Nous suivre

Multisports

Jeux Méditerranéens d’Oran 2022 : 81 médailles pour la France

Publié le

Jeux Méditerranéens d'Oran 2022 81 médailles pour la France
Photo CNOSF/KMSP

JEUX MEDITERRANÉENS D’ORAN 2022 – Fin de 10 jours de compétitions à Oran pour l’équipe de France. Une dernière journée marquée par trois dernières médailles et une troisième place au tableau des breloques.

81 médailles au total

Pas de titre ce mardi mais trois belles médailles. En escrime, Morgane Patru s’est hissée jusqu’en finale du tournoi de fleuret. Une défaite sans appel 7-15 contre l’Italienne Calissi mais une seconde récompense pour la discipline. Meilleur temps des qualifications, Christophe Brun est monté sur le podium du 200 mètres brasse en natation. Légèrement distancé à mi-parcours, il parvient à reprendre deux places pour remporter la médaille de bronze. Enfin, le relais 4×100 mètres nage libre féminin clôturait les épreuves de natation. Prétendantes au podium, les filles de l’équipe de France auront été dans le coup de bout en bout. Grâce, entre autres, à l’excellent relais de Lucile Tessariol en 54.63 (3ème meilleur relais de la finale), le relais français composé également d’Assia Touati, Marina Jehl et Océane Carnez décroche la deuxième place. Devant, la Slovénie signe un nouveau record des championnats.

Un bilan très satisfaisant

Au total, l’équipe de France aura rapporté 81 médailles d’Algérie. C’est 18 de moins qu’à Tarragone il y a quatre ans. Cependant, 7 disciplines qui avaient apporté 9 médailles en 2018 n’étaient pas présentes cette année. Au final, c’est un résultat très semblable, avec quelques déceptions, mais surtout de belles performances. L’athlétisme aura une nouvelle fois le meilleur bilan avec 13 médailles dont 4 en or. La lutte égale les 8 médailles de 2018 mais les meilleures évolutions viennent du tir, du cyclisme et de la voile. En effet, le tir, qui avait fait chou blanc il y a quatre ans, a cette fois réglé la mire en apportant 6 médailles dont 4 en or. Océanne Muller est par ailleurs la seule à être plusieurs fois titrée dans ces Jeux. En voile, les Français ont fait une véritable razzia en sortant vainqueurs de 3 des 4 épreuves, plus une médaille d’argent. Quatre épreuves que l’on pourra retrouver aux JO de Paris 2024. Enfin, en cyclisme, seule la course en ligne féminine n’a pas réussi, autrement, ce sont 5 médailles dont un sublime triplé chez les garçons.

Malheureusement, certaines disciplines n’ont pas eu autant de succès. En karaté, une seule médaille de bronze est parvenue à la France, trois de moins dont deux en or. Pour la deuxième édition consécutive, l’escrime ne rapporte aucun titre et quatre médailles de moins. En haltérophilie, nos médaillés européens de mai dernier n’ont pas été en réussite, seul Brandon Vautard évite le zéro pointé. Enfin, le constat est encore plus inquiétant en sports de raquette. Alors que le badminton, le tennis et le tennis de table totalisaient 9 médailles dont 3 titres à Tarragone, aucune médaille n’a été remportée cette année. Au classement final, la France gagne tout de même une place et grimpe sur la troisième marche podium derrière l’Italie et la Turquie. Rendez-vous dans quatre ans à Tarente, en Italie.


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une