Nous suivre

Multisports

Jeux Méditerranéens d’Oran 2022 : 16 nouvelles médailles pour l’équipe de France

Publié le

Jeux Méditerranéens d'Oran 2022 16 nouvelles médailles pour l'équipe de France
Photo CNOSF/KMSP

JEUX MEDITERRANÉENS D’ORAN 2022 – Encore une grosse journée pour les Français vendredi. Le compteur de médailles a augmenté fortement, de 16 unités, avec un goût prononcé pour l’argent. 

Les tireurs ne ratent pas leur cible

Ce ne sont pas moins de quatre médailles dont deux en or qui ont été remportées en sports de tir ce vendredi. Le dénouement des épreuves de tir à l’arc aura souri aux Bleus. En petite finale contre la Grèce, l’équipe féminine composée de Lucie Maunier, Lauréna Villard et Anaëlle Florent assure l’essentiel et remporte la médaille de bronze sur le score de 6-2. Par le même score, Iban Bariteaud, Nicolas Bernardi et Romain Fichet, eux, ont décroché le titre contre les Espagnols. En individuel, Anaëlle Florent prend même une deuxième dose de bronze. En tir sportif cette fois, la pépite du tir français Océanne Muller, n’était que 4ème des qualifications. Une place dont la jeune Française n’a pas l’habitude, c’est pourquoi en finale elle a remis les pendules à l’heure en se parant d’or à la carabine à 10 mètres.

Les sports de combat auront également fait le plein. Pour la dernière journée de judo, trois médailles reviennent aux Tricolores. En +78 kg, Coralie Haymé s’adjuge le bronze, tout comme Joris Agbegnenou en -100 kg. C’est un véritable marathon qu’a disputé Chloé Buttigieg. En finale des -78 kg, la Française s’incline au bout de plus de 12 minutes de combat alors que les deux femmes avaient deux pénalités chacune. Pas de titre en boxe mais 7 médailles au total. Ils étaient les derniers Français en lice en boxe : Romane Moulai (50 kg) et Enzo Grau (60 kg) ont subi le même sort en laissant échapper l’or. Ce sera malgré tout de même une place de vice-champion des Jeux Méditerranéens.

Les Bleus au rendez-vous en athlétisme

Premières médailles en athlétisme et en natation. Largement dominée par le Turc Ogretir, la finale du 200 mètres brasse aura apportée une belle médaille d’argent grâce à Antoine Marc qui conserve sa deuxième place pour 5 centièmes. Quelques minutes plus tard, c’est Stanislas Huille qui s’illustre en sauvant la médaille de bronze du 100 mètres dos pour 3 centièmes. La toute première épreuve de la journée a finalement donné le ton. A moins de 15 secondes de la victoire, Benjamin Choquert se classe deuxième du semi-marathon en moins d’une heure et cinq minutes.

Doublé argenté pour nos hurdleurs. Sur 400 mètres haies, Ludvy Vaillant et Camille Séri prennent une belle deuxième place. Pour terminer cette belle journée, nos relais 4×100 mètres ont fait coup double. Les Françaises, Wided Atatou, Eloïse de La Taille, Gémina Joseph et Mallory Leconte, sont seulement battues par le relais italien. Pareil chez les hommes, les Transalpins s’imposent devant les Turcs et les Français, Yanis Ammour, Jerry Leconte, Jérémy Leroux et Dylan Vermont battent la Grèce de 2 centièmes pour le bronze.


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une