Nous suivre

JO d'hiver Pékin 2022

JO Pékin 2022 – Ski Alpin : Mathieu Faivre en bronze sur le géant, Marco Odermatt titré

Emilien Descampiaux

Publié le

JO Pékin 2022 - Ski Alpin Mathieu Faivre en bronze sur le géant, Marco Odermatt titré (1)
Photo Icon Sport

JO PÉKIN 2022 – SKI ALPIN – Le Suisse Marco Odermatt est devenu champion olympique de géant ce dimanche sur la piste de Yanqing. Il a devancé Zan Kranjec et le Français Mathieu Faivre. Ce dernier apporte la 50e médaille olympique en ski alpin.

Marco Odermatt a eu chaud

Sous de fortes chutes de neige, le grand favori Marco Odermatt a signé le meilleur temps de la première manche en 1:02.93 avec pourtant une faute au milieu du tracé. Il a devancé l’Autrichien Stefan Brennsteiner de quatre petits centièmes sur une neige fraîche et agressive.

Avec une visibilité réduite, Mathieu Faivre a réussi le 3e temps du premier tracé à seulement huit centièmes, avec le meilleur temps du haut de la piste très rythmée. Le champion du monde a commis une petite faute au milieu du parcours et n’a pas été aussi fort dans le mur final. Un autre Français avait réussi sa manche en la personne de Thibaut Favrot avec le 5e temps à 19 centièmes derrière Henrik Kristoffersen (4e à 0:12). Favrot a lui aussi été excellent dans la première moitié du tracé. Neuf skieurs ont figuré dans la même seconde.

Du côté d’Alexis Pinturault, il a pointé au 11e rang à une seconde et six centièmes. Souffrant encore un peu de l’épaule suite à sa chute en combiné, Pinturault a eu du mal à prendre tous les risques. Malheureusement, Cyprien Sarrazin est sorti de la piste comme 34 autres skieurs.

Odermatt assume son statut, Faivre aussi

Sur une course repoussée de plus d’une heure pour travailler la piste, Marco Odermatt a contrôlé sa course dans le brouillard pour remporter le titre olympique en 2:09.35 sur une seconde manche dessinée par le coach norvégien. Odermatt est devenu le 5e champion olympique suisse de la discipline après Roger Staub (1960), Heini Hemmi (1976), Max Julen (1984) et Carlo Janka (2010). Puis, Zan Kranjec a sorti une excellente seconde manche avec le meilleur temps en 1:05.83 pour décrocher la médaille d’argent à 0.19.

Ensuite, Mathieu Faivre a fait beaucoup de fautes avec pas mal d’appuis arrières sur un parcours difficile en profitant de la sortie avant la banane de Stefan Brennsteiner. Faivre a apporté la 7e médaille française en géant et la troisième de suite en bronze après Alexis Pinturault (3e en 2014 et en 2018). L’Américain River Radamus a fini au pied du podium (4e à 1.60) devant Thibaut Favrot (5e à 1.69) qui s’est fait bouger notamment sur le mouvement de terrain. Alexis Pinturault était loin de son niveau habituel mais à l’expérience il a décroché le 5e rang.

Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *