Nous suivre

JO d'hiver Pékin 2022

Johan Clarey : « J’ai du mal à réaliser, je ne vous le cache pas »

Publié le

Johan Clarey J'ai du mal à réaliser, je ne vous le cache pas
Photo Icon Sport

JO PÉKIN 2022 – SKI ALPIN – Deuxième de la descente des JO de Pékin 2022, Johan Clarey avait du mal à réaliser ce qu’il a accompli à 41 ans.

Il sortait d’un très bon mois de janvier; mais il était plutôt parmi les outsiders que les favoris pour cette descente olympique. Longtemps en tête aux intermédiaires, Johan Clarey vient échouer à dix centièmes du vainqueur Beat Feuz. Mais cette médaille d’argent fait le bonheur du Tricolore; qui a encore du mal à se rendre compte de ce qu’il a accompli comme, il l’a expliqué à nos confrères de L’Équipe.

J’ai du mal à réaliser, je ne vous le cache pas. Je n’ai pas eu le temps, il va falloir quelques heures pour que ça descende. Si on m’avait dit ça ce matin, je ne l’aurais pas cru. J’ai construit ma saison comme je l’ai voulu, je suis monté en puissance au mois de janvier, je suis en forme en février. Je suis très content de la manière dont je suis arrivé aux JO, j’ai évacué tout le négatif que j’ai pu. C’est juste incroyable, c’est le plus beau jour de ma carrière, c’est l’apothéose. Cette médaille, c’était mon objectif, tout s’est déroulé comme dans un rêve.

Johan Clarey lance idéalement l’équipe de ski alpin français qui aura de nouvelles cartes mardi sur le Super-G, avec notamment Alexis Pinturault et Matthieu Bailet.

À lire aussi


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une