Nous suivre

Actualités

Jérémie Azou, champion ordinaire : Jeux Olympiques, retraite, aviron français (2/2)

Nico

Publié

le

Jeune retraité mais avant tout sportif français avec un palmarès immense, Jérémie Azou a marqué l’histoire de son sport. Gros plan sur la carrière hors norme d’un rameur qui ne laisse pas indifférent que ce soit par son talent, sa disponibilité ou sa gentillesse. Dans la deuxième partie, nous reviendrons sur son titre olympique, sa retraite, tout en évoquant la vision qu’il a de son sport en France. 

Jérémie Azou, l’avant Rio et le titre olympique

Alors qu’il ramait avec Stany Delayre depuis plusieurs années, un petit nouveau vient bouleverser la hiérarchie juste avant Rio.

Pierre s’est donné les moyens d’atteindre ses objectifs, donc comment lui en vouloir ? Ce qui est sûr, c’est que je ne souhaite à personne d’être dans la situation où j’ai été. Car compte tenu de l’enjeu et du potentiel du bateau, la Fédération Française d’Aviron a, selon moi, manqué de transparence à bien des égards. Humainement, ça a été très dur comme période. On oublie souvent qu’on reste des humains.

Avec Pierre Houin, il deviendra champion olympique.

Les Jeux Olympiques, c’est le graal pour un rameur, ce serait mentir de dire le contraire. Les gagner avec Stany, au vue des péripéties que nous avions vécues ensemble et de notre amitié, c’est sûr que l’histoire aurait été belle.

Jérémie Azou et Pierre Houin champions olympiques à Rio

Jérémie Azou, l’invaincu

Jusqu’à sa retraite, il est resté invaincu pendant plus de 50 courses avec Stany d’abord, puis avec Pierre ensuite.

Ce sont de bons souvenirs et de la fierté aussi. Chaque victoire a son histoire. C’est d’ailleurs le plus paradoxal : on ne se rappelle pas du nombre mais bien de chacune d’elles. Comme si le chiffre avait peu d’importance finalement. Pour autant, nous n’avons jamais eu le sentiment d’être invincibles. A chaque course les compteurs étaient remis à zéro. Nous n’avons jamais sous-estimé nos adversaires. C’est ce qui nous a permis de rester aussi longtemps invaincus.

Jérémie Azou, plus grand rameur français ?

Si son palmarès parle de lui-même et en fait l’un des plus grands rameurs français de l’histoire, il évoque la question avec beaucoup d’humilité.

Il faut avoir beaucoup d’humilité avec ce genre de déclaration. La trajectoire et la carrière d’un sportif inclut d’innombrables paramètres. J’ai rencontré les bonnes personnes au bon moment. Elles m’ont permis d’exploiter 100% de mon potentiel. Je suis fier d’avoir marqué une génération, c’est sûr, mais je crois surtout qu’il existe des champions pour chaque génération, indépendamment du résultat sportif. Donc j’espère que beaucoup m’auront oublié dans quelques années, cela voudra dire que l’aviron français aura brillé de nombreuses fois depuis la fin de ma carrière.

Jérémie Azou et Pierre Houin vainqueurs de la Coupe du monde de Lucerne en 2017 © Daniel Blin

Jérémie Azou, la retraite

A la surprise générale, après son deuxième titre de champion du monde en 2017, il annonce sa retraite sportive, l’envie lui manquant.

L’usure psychologique et physique. Sportivement, je n’avais plus envie. Je savais que le groupe était assez solide pour fonctionner sans moi. J’avais aussi envie de passer à autre chose, de profiter de ma famille et de mes proches. Il n’y a pas un jour où je regrette, ça peut paraitre bizarre, mais c’est vrai. Aucun come-back n’est donc prévu.

Jérémie Azou, l’aviron en France

Même s’il ne rame plus, il garde un œil avisé sur l’évolution et la place de son sport en France. Mais aussi sur les performances des bateaux français lors des dernières compétitions internationales.

Selon le tableau des médailles, le bilan est plutôt bon, mais il faut faire très attention à son interprétation. S’il s’agissait d’une année pré-olympique, seuls 4 rameurs auraient été qualifiés aux JO (Onfroy-Onfroy en 2- TC et Androdias-Boucheron en 2x TC). Donc beaucoup de chemin reste encore à parcourir sur les deux années à venir. L’objectif final, c’est Tokyo, donc pas d’inquiétude particulière. Il faudra néanmoins être fort cette saison pour qualifier un maximum d’embarcations.

Concernant le groupe paralympique, le bilan est vraiment prometteur. Je suis particulièrement content pour le 4+LTA. Ils arrivent enfin à concrétiser. Il leur aura fallu beaucoup d’abnégation, de patience et de travail pour y arriver. Leur histoire est chouette !

Sur le plan national, l’aviron se porte bien je trouve. Beaucoup de programmes aviron-santé voient le jour. Je trouve ça super. Difficile sinon de recruter des jeunes dans les clubs cette année avec la victoire de l’équipe de France de foot à la Coupe du monde. C’est dommage, car l’exposition médiatique était bonne cette année avec la rediffusion des championnats d’Europe (France Télévisions) et des championnats du monde (La Chaîne l’Equipe).

Certaines choses changent, d’autres non malheureusement. Le sport est de moins en moins financé, difficile donc de mener des projets à terme quand l’argent manque. En dix ans de carrière, j’ai vu de bonnes améliorations, mais j’ai aussi assisté à quelques grosses erreurs qui ont coûté chères, humainement et financièrement.

Jérémie Azou parrain du 8 des jeunes rameurs français

Jérémie Azou et Paris 2024

Impliqué par le passé pour le plus grand événement sportif à venir en France, il ne le sera plus.

Un bel évènement à venir car le projet est super. J’espère qu’il sera fidèle aux promesses faites par le comité d’organisation. J’ai déjà été impliqué mais je ne souhaite plus l’être directement. Je ne suis plus en phase avec certaines choses. Du coup, j’essaie de m’investir autrement, en essayant de donner un peu de mon temps aux gens.

Jérémie Azou, il n’y a pas que l’aviron dans la vie

Il n’y a pas que l’aviron dans sa vie, il y a aussi un métier qu’il aime et des passions. L’ancien rameur français parle de ses autres facettes.

Kiné, c’est un métier que j’ai voulu faire depuis le collège. C’est un super métier. J’aime le côté manuel, l’aspect relationnel, l’indépendance. Bref, c’est un métier qui regroupe beaucoup d’avantages je trouve.

Un rôle de conférencier dans lequel il prend du plaisir…

Donner des conférences, c’est un exercice que j’affectionne même si je ne me verrais pas faire ça à temps plein. J’aime le questionnement qu’elles amènent, qu’elles soulèvent. C’est un moyen de faire l’inventaire sur soi. Une forme d’introspection personnelle pour ensuite arriver à l’exprimer et le partager aux autres.

Mais aussi des passions et un projet pour les jeunes rameurs français.

J’aime passer du temps avec mes proches ou jouer de l’instrument. Les occupations ne manquent pas. Les journées sont courtes généralement.

J’aimerais aussi créer un site et un réseau pour aider les étudiants rameurs à trouver des stages de fin d’études. Si certains ont des compétences en informatique et un peu de temps libre, je suis preneur.

Nicolas Jacquemard


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actualités

Le programme des Français ce mardi à l’Open d’Australie

Bastien

Publié

le

Par

Le programme des Français ce Mardi à l'Open d'Australie
AFP

Cette semaine, place au premier Grand Chelem de l’année avec l’Open d’Australie. Cette nuit, suite du premier tour, avec pas moins de 17 tricolores au programme. Accrochez-vous, voici ce programme complètement fou !

Le programme des Français pour le 1er Tour de l’Open d’Australie (dans la nuit de Lundi à Mardi)

Avec les nombreuses rencontres reportées suite aux intempéries en Australie pour la première journée, c’est un programme riche qui nous attend pour cette seconde nuit. En résumé, voici ce qui vous attend dans quelques heures :

Le programme des Hommes

Adrian Mannarino aura l’honneur d’être aligné sur le Margaret Court Arena pour son entrée en lice dans ce premier Grand Chelem de l’année. Ce court s’explique par la qualité de l’adversité qui attend notre tricolore pour l’une des plus belles affiches de la nuit à venir : l’Autrichien Dominic Thiem, tête de série numéro 5 de ce tournoi ! Programmé en second match de la journée, le Français devrait rapidement entrée sur le court dans la nuit (heure française).

Jo-Wilfried Tsonga (tête de série numéro 28), sera lui présent sur la Melbourne Arena, dans une ambiance électrique puisqu’il sera opposé à l’Australien Alexei Popyrin. Cette rencontre ne se disputera pas avant 6h du matin heure Française. Une affiche idéale pour le petit-déjeuner.

Toujours pas avant 6h du matin pour nous Français, c’est probablement notre plus grande chance de deuxième semaine qui fera son entrée dans le tournoi, à savoir Gaël Monfils (tête de série numéro 10 de ce Grand Chelem), face à Yen Hsun Lu.

Initialement prévu ce lundi, Ugo Humbert fera son entrée dans cet Open d’Australie sur le Court 3 comme prévu. La rencontre s’annonce accrochée puisqu’il devra se défaire du local John Millman, qui aura le soutien de tout un peuple sur ce Court 3. Cette affiche est annoncée dès 0h30 (heure Française). Un autre Français prendra place sur ce Court 3, mais bien plus tard puisque c’est en quatrième rencontre qu’est prévue la belle affiche opposant Jérémy Chardy au Belge David Goffin, tête de série numéro 11 de ce Grand Chelem.

Invité par les organisateurs Australien de ce premier grand rendez-vous de 2020, Hugo Gaston sera opposé à l’Espagnol Jaume Munar sur le Court 10, mais pas avant 6h du matin chez nous. Peut-être le commencement d’une belle aventure.

Eliott Benchetrit sera lui présent sur le court 11 dans son duel face au Japonais Uuichi Sugita.

Toujours à partir de 6h, le Court 15 devrait attirer l’attention des observateurs du tennis Français puisque deux tricolores se succèderont sur ce dernier : Pierre-Hugues Herbert sera dans un premier temps opposé à Cameron Norrie, avant que Gilles Simon ne tente de se défaire de Pablo Cuevas. De belles affiches en perspective.

Initialement prévu sur le Court 5 ce lundi, c’est finalement sur un autre court annexe, le Court 19, que Corentin Moutet aura lui fort à faire face au Croate Marin Cilic. Le Français commencera très tôt sa rencontre puisque celle-ci est prévue en premier match, dès 10h30 heure locale (0h30 en France).

Déjà programmé ce lundi sur le Court 22, nos deux derniers tricolores de ce programme chargé ne sont autres que Quentin Halys, sorti des qualifications, qui affrontera le Serbe Filip Krajinovic juste après que son compatriote, Benoît Paire, tente de se défaire de Cedrik Marcel Stebe.

Le programme des Femmes

Bien que moins chargé que le programme des Français en second jour du premier tour de l’Open d’Australie, celui des Françaises s’annonce tout aussi intéressant.

L’accent Français risque fort d’être présent sur le Court 12 en cette seconde journée puisque deux tricolores seront présentes. C’est d’abord Caroline Garcia, qui patiente depuis hier, qui ouvrira le programme en affrontant Madison Brengle, en première rencontre sur ce court. Puis, quelques sets plus tard, en quatrième rencontre, ce sera au tour d’Alizé Cornet de prendre place sur ce Court 12 face à la Roumaine Monica Niculescu.

Initialement prévue ce lundi, c’est cette nuit (heure française) que Fiona Ferro sera opposée à la Belge Alison Van Uytvanck. Une confrontation à la portée de Fiona Ferro pour tenter de confirmer ses belles promesses. Pour en savoir d’avantage, rendez-vous dès 0h30 pour l’une des toutes premières rencontres de la nuit.

Pauline Parmentier (invitée par les organisateurs), devra tenter de se défaire de la Chinoise Qiang Wang (tête de série numéro 27) pour ce premier Grand Chelem de l’année. Rendez-vous sur le Court 10 en deuxième rencontre de la journée.

Mais s’il y a bien une rencontre à ne pas louper cette nuit côté tricolores, c’est bien l’entrée en lice dans ce tableau principal de l’Open d’Australie de Kristina Mladenovic. La Française aura les honneurs de la Rod Laver Arena pour ses débuts sur le sol Australien puisqu’elle sera opposée à la tête de série numéro 2 de ce tableau féminin : Karolina Pliskova. Une rencontre qui s’annonce compliquée en perspective, mais potentiellement riche en spectacle !

Bastien Pitte


Lire la suite

Basket-ball

Pronostics NBA : Nos conseils pour le Martin Luther King Day

Avatar

Publié

le

Par

Getty Images

Pronostics NBA – C’est la nuit à ne pas manquer pour tout fan de NBA ! Le MLK Day, c’est 14 matchs et donc 28 équipes sur qui parier !

Les matchs du soir

  • Washington – Detroit

Derrick Rose reste sur 8 matchs consécutifs à + de 20 points en NBA, et ce ne sont sans doute pas les Wizards qui vont l’arrêter ce soir : Derrick Rose marque 20 points ou plus (1.40) c’est notre cote individuelle du soir. Collectivement, un match plutôt serré s’annonce et on va donc parier NON sur Washington Wizards gagne par au moins 9 points d’écart (1.27).

Lundi 20 janvier, 20h 1 2
Washington Wizards – Detroit Pistons 1.73 2.10

  • Atlanta – Toronto

Victoire quasi assurée pour Toronto (1.27 hors prolongations). Pour une cote légérement plus élevée, Kyle Lowry ou Fred VanVleet qui marque 20 points ou plus est à 1.40, et la cote monte à 2.30 si l’un des deux atteint les 25 points.

Lundi 20 janvier, 20h30 1 2
Atlanta Hawks – Toronto Raptors
4.30 1.25

  • Brooklyn – Philadelphie

Pas de vainqueurs évidents ce soir, du coup on vous propose deux doubles chances ce soir : Coté Sixers, on tente Tobias Harris ou Ben Simmons à 20 points ou plus ce soir (1.25). Coté Nets, on joue Irving (s’il joue) ou Dinwiddie qui marquerait 20 points ou plus (1.18).

Lundi 20 janvier, 21h 1 2
Brooklyn Nets – Philadelphia 76ers 1.75 2.10

  • Cleveland – New-York

Match de bas de tableau, dans lequel plusieurs hommes pourraient s’illustrer : Julius Randle d’abord, qui reste sur deux matchs à 30 et 20 points contre Cleveland cette saison. On pense qu’il va remettre ça, et la cote est à 1.50 s’il met 20 points ou plus. La double chance sécurité, c’est Kevin Love ou Colin Sexton qui marque 20 points ou plus (1.25).

Lundi 20 janvier, 23h 1 2
Cleveland Cavaliers – New-York Knicks
1.82 2.00

  • Miami – Sacramento

Ce soir vous avez remarqué, on aime jouer la sécurité avec les doubles chances scoreurs : à Sacramento, on va miser sur Fox ou Hield pour marquer au moins 20 points dans le match (1.25). Si Miami est en back-to-back, on les voit quand-même s’imposer contre les Kings (1.35).

Lundi 20 janvier, 23h 1 2
Miami Heat – Sacramento Kings
1.35 3.25

  • Houston – Oklahoma City

Qui dit retour de Westbrook à OKC, dit pari ! Mais cette fois pas forcément de manière positive, puisque l’on voit Russell Westbrook mettre moins de 42,5 points, passes et rebonds (1.80). Un pari safe ? Shai Gilgeous-Alexander ou Danillo Gallinari marque 20 points ou plus (1.15).

