Nous suivre

Actualités

JO 2018 – Slalom (H) : le Suédois Myhrer triomphe

Publié

le

Dans une seconde manche délestée du grandissime favori et double champion olympique, Marcel Hirscher, le slalom a réservé des surprises. C’est le Suédois André Myhrer qui a été titré. Encore une fois, les Tricolores terminent au pied du podium.

Alors qu’il était en route pour un formidable triplé, Marcel Hirscher a chuté en première manche, laissant le champ libre à ses adversaires avides d’or. Le premier d’entre eux, le Norvégien Henrik Kristoffersen, a pris les devants avec 22 centièmes d’avance sur son voisin suédois Andre Myhrer et le Français Victor Muffat-Jeandet, sur le podium provisoire (+0’62), en quête d’une nouvelle breloque en Corée. Deux autres Français étaient dans les clous en vue du final : Alexis Pinturault (6ème à 0’82) et Clément Noël (7ème à 0’86) étaient alors en embuscade pour monter sur la boîte. De son côté, pour ses derniers JO, Jean-Baptiste Grange confirme ses échecs olympiques en ajoutant un troisième abandon en première manche (après 2006 et 2014) après avoir enfourché.

Lors de la deuxième manche, Clément Noël est le premier mousquetaire à s’élancer. Une erreur en fin de parcours lui coûte de précieux centièmes et le podium (4ème à 0’71). De son côté, Alexis Pinturault (5ème, +0’73) n’a jamais été vraiment dans le rythme et ne monte même pas sur le podium provisoire. Pour Victor Muffat-Jandet (6ème +à 0’76), des erreurs tout au long du parcours le ramènent loin du graal, juste derrière ses compatriotes. Un tir groupé au goût amer pour les Bleus.

Le jeune Suisse Ramon Zenhausern fait une magnifique manche pour terminer deuxième du classement après son neuvième chrono de la 1ère manche. Il devance de 30 centièmes l’Autrichien Michael Matt qui prend la médaille de bronze. Pour la première place, André Myhrer confirme sa bonne forme et prend le lead au jeune Suisse. Alors que le Norvégien Henrik Kristoffersen avait la route grande ouverte pour être champion olympique, une grossière faute en haut de parcours lui coûte la course. Le Suédois, le Suisse et le Norvégien peuvent exulter, ils sont sur le podium olympique.

Damien Meunier


Journaliste/rédacteur depuis décembre 2016 - Amateur professionnel de sport, d’abord le football, j’aurais pu en faire mon métier. Mais bon, vous savez les … non, pas les croisés, ils vont bien eux. Juste un manque de talent, de technique et de niveau surtout. Mais cette passion est ancrée en moi telle la pomme dans la tarte tatin. Le côté suiveur/supporter est évidemment important au quotidien, que ce soit un soir de juillet 1998 en banlieue lyonnaise ou de juillet 2018 à Montréal. Car oui, depuis ma France natale, j’ai migré outre-Atlantique, au pays des caribous. Là, le football se joue à la main et non au pied. Et surtout, la religion sportive est plutôt froide et se joue avec une crosse. Non, ce n’est pas le curling ni le Lacrosse, encore que, mais le hockey sur glace. Une autre vision, une autre culture. On troque les crudités devant la télé pour une poutine et on s’installe avec notre chandail pour suivre cela. Et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, ou la vitesse d’un slap shot de McDavid ou un arrêt de la mitaine de Price, j’écris sur de l’actualité par ici mais aussi le sport féminin, pas assez mis en avant.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une