à la société américaine, Counterpointe Sports Group.

Le maire de Pau François Bayrou l’a annoncé dans l’après-midi lors d’une conférence de presse : la vente de l’Élan Béarnais est entérinée. Depuis plusieurs mois, la mairie de la ville paloise était en discussion avec le groupe américain Counterpointe Sports Group. Depuis novembre 2020, c’était cette même mairie qui était propriétaire du club avec la charge de trouver un repreneur pour assurer la pérennité du club.

« Un projet sportif et patrimonial »

Au bout de plusieurs mois de discussions, le dévolu a donc été jeté sur la société GSP. Fondée en 2019, cette dernière est intéressée depuis un long moment par la reprise de L’Élan Béarnais. Surprenant ? Pas tellement puisque au sein du groupe d’investisseurs, on retrouve de nombreux noms connus du basket à l’image de Jamal Mashburn, Stu Jackson ou encore Rick Pitino. Le société compte donc miser fortement sur l’équipe, mais en parallèle, des projets immobiliers sont prévus autour du Palais des Sports de Pau, avec le respect de l’environnement comme priorité. François Bayrou s’est exprimé à propos de ce projet qui est avant tout « un projet sportif et patrimonial. Le but de cet accord est de redonner au club de l’ambition pour les années à venir. »

Un budget de 7 millions d’euros dès la saison prochaine

En effet, cela devrait se ressentir immédiatement. D’un budget de moins de 5 millions pour la saison écoulée, le club béarnais devrait pouvoir compter sur une trésorerie de 7 millions d’euros dès la saison prochaine. Une hausse conséquente symbolisant l’ambition nouvelle découlant de cette reprise. Contrairement à ce que l’on a pu voir chez le voisin aquitain des Girondins de Bordeaux avec la tragique reprise de GACP orchestrée par la mairie de Bordeaux à l’époque, la mairie de Pau ne laissera pas le club s’écrouler en cas de désengagement de la société américaine.

Cette dernière aura donc la priorité en cas de revente du club, ce qui pourra ensuite lui permettre de « sélectionner » le futur repreneur. Mais avant d’en arriver là, l’optimisme est de mise pour le club béarnais. Après des années à se morfondre en milieu de tableau, L’Élan semble avoir désormais les moyens de retrouver sa place dans les hauteurs du basket français.


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a toujours été une vocation. Quand les autres sortaient les cartes Pokémon ou Yu-Gi-Oh dans la cour de l’école, je ripostais avec des cartes Panini ou des fiches Onze Mondial. La puissance de Jean-Claude Darcheville n’a pas d’égal.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une