Lundi 20 janvier, 23h 1 2
Houston Rockets – Oklahoma City Thunder
1.36 3.18

  • Memphis – New Orleans

Brandon Ingram marquera 20 points ou plus ce soir (1.20), c’est le pari du soir sur ce match.

Lundi 20 janvier, 23h 1 2
Memphis Grizzlies – New Orleans Pelicans
1.78 2.06

  • Charlotte – Orlando

Un petit français ce soir dans notre pari, puisqu’on fait confiance à Evan Fournier ou Nikola Vucevic pour mettre 20 points face à Charlotte (1.20). Avantage Orlando sur ce match (1.55) mais ce n’est pas notre premier choix en terme de pari ce soir, à vous de voir !

Lundi 20 janvier, 23h15 1 2
Charlotte Hornets – Orlando Magic
2.47 1.55

  • Milwaukee – Chicago

Milwaukee devrait gagner par au moins 11 points d’écart (1.38) avec Giannis Antetokounmpo à au moins 25 points (1.30), même si de l’autre coté Zach LaVine devrait marquer au moins 20 points (1.15).

Lundi 20 janvier, 23h15 1 2
Milwaukee Bucks – Chicago Bulls
1.07 9.00

  • Boston – Los Angeles Lakers

Anthony Davis et Jaylen Brown joueront bien ce soir, et Kemba Walker devrait aussi être de la partie. Au complet, les Lakers devraient s’imposer (1.68) face aux Celtics.

Mardi 21 janvier, 1h30 1 2
Boston Celtics – Los Angeles Lakers
2.25 1.68

  • Minnesota – Denver

Sur une série de 5 défaites de suite, les Wolves d’un Karl-Anthony Towns enfin de retour affrontent les Nuggets qui ont joué et perdu hier. Par sécurité, on va miser NON au pari à choix les Wolves gagnent par au moins 9 points d’écart (1.29) car le match devrait quand-même être serré.

Mardi 21 janvier, 2h
1 2
Minnesota Timberwolves – Denver Nuggets
1.72 2.15

  • Phoenix – San Antonio

Les Spurs de San Antonio ont aussi joué hier et partent donc légèrement handicapés. En toute logique, on va donc parier sur les joueurs adverses et notamment sur Devin Booker qui marque 20 points ou plus et son équipe gagne (1.60). Si vous êtes gourmands et que Devin en marque 25, la cote est à 2.15.

Mardi 21 janvier, 3h 1 2
Phoenix Suns – San Antonio Spurs
1.53 2.55

  • Utah – Indiana

Encore une équipe qui a joué hier, avec Indiana cette fois. Utah part donc favori et on va miser sur leur victoire (1.32) et un gros match de Rudy Gobert. Si notre pivot préféré marque 20 points ou plus, la cote est à 3.50 !

Mardi 21 janvier, 3h 1 2
Utah Jazz – Indiana Pacers
1.32 3.46

  • Portland – Golden State

Deux équipes en méforme, et si Portland devrait normalement s’imposer on ne va pas trop s’avancer sur le sujet. L’ultra sécurité, c’est Damian Lillard ou D’Angelo Russell qui marque 20 points ou plus (1.15).

Mardi 21 janvier, 4h 1 2
Portland Trail Blazers – Golden State Warriors
1.36 3.25

Le combi safe :

Pronostics NBA

Le combi osé :

Pronostics NBA

Voilà, vous avez toutes les clés pour faire péter la banque ! L’occasion de rappeler que ces cotes sont variables selon les bookmakers, les blessures éventuelles et l’heure à laquelle vous pariez. Le conseil le plus important à retenir, c’est de ne pas miser plus que ce que vous pouvez vous permettre de perdre. Parier doit rester un jeu !

Tentez votre chance en misant jusqu’à 100€ grâce à votre premier pari remboursé.


Lire la suite

Tennis

Tennis – Open d’Australie : notre pronostic pour David Goffin – Jérémy Chardy

Nico

Publié

le

Par

Reuters

Open d’Australie – Tirage compliqué pour Jérémy Chardy qui hérite de la tête de série numéro 11, David Goffin. Notre pronostic.

David Goffin – Jérémy Chardy : Mardi 21 janvier, 07h30

Le Français vit un début de saison en demi-teinte alors que le Belge a déjà battu Rafael Nadal et Gregor Dimitrov. David Goffin semble retrouver son meilleur niveau et devrait venir à bout de Jérémy Chardy sans laisser trop de plumes. On part sur une victoire de David Goffin par au moins deux sets d’écart.

Mardi 21 janvier, 07h30 David Goffin gagne par au moins 2 sets d’écart
David Goffin – Jérémy Chardy Oui
1.35
Non
2.35

Tentez votre chance en misant jusqu’à 100€ grâce à votre premier pari remboursé.

Dicodusport


Lire la suite

Sports US

NFL – Super Bowl : Les San Francisco 49ers rejoignent les Kansas City Chiefs

Nico

Publié

le

Par

Getty Images

Une semaine après la qualification des Kansas City Chiefs, les San Francisco 49ers ont validé leur ticket pour le Super Bowl en dominant les Green Bay Packers.

Les Kansas Chiefs, bien emmenés par le quarterback Patrick Mahomes, se sont qualifiés la semaine passée en venant à bout des Tennessee Titans dans un match fou. Ces derniers attendaient de savoir le nom de leur adversaire pour le SuperBowl, le 2 février prochain.

La deuxième finale de conférence entre les San Francisco 49ers et les Green Bay Packers s’annonçait plus déséquilibrée sur le papier, et elle l’a effectivement été tant le score de 37 à 20 est flatteur pour les Green Bay Packers. Grâce notamment à une performance exceptionnelle de son coureur Raheem Mostert, 220 yards gagnés ce dimanche, les 49ers menaient 34 à 7 à l’entame du dernier quart, avant de baisser un peu en régime.

Les San Francisco 49ers et les Kansas City Chiefs ont rendez-vous le 2 février prochain à Miami pour se disputer le SuperBowl.

Dicodusport


Lire la suite

Multisports

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #3

Avatar

Publié

le

Par

Capture d'écran twitter @lachainelequipe

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes de communication pour s’en occuper, la plupart n’en ont pas, pour le meilleur ou pour le pire. Cela peut donner lieu à des moments marquants donnant une image positive mais aussi parfois négative des sportifs. Bad buzz, provocations, trolls, beaux ou mauvais gestes : vous retrouverez dans cette rubrique hebdomadaire le meilleur et le pire de l’internet sportif. C’est parti pour le troisième épisode de cette série ! Pour voir le deuxième, cliquez ici.

Ça a fait parler

La tenue des qualifications de l’Open d’Australie malgré une qualité d’air désastreuse les premiers jours a grandement fait débat sur les réseaux sociaux. Et il y a de quoi ! Alors que la ville de Melbourne déconseillait à ses habitants de sortir de chez eux, les tennismen et women ont dû cracher leurs poumons pour obtenir leur ticket pour le tableau principal. Avec des efforts physiques aussi intenses dans un air aussi toxique (la concentration en particules fines était plus de 10 fois supérieure à la limite maximum recommandée par l’OMS), certains joueurs ont été obligés d’abandonner.

De nombreuses stars du tennis dont Lucas Pouille ont alors réagi. Le Français a simplement recommandé aux joueurs de ne pas se présenter sur les terrains. Facile à dire mais difficilement applicable pour des joueurs dont la prime de qualifications pour les Grands Chelems est si importante financièrement dans une saison.

On a aimé

La remarque de Tiago Splitter sur la carrière de Vince Carter. La longévité de ce dernier a fait tiquer l’ancien pivot brésilien des Spurs. Dans un tweet, il s’est remémoré tous les souvenirs qu’il a de Vince Carter : un poster dans sa chambre d’adolescent, l’opportunité de pouvoir jouer contre lui et aujourd’hui d’être coach contre son équipe alors qu’il joue toujours ! Et pour cause, l’américain est devenu ce mois-ci le premier joueur de l’histoire de la NBA à jouer sur 4 décennies. C’est sûr que la carrière de 7 années en NBA de Splitter n’arrive pas à la cheville du probable meilleur dunkeur de l’histoire…

Traduction : « C’est fou… J’avais à l’époque un poster de Vince Carter dans ma chambre… Après j’ai pu jouer contre lui… Maintenant je suis coach contre son équipe et il joue encore ! »

Le trolleur de la semaine

En plus de ses performance sportives, Martin Fourcade a récemment fait parler de lui pour son sens de l’humour ! Interviewé à la sortie de la victoire française en relais, le Catalan a pu sortir une tirade du film « Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre » connue sur le bout des doigts. Une réponse qu’il préparait selon lui depuis longtemps, attendant l’opportunité idéale. Martin Fourcade est donc aussi doué sur les pistes qu’en dehors, de quoi ravir les internautes !

Tom Compayrot


Lire la suite

Fil Info

Le programme des Français ce Mardi à l'Open d'Australie Le programme des Français ce Mardi à l'Open d'Australie
ActualitésIl y a 16 minutes

Le programme des Français ce mardi à l’Open d’Australie

Cette semaine, place au premier Grand Chelem de l’année avec l’Open d’Australie. Cette nuit, suite du premier tour, avec pas...

Basket-ballIl y a 29 minutes

Pronostics NBA : Nos conseils pour le Martin Luther King Day

Pronostics NBA - C'est la nuit à ne pas manquer pour tout fan de NBA ! Le MLK Day, c'est...

TennisIl y a 1 heure

Tennis – Open d’Australie : notre pronostic pour David Goffin – Jérémy Chardy

Open d'Australie - Tirage compliqué pour Jérémy Chardy qui hérite de la tête de série numéro 11, David Goffin. Notre...

Sports USIl y a 2 heures

NFL – Super Bowl : Les San Francisco 49ers rejoignent les Kansas City Chiefs

Une semaine après la qualification des Kansas City Chiefs, les San Francisco 49ers ont validé leur ticket pour le Super...

MultisportsIl y a 4 heures

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #3

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes...

Champions Cup 2019-2020 - Les affiches des quarts de finale Champions Cup 2019-2020 - Les affiches des quarts de finale
Rugby à XVIl y a 5 heures

Champions Cup 2019-2020 : les affiches des quarts de finale

Champions Cup 2019-2020 - Les six journées de la phase de poules ont été disputées et huit équipes sont en...

Biathlon - Domination (presque) sans partage de Martin Fourcade et Johannes Boe Biathlon - Domination (presque) sans partage de Martin Fourcade et Johannes Boe
BiathlonIl y a 6 heures

Domination (presque) sans partage de Martin Fourcade et Johannes Boe

Biathlon - Coupe du monde - Alors que nous sommes à la mi-saison, la domination de Johannes Boe et Martin...

Challenge Cup 2019-2020 - Les affiches des quarts de finale Challenge Cup 2019-2020 - Les affiches des quarts de finale
Rugby à XVIl y a 7 heures

Challenge Cup 2019-2020 : les affiches des quarts de finale

Chalenge Cup 2019-2020 - Les six journées de la phase de poules ont rendu leur verdict. Découvrez les huit équipes...

Football - Serie A - Notre pronostic pour Atalanta Bergame - Spal Football - Serie A - Notre pronostic pour Atalanta Bergame - Spal
FootballIl y a 9 heures

Football – Serie A : notre pronostic pour Atalanta Bergame – Spal

Serie A - Pour clôturer la 20ème journée du championnat italien, l'Atalanta Bergame reçoit la lanterne rouge, Spal. Notre pronostic.

Tour Down Under 2020 - Le profil des étapes Tour Down Under 2020 - Le profil des étapes
CyclismeIl y a 11 heures

Tour Down Under 2020 : le profil des étapes

Tour Down Under 2020 - C'est parti ! La saison 2020 de cyclisme démarre en Australie, avec le Tour Down...

Advertisement

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2019 - Tous droits réservés