Nous suivre

Biathlon

JO Pékin 2022 – Biathlon : Anaïs Chevalier-Bouchet vice-championne olympique de l’individuel

Publié le

Sport - JO Pékin 2022 - Biathlon Anaïs Chevalier-Bouchet vice-championne olympique de l'individuel
Photo Icon Sport

JO PÉKIN 2022 – BIATHLON – Après une épreuve éprouvante, la France décroche une troisième médaille dans ces Jeux Olympiques. Une nouvelle fois, ce sera de l’argent, grâce à Anaïs Chevalier-Bouchet sur l’individuel, devancée de justesse par l’Allemande Denise Herrmann.

Épreuve exigeante, l’individuel est toujours incertaine, puisque ce n’est pas un tour de pénalité mais une minute en plus qui est infligée à chaque faute au tir. Ainsi, beaucoup de skieuses pouvaient prétendre à une médaille sur les 15 km  du parcours. Anaïs Bescond, Anaïs Chevalier-Bouchet, Justine Braisaz-Bouchet et Julia Simon étaient les Françaises engagées, mais elles devaient composer avec la concurrence de Marte Olsbu Roieseland, qui mène la Coupe du monde, de Marketa Davidova, championne du monde de la spécialité, ainsi que des redoutables sœurs Elvira et Hanna Oeberg, cette dernière étant championne olympique en titre.

Herrmann sort de sa boîte

L’épreuve aura été disputée et les 20/20 au tir peu nombreux. A ce jeu-là, c’est Denise Herrmann qui a tiré les marrons du feu, avec un 19/20. L’Allemande, pourtant peu en verve cette saison (un seul podium cette saison, sur un individuel cependant), aura été la plus régulière et décroche la première médaille olympique de sa carrière. A 33 ans, elle décroche la plus grande victoire de sa carrière.

Elle devance de moins de 10 secondes Anaïs Chevalier-Bouchet, qui empoche sa première médaille olympique individuelle (elle était membre du relais samedi). Elle pourra peut-être avoir quelques regrets, puisqu’elle a manqué son avant-dernière balle alors qu’un 20/20 lui aurait assuré la victoire, mais assurément, l’argent devrait suffire à son bonheur, tout comme sur le relais mixte ! Troisième médaille donc pour la délégation française, toutes en argent !

Marte Olsbu Roieseland, partie avec le dossard n°1, complète le podium, malgré deux erreurs sur le pas de tir. La Norvégienne vole sur les skis depuis le début de saison, et l’a encore prouvé ici. C’est sa deuxième médaille en deux courses, après l’or sur le relais mixte. Elle aura toutefois eu très chaud, puisque l’Allemande Vanessa Voigt, totalement inattendue ici, est venue mourir à 1,3 seconde du podium.

Les autres favorites ont fait pâle figure sur ce parcours. Seules Dzinara Alimbekava et Marketa Davidova auront bien marché avec une cinquième et une sixième place. Les sœurs Oeberg terminent 13ème et 16ème, avec trois fautes chacune. Même tarif pour Lisa Theresa Hauser et Dorothea Wierer, qui les suivent au classement. Tiriil Eckhoff, pourtant bien partie, termine avec 5 erreurs. Mais la palme revient à la Biélorusse Hanna Sola, qui aura commis la bagatelle de 7 fautes derrière la carabine !

La course des autres Françaises

Dans le coup pour une médaille jusqu’au dernier tir, Julia Simon a complètement craqué avec trois fautes sur le dernier tir, et ne termine même pas dans le top 20. Anaïs Bescond, plombée par deux fautes d’entrée, n’aura pas existé dans cette course. La remarque s’applique également à Justine Braisaz-Bouchet, qui aura commis 5 fautes ! Toutes ces biathlètes auront cependant une chance de se relancer lors du sprint de vendredi.

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une