Nous suivre

Sports mécaniques

Johann Zarco : « Je descendais presque malheureux de la moto »

Publié

le

Invité du RMC Sport Show ce mardi, Johann Zarco est revenu sur sa décision de quitter l’écurie KTM en fin de saison, entre frustration et envie.

C’est acté, Johann Zarco quittera KTM à l’issue de cette seule et unique saison passée dans l’écurie autrichienne. Et pour cause, seulement 17ème du classement des pilotes au championnat du monde avec 22 points, le pilote français ne prend pas de plaisir cette année. Une aventure qui a tourné au cauchemar : « Depuis le début d’année, j’ai vraiment du mal à m’adapter à cette moto. À force de repousser à chaque fois à la prochaine course en disant que, ça irait mieux, il fallait faire un point au bout de huit mois. Piloter, c’est ce que je préfère. Si je ne peux pas le faire correctement avec le sourire pour être aux avant-postes… Je descendais presque malheureux, frustré de la moto. Je veux sortir de ça donc j’ai demandé à KTM, on a discuté très franchement, de ne pas continuer l’an prochain. »

Johann Zarco (KTM) – KTM Racing

Aucune piste sérieuse pour 2020

Pour le moment, le Niçois n’a pas de piste pour 2020 : « Pour l’instant, il n’y a pas de plan B. On y travaille. » déclare-t-il. Johann Zarco le sait, trouver un guidon en Moto GP pour la saison prochaine ne sera pas chose aisée : « Sur le papier, tout le monde est signé pour 2020. J’ai pas mal de personnes autour de moi, on y réfléchit, Grâce à mon expérience, j’ai des contacts assez bons au sein du paddock. Des solutions, il peut y en avoir. »

Le pilote de 29 ans n’exclut rien, ni même un retour en Moto 2 : « Descendre de catégorie ? Cela reste aussi une option, il y a un plan A, B, C voire D. » Toujours est-il que le Français a toujours le même objectif en tête : « Le but, c’est d’aller jouer un titre.» Maintenant, Johann Zarco doit terminer cette saison sur une KTM, et en Moto GP. En attendant mieux.

Dicodusport


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une