Nous suivre

JO Tokyo 2020

Jeux Olympiques de Tokyo : les athlètes à suivre en VTT

Publié

le

JO Tokyo 2020 : les chances de médailles françaises
Photo Icon Sport

JO DE TOKYO 2020 – A 10 jours du coup d’envoi des Jeux Olympiques, découvrez les candidats au titre et aux médailles en VTT.

Les favoris

Mathieu van der Poel, du jaune à l’or ?

Coureur multifonctions, le petit-fils de Raymond Poulidor gagne partout où il passe. Récent vainqueur d’étape pour son premier Tour de France, le Néerlandais s’est même payé le luxe d’être leader du général pendant 6 jours. Il le dit haut et fort, son objectif, c’est le titre olympique en VTT ! Si son classement mondial est anecdotique (66ème), il reste sur 3 podiums en 4 courses, dont 2 victoires en short race. Il deviendrait le second Néerlandais médaillé dans la discipline du cross-country, après les médailles d’or et de bronze de Bart Brentjens en 1996 et 2004.

Mathieu van der Poel

Mathieu van der Poel – Photo Icon Sport

Mathias Flückiger, pour succéder à Schürter

Actuel leader de la Coupe du monde de cross-country, le Suisse Mathias Flückiger sera un des noms à surveiller de très près. Vice-champion du monde en octobre dernier, il compte déjà 4 victoires cette année, dont deux dans le format de course olympique. Il pourrait succéder à la légende de la discipline et compatriote Nino Schürter vainqueur en 2016. A 33 ans, c’est sans doute sa dernière occasion de s’offrir le titre olympique.

Jordan Sarrou, un statut à assumer

Champion du monde à Leogang en 2020, troisième du classement de la Coupe du monde, Jordan Sarrou a tout d’un potentiel champion olympique. Auteur de trois podiums et cinq top 5 cette saison, il reste l’un des plus réguliers du circuit. Il sera d’autant plus attendu, puisque la France attend une médaille chez les hommes depuis 2008, dans une discipline qu’elle a pourtant ultra-dominée.

Les favorites

Loana Lecomte, pour rentrer dans l’histoire

Véritable pépite du cross-country, Loana Lecomte est imbattable cette saison. Elle a remporté les 4 manches de Coupe du monde sur la distance olympique et n’est plus sortie du top 5 sur les 11 dernières courses qu’elle a disputées, dont neuf podiums depuis septembre 2020. Outre ces résultats exceptionnels, la manière l’est tout autant, puisqu’elle affiche une facilité déconcertante sur chacune de ses courses. A l’heure actuelle, il parait inimaginable que le titre olympique lui échappe, ce qui ferait d’elle la plus jeune championne olympique de la discipline.

Pauline Ferrand-Prévot, pour compléter son palmarès

Championne du monde en VTT, en cyclocross, sur route, Pauline Ferrand-Prévot est une véritable légende du cyclisme. Elle qui a tout gagné n’a jamais eu de chance avec les Jeux Olympiques, et elle espère cette fois faire oublier le souvenir de Rio et décrocher la médaille qui lui manque. Double championne du monde en titre, elle est aujourd’hui deuxième du classement général et compte trois podiums en 6 courses cette saison.

Rebecca McConnell, une première pour l’Australie ?

Sixième de la Coupe du monde, Rebecca McConnell, fait partie des quelques filles à pouvoir (légèrement) bousculer le duo tricolore. Ses résultats de la saison peuvent laisser penser qu’elle fera partie des outsiders, et pourquoi pas des médaillables si ça craque devant. En effet, elle reste sur des 3e, 7e et 5e place en cross-country olympique et une seconde place en short race. Elle décrocherait la première médaille australienne dans cette disciplines aux JO.

Et les Français ?

Chez les femmes, Pauline Ferrand-Prévot et Loana Lecomte feront donc clairement partie des favorites pour la médaille d’or. Si pour la course féminine, on se dirige vers un duel franco-français, la course masculine pourrait bien réussir à Jordan Sarrou ou alors à Victor Koretzky ! Cinquième du classement mondial de cross-country, ce dernier a remporté sa première victoire en carrière en mai dernier. En tout cas, ils seront 4 Français, soit autant de chances de titre olympique.

Victor Koretzky – Photo Icon Sport


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